Ligne de Front n°89 (Caraktère, 2021)

Panzergrenadier, un fantassin de choc… mais rare ! Sur le terrain mais également dans l’historiographie. Pourtant, le concept est novateur au début de la Seconde Guerre mondiale et l’un des artisans des succès initiaux du Blitzkrieg qui ne dit pas encore son nom. La couverture particulièrement dynamique ne peut que donner envie d’ouvrir ce numéro, d’autant qu’un document exceptionnel est annoncé à propos du NKVD face à l’opération Barbarossa

Publicités
Lire la suite « Ligne de Front n°89 (Caraktère, 2021) »

39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages n°16 (Heimdal, 2021)

Poursuivant le travail entamé avec les numéros 13, 14 et 15 sur les unités de canons d’assaut de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale, le numéro 16 se concentre sur celles de la 4. SS-Polizei-Division (un tiers des pages) et de la SS-Division (mot.) Wiking puis 5. SS-Panzer-Division Wiking (deux tiers des pages). C’est l’occasion de parcourir quelques secteurs habituellement assez peu abordés l’historiographie (à l’exception de Tcherkassy et de Kovel) et surtout de mettre en avant une iconographie originale issue des archives des vétérans.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages n°16 (Heimdal, 2021) »

Trucks & Tanks Magazine n°82 (Caraktère, 2020)

Winston CHURCHILL est probablement le responsable politique le plus clairvoyant sur le danger soviétique avant, pendant et à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Cela ne l’empêche pas d’être pragmatique quand il s’agit de s’allier avec l’URSS quand les Allemands déclenchent l’opération Barbarossa, renversant ainsi les alliances nées du Pacte germano-soviétique. Profitant des retards alliés dans les opérations à l’Ouest, Joseph STALINE pousse son avantage au maximum lors des conférences de Moscou et de Yalta 1944/1945. Il n’hésite pas non plus à aller même plus loin, au point de courroucer réellement le premier ministre britannique bien trop conscient de la suite au point d’envisager un conflit éclair en Pologne à l’été 1945…

Publicités
Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine n°82 (Caraktère, 2020) »

Iron Cross n°7 (Warners, 2021)

Tisser un lien entre la Première et la Seconde Guerre mondiale offre de multiples angles pour renouveler les perspectives historiographiques de cette période. Pour l’armée allemande, comme pour d’autres, c’est évident et ce numéro d’Iron Cross en donne une nouvelle fois la preuve tout en redonnant du punch à l’analyse de la Première Guerre mondiale. Ainsi, les premiers chars allemands sont plus britanniques que germaniques… Et la culture extensive du « Beute » qui explose durant la Seconde Guerre mondiale pour les chars plonge ses racines dès 1918… Un réflexe efficace déjà bien ancré.

Publicités
Lire la suite « Iron Cross n°7 (Warners, 2021) »

Mook 1944 n°5 (Weyrich, 2020)

Un numéro à ne rater sous aucun prétexte pour tous les amateurs de la bataille des Ardennes ! En effet, l’historiographie classique de cet affrontement se concentre traditionnellement sur les dix premiers jours des combats en oubliant que le front ne revient à sa position initiale que fin janvier 1945.

Publicités
Lire la suite « Mook 1944 n°5 (Weyrich, 2020) »

Champs de Bataille thématique n°34 (Conflits & Stratégie, 2014)

L’historiographie du conflit germano-soviétique durant la Seconde Guerre mondiale est longtemps sous un double prisme : celui marqué par les témoignages et les études fournis par les Allemands et celui affiché par l’URSS. Ces deux champs s’ignorant mutuellement totalement, offrant une lecture souvent contradictoire et parfois volontairement mensongère. La chute du Mur de Berlin et l’accès un peu plus facile aux archives soviétiques permet un nouvel élan dans une meilleure compréhension de ce front titanesque et de sortir des antagonismes de la Guerre froide. En Occident, David M. GLANTZ est assurément un précurseur. Il travaille d’abord avec les vétérans allemands et les sources d’origine germanique dans le cadre de ses fonctions militaires pour mieux cerner l’Armée Rouge. Ensuite, il parcourt les archives soviétiques et les rend accessibles à l’Occident en les traduisant en anglais. C’est le début d’un véritable renouveau historique, ou plutôt le réel démarrage d’une analyse historique plus objective…

Lire la suite « Champs de Bataille thématique n°34 (Conflits & Stratégie, 2014) »

Vistule-Oder 1945 – samedi 13 janvier 1945

Logo Vistule-Oder 1945

L’enfer s’est déchaîné sur le XXXXVIII. Panzer-Korps de la Panzer-Armee le 12 janvier 1945 quand le Premier Front d’Ukraine d’Ivan KONIEV prend l’offensive. D’une redoutable efficacité, les Soviétiques réussissent une préparation d’artillerie très bien travaillée et introduisent parfaite deux armées blindées à travers les unités qui ont saturé les premières lignes de défenses allemandes. C’est une brèche de 35 kilomètres de large atteignant jusqu’à 20 kilomètres de profondeur qui s’est créée. Lire la suite « Vistule-Oder 1945 – samedi 13 janvier 1945 »

Vistule-Oder 1945 – vendredi 12 janvier 1945

Logo Vistule-Oder 1945L’année 1944 est celle de tous les succès pour l’Armée Rouge : elle a effacé l’affront de l’opération Barbarossa, libéré la quasi totalité de son territoire d’avant-1939 et récupéré les zones conquises en 1939 et 1940 à la faveur de son alliance d’alors avec le III. Reich. Comme à l’Ouest, son avance marque cependant le pas à la lisière de la Prusse Orientale, sur la Vistule et en Hongrie. Cependant, les Allemands, sous l’impulsion d’Adolf HITLER, choisissent de contre-attaquer à l’Ouest et de rester dans un position d’attente défensive face à l’Armée Rouge. Un succès décisif paraît en effet inconcevable à l’Est et seul un succès à l’Ouest semble accessible. Cette volonté se traduit dans les opérations Wacht am Rhein / Herbstnebel, Bodenplatte et Nordwind. Ce sont en fait de coûteux échecs. En Ardennes et en Alsace, l’armée allemande est très rapidement bloquée par les Américains et perd en 48 premières heures toute possibilité de réaliser une victoire à portée stratégique. Avec Bodenplatte, la Luftwaffe se fait plus de mal qu’elle n’en inflige aux Alliés. Lire la suite « Vistule-Oder 1945 – vendredi 12 janvier 1945 »

39/45 Magazine n°354 (Heimdal, 2019)

Encore un numéro particulièrement soigné de 39/45 Magazine tant sur le fond que sur la forme ! Et nous ne pouvons que souscrire aux propos du rédacteur-en-chef dans son éditorial quand il affirme que « l’Histoire, dont celle de la Seconde Guerre mondiale, est un continent immense à découvrir et à redécouvrir ».

La période de l’Entre-Deux-Guerres, la montée en puissance du nazisme et sa prise de pouvoir restent globalement un mystère. La victoire de 1918 ne résout rien, bien au contraire. L’Europe centrale et orientale est totalement déstabilisée par la Révolution bolchevique, l’effondrement des empires allemand et austro-hongrois. Dans cet environnement, la France manque de vision et de stratégie globale alors que le désordre s’aggrave sur le continent. Cela ne l’empêche de jouer un rôle, comme en témoigne l’étude passionnante sur le financement occulte des groupuscules qui agitent l’Allemagne au début des années 20, dont l’embryon du parti nazi. Cette situation n’est pas sans rappeler les errements américains (et occidentaux) beaucoup plus contemporains qui amènent l’éclosion de terrorisme islamique et Daech. Lire la suite « 39/45 Magazine n°354 (Heimdal, 2019) »

39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages n°12 (Heimdal, 2018)

Second volet de l’étude consacrée au régiment blindé de la Totenkopf, ce numéro de 39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages concerne essentiellement les derniers combats en Hongrie. Le nombre de pages rédigées en court (une dizaine) mais comporte d’intéressants témoignages de vétérans.

Le numéro regorge de photos provenant des vétérans eux-mêmes, dont la moitié concerne la période 1943/1944 en URSS.

L’étude complète (numéros 11 et 12) est publiée également en format relié. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Batailles & Témoignages n°12 (Heimdal, 2018) »