Meat Grinder, The Battles for the Rzhev Salient, 1942-43 (Osprey, 2022)

Home » Editeurs » Osprey » Meat Grinder, The Battles for the Rzhev Salient, 1942-43 (Osprey, 2022)
Publicités

Présentation

Avec Meat Grinder (« la hachoir à viande »), Prit BUTTAR publie son dixième ouvrage chez Osprey dans la collection Military History. La recette de cette série à succès est toujours présente : narratif qui se lit bien, lien étroit entre contexte stratégique, opérations et les hommes qui, soit les conduisent, soit les mènent. Le tout avec un certain nombre d’aides comme un index bien conçu, de nombreuses références auxquelles le lecteur peut ensuite se reporter, le tout bien conclu par un dernier chapitre de mise en perspective.

Prit BUTTAR vs David GLANTZ, deux approches différentes mais complémentaires

Prit BUTTAR se penche cette fois-ci sur l’ensemble des combats pour Rjev, de sa chute dans les mains allemandes lors de l’opération Taïfun en direction de Moscou à l’évacuation du saillant début 1943. Entre les deux, des mois de lutte durant lesquels l’Armée rouge s’escrime à vouloir éradiquer cette potentielle menace en direction de la capitale soviétique. Le spectre chronologique représente donc un champ plus large que la seule opération Mars, « la plus grande défaite de JOUKOV » pour reprendre le titre de l’étude menée de son côté par David GLANTZ.

Les actions allemandes de nettoyage des poches de partisans renforcées par des éléments de cavalerie et parachutistes (opérations Hannover, Junikäfer et Seydlitz)

Sur la manière d’approcher le sujet, les deux auteurs empruntent d’ailleurs des voies différentes. Prit BUTTAR présente un texte sérieux tout en étant accessible au plus grand nombre à l’instar de Peter CADDICK-ADAMS, Antony BEEVOR, Jean LOPEZ, etc. Une différence notable avec David GLANTZ dont la marque de fabrique consiste à mettre à disposition des archives brutes ou presque, une présentation particulièrement détaillée des faits, des ordres, des unités en puisant directement dans les archives de l’Armée rouge. Des informations utiles pour les passionnés et les chercheurs, mais plus rébarbatives pour le lecteur lambda.

Au carrefour des décisions, des chefs, des combattants et des opérations

Le zoom fait sur les batailles pour Rjev entre 1941 et 1943 ne représente pas uniquement une parcelle de l’immense front qui cisaille pendant quatre ans l’URSS. Il reflète ce qu’est l »Ostfront » : une guerre absolue pour paraphraser le titre de l’ouvrage de Jean LOPEZ sur Barbarossa, « l’un secteurs les plus brutaux de toute la guerre » comme l’écrit Prit BUTTAR (p. 20).

Le témoignages, les expériences vécues, les témoignages laissés par les acteurs laissent une trace indélébile de l’état des antagonismes, notamment idéologiques, de l’époque, dans un camp comme dans l’autre.

Un ensemble qui éclaire les obsessions soviétiques

En procurant une vision cohérente et complète des combats pour Rjev, Prit BUTTAR montre également les erreurs commises par les responsables de l’Armée rouge, en premier lieu des quels se trouvent Josef STALINE et Gueorgui JOUKOV. La dilution des efforts durant la contre-offensive de l’hiver 1941/1942 permet à la Heeresgruppe Mitte de se rétablir et d’éviter un effondrement complet. Le regard des Soviétiques continuent de se porter sur le saillant au printemps 1942 car il représente un balcon potentiel pour une reprise de l’offensive allemande sur Moscou. Cette obsession provoque également une mécompréhension initiale des intentions de la Wehrmacht pour l’année 1942 avant que ne se dévoilent les buts réels de l’opération Fall Blau.

Enfin, loin de la réécriture après-guerre par le principal intéressé, Gueorgui JOUKOV, l’opération Mars apparait comme un ensemble cohérent avec ses pendants Uranus et Saturne sur Stalingrad puis le Don pour faire s’écrouler totalement le front allemand en URSS. L’acharnement à vouloir couper le saillant et à relancer l’offensive en décembre alors qu’une des pinces se retrouve elle-même en mauvaise posture parait incompréhensible. La maîtrise défensive allemande permet d’éviter qu’une deuxième armée ne soit encerclée et détruite. Elle montre que le chemin sera encore long avant la défaite finale.

Dans ses deux derniers chapitres, l’auteur décortique les conséquences des opérations autour de Rjev sur un certain nombre d’acteurs et explore également l’historiographie de cet ensemble. Ce qui fait de ce livre un ouvrage particulièrement complet que sert une réalisation impeccable. Les nombreuses notes, la bibliographie et l’index permettent après lecture de s’y référer à de nombreuses reprises pour vérifier ou compléter un point. Il ne manque qu’une frise chronologique pour parvenir à se retrouver dans l’enchainement des différentes opérations, surtout côté soviétique…

Voir aussi…

Thèmes abordés

Sommaire détaillé

  • Dramatis Personae
  • Introduction
  • Barbarossa and Taïfun
  • The Red Army’s Counteroffensive, December 1941
  • Frustration, January 1942
  • Snow, Mud and Confusion
  • Hannover
  • Belov’s Escape and Seydlitz
  • The First Rzhev-Sychevka Operation
  • Grinding Through Summer
  • 1942, Preparing for Operation Mars
  • The Commencement of Mars, Western Front 25-30 November
  • The Commencement of Mars, Kalinin Front, 25-30 November
  • December, The Vazuza Valley and the Bely Sector
  • December, Exhaustion in the Luchesa and Northern Sectors
  • Büffel, The end of the Salient
  • Lessons Imperfectly Learned
  • Remembering the Past
  • Notes
  • Bibliography
  • Index

Caractéristiques

  • ISBN : 9781472851819
  • Nombre de pages : 464
  • Langue : Anglais
  • Couverture : cartonnée
  • Reliure : cousue
  • Dimensions : 16 x 24 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : N/A

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.