George PATTON

Né le 11 novembre 1885 aux Etats-Unis, George PATTON est un général américain qui combat au cours de la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale. Doté d’un ego démesuré et terriblement ambitieux, il est connu à la fois tout autant pour ses réels exploits militaires que pour sa personnalité particulièrement complexe.

Publicités

Il meurt le 21 décembre 1945 des suites d’un accident de voiture survenu en Allemagne le 9 décembre 1945 à la veille de repartir pour les Etats-Unis. Sa fin tragique alimente plusieurs théories du complot et parachève la construction du mythe auquel l’intéressé a particulièrement contribué par ses frasques et son talent. Ses propos teintés de racisme et d’antisémitisme brouillent également désormais son image.

Bibliographie :

Jean-Paul MARTHOZ, Patton, la face sombre, in Mook 19445 (Weyrich, 2020) : article de neuf pages sur les hauts et les bas de George PATTON durant la Seconde Guerre mondiale d’un point de vue conduite des opérations et attitude ainsi que sur ses penchants racistes et antisémites qui écornent désormais son image dans l’historiographie – Texte, photos.

Benoît RONDEAU, George Patton à Messine, août 1943, in Batailles90 (Ysec, 2020) : article de six pages sur la conquête orchestrée par George PATTON de Messine signifiant la fin des combats en Sicile – Texte, cartes, photos.

Benoît RONDEAU, La chevauchée de Patton, une victoire en demi-teinte ?, in Mook 1944 hors-série n°1 (Weyrich, 2019) : article de vingt-neuf pages sur le parcours de la 3rd US Army de la Bretagne à la Lorraine, l’obsession de Georges PATTON de foncer sur l’Allemagne plutôt que de chercher à détruire la Heeresgruppe G et ses 1. Armee et 19. Armee en partant à la rencontre des forces alliées qui remontent de Provence par le couloir rhodanien – Photos, cartes.

Hugues WENKIN, Un calme blanc avant la tempête !, in Mook 19445 (Weyrich, 2020) : article de vingt-deux pages sur la situation alliée dans les Ardennes à l’issue de rétablissement de liaison avec la garnison encerclée de Bastogne, des tensions entres Dwight EISENHOWER, George PATTON et Bernard MONTGOMERY, de la précipitation du chef de la 3rd US Army qui provoque quelques désordres – Texte, photos.