Sur les traces du I. SS-Panzerkorps de la Normandie aux Ardennes (Weyrich, 2020)

Le sujet est alléchant car il couvre un épisode assez peu traité par l’historiographie habituelle et pourtant crucial pour comprendre les conditions du repli allemand après la poche de Falaise/Trun/Chambois. Dans Mook 1944 hors-série n°1, un petit article entre-ouvre déjà une porte sur les combats menés par le I. SS.Panzer-Korps sur la Meuse lors du repli consécutif à la bataille de Normandie. Sur un peu plus de cent-vingt pages, Hugues WENKIN réussit à rendre vivant et intelligible cet épisode malgré des archives lacunaires compte tenu de la situation militaire des Allemands à ce moment-là.

Publicités

La moitié de l’ouvrage se concentre à présenter le contexte (la percée américain avec l’opération Cobra, la contre-attaque allemande avortée sur Mortain, la gestion de l’évacuation de la poche de Falaise par Trun et Saint-Lambert-sur-Dives, le repli au-delà la Seine et vers le Nord de la France) avant de se concentrer réellement dans la seconde partie aux événements en territoire belge.

Concernant les Allemands, il n’y a pas de surprise éditoriale, les sources étant les témoignages recueillis après-guerre par l’armée américaine. Mais l’ordonnancement est parfait et met bien en valeur ce qui a rendu possible le repli allemand. Car si les Alliés ratent quelques opportunités (c’est néanmoins facile de le dire une fois les faits passés), les Allemands parviennent à conserver leur cohésion et à préserver l’essentiel durant leur repli. A cette occasion, l’auteur a raison de souligner l’importance de l’expérience des cadres pour maintenir en ordre de bataille des troupes pour la majorité issues de nouvelles classes d’âge donc peu expérimentées quand elles connaissent leur baptême du feu en Normandie.

Le plus intéressant est le focus sur la résistance belge, ses actions contre les colonnes allemandes et les réactions de ces dernières. De quoi matérialiser quelques lignes suggestives de certains témoignages. Autre moment clef, la description et l’illustration avec un plan détaillé de la rencontre fortuite de Kurt MEYER avec des éléments de la 3rd US Armored Division qui aboutit à la capture du commandant de la 12. SS-Panzer-Division.

La Meuse reste un obstacle majeur dans cette partie de l’Europe tant dans un sens quand l’autre. Le franchissement du fleuve en mai 1940 représente l’un des moments charnières qui permettent la victoire allemande. La Meuse est bien entendu le premier objectif opérationnel de la contre-offensive des Ardennes en décembre 1944. Son franchissement par les Alliés est bien moins connu. Tout comme les Français quatre ans plus tôt, les unités du I. SS-Panzer-Korps n’arrivent pas à empêcher le franchissement le fleuve et leurs contre-attaques échouent à réduire les têtes de pont.

Un mot enfin sur l’iconographie. Il y a bien entendu peu de clichés allemands de ces événements et de cette période. Difficile d’illustrer un ouvrage qui se veut quand même relativement grand public. Une contrainte judicieusement compensée par l’utilisation de photos plus génériques, à quelques exceptions près. Davantage de photos des lieux cités dans leur jus d’époque auraient cependant être bien utiles. Cela montre néanmoins qu’il est possible de s’intéresser quand même à des moments moins étudiés. On en vient même à rêver d’avoir à disposition un jour un ouvrage aussi détaillé et documenté que Kampfgruppe Walther ou Autumn Gale sur les combats de Mons au Westwall au cours de ces quelques semaines de combat…

Résumé :

Hugues WENKIN, Sur les traces du I. SS-Panzerkorps de la Normandie aux Ardennes (Weyrich, 2020) : livre de cent trente pages sur le I. SS-Panzer-Korps à l’issue de son extraction de la poche de Falaise/Trun/Chambois jusqu’à son repli en Allemagne en passant par le franchissement de la Seine, la retraite à travers la France et la Belgique, la défense de la Meuse par la 2. SS-Panzer-Division et la 12. SS-Panzer-Division face à la 9th US Infantry Division, la capture de Kurt MEYER après sa rencontre avec des éléments de la 3rd US Armored Division et évoquant les actions de la résistance belge contre les colonnes allemandes en repli ainsi que les opérations anti-partisans de ces dernières – Photos, cartes, profils couleurs.

Sommaire :

  • Introduction
  • La Normandie, portes de l’enfer !
  • Battus comme plâtre
  • Comme un nid de frelons en bord de Meuse
  • La bataille de la Meuse
  • Chasse l ‘homme !
  • Le Road Book
  • Bibliographie et sources

Liens externes :

1 réflexion sur « Sur les traces du I. SS-Panzerkorps de la Normandie aux Ardennes (Weyrich, 2020) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.