Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Leningrad 1941/1944’

Dans les ventres d’acier (ADA, 2018)

7 octobre 2018 2 commentaires

Sur la vie quotidienne au front des soldats allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale, il y avait les romans de Sven HASSEL ou les ouvrages romancés de Jean MABIRE. Il faut maintenant compter avec celui de Gabriel THERIAULT. Aussi passionnant, prenant et poignant qu’Eclairs lointains écrit dans un camps de prisonnier dans les mois qui suivent la chute de Stalingrad par l’un de ses témoins directs.

Dans les ventres d’acier se lit comme on regarde un film de guerre moderne. C’est Fury en version littéraire, côté germanique et sur le Front de l’Est. Le lecteur est plongé dans l’action, dans l’horreur des combats, dans l’habitacle d’un char, dans la tête, les yeux, le nez et la bouche- bref dans la peau – des hommes qui livrent combat.

L’action principale se situe à partir du printemps 1942 dans les centres d’entrainement de la Panzerwaffe puis dans les forêts et marais autour de Leningrad en plein hiver 1943. Après le choc qui suit les premiers affrontements avec les chars soviétiques T-34, KV-1 et autres KV-2 dont le héros est l’un des rescapés miraculeux de l’été 1941, l’armée allemande cherche la riposte. La première est le Panzer VI Ausf. E Tiger dont les premiers exemplaires sortent au compte compte pour être engagés au sein de bataillons autonomes. L’un de ceux-ci est la schwere Panzer-Abteilung 502 dont le lecteur suit les premiers engagements d’abord laborieux, voire désastreux. Lire la suite…

Publicités

Champs de bataille thématique n°41 (Conflits & Stratégie, 2015)

11 janvier 2016 Laisser un commentaire

Champs de bataille HS 041

Le théâtre des opérations est tel que de très nombreuses facettes de la Seconde Guerre mondiale ne sont pas connu du grand public. C’est particulièrement le cas de ce numéro thématique du magazine Champs de bataille qui s’intéresse aux combats dans les pays baltes lors de l’effondrement du « Front de l’Est » à l’été 1944. Pour de nombreux amateurs du conflit, la guerre à l’Est au moment où se déroule le Débarquement en Normandie se résume à l’opération Bagration face au Heeresgruppe Mitte (Groupe d’armées « Centre ») et à quelques poches allemandes comme celle Korsun / Tscherkassy par exemple. En se concentrant sur les combats en Estonie puis en Courlande, ce numéro prouve à quel point l’armée allemande à l’Est passe à ce moment-là tout près de l’anéantissement, sachant qu’au sud du front, la situation est également dramatique. Lire la suite…