Archive

Posts Tagged ‘79th Armoured Division’

Les chars britanniques en Normandie (Histoire & Collections, 2005)

Ecrit par Ludovic FORTIN, qui est l’auteur de nombreux articles sur le sujet dans les magazines spécialisés comme Batailles & Blindés ou Batailles) – voir aussi Opération Totalize et Tractable -, ce livre est un ouvrage indispensable pour tout amateur de l’arme blindée britannique et de la bataille de Normandie. La diversité des unités et le bestiaire des engins n’ont rien à envier à leurs adversaires germaniques. Et pourtant, la littérature sur le sujet est mince, qui plus est en Français. Le détail apporté ici aux informations et leur diversité valent bien des ouvrages concernant les Panzer engagés en Normandie. Lire la suite…

Publicités

Sherman Tanks, British Army and Royal Marine, Normandy Campaign, 1944 (Pen & Sword, 2016)

Second volume de la série Tank Craft éditée par Pen & Sword, toujours écrit par Dennis OLIVIER, ce livre broché est intégralement dédié aux Sherman utilisé par les unités britanniques lors de la bataille de Normandie. Tout comme le premier titre de la collection (cf. Tiger I and Tiger II Tanks, German Army and Waffen-SS, Eastern Front), le texte s’articule autour de l’utilisation du char par les différentes unités engagées et les évolutions techniques apportées en cours de production pour les engins utilisés lors de la période déterminée. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°89 (Caraktère, 2019)

Qu’il est passionnant ce numéro de Batailles & Blindés ! Histoire d’insister quelque peu sur l’intérêt de réellement élargir la ligne éditoriale hors de la Seconde Guerre mondiale, l’article sur la prise de Bassora par la Britannique en 2003 décrit un affrontement blindés contre blindés (Challenger 2 contre T-55) dans un contexte moderne, qui possède néanmoins nombre de similitudes avec les engagements de la période 1939/1945.

Mis à part les brèves d’actualités, le reste du sommaire se concentre donc sur la Seconde Guerre mondiale et montre qu’il reste encore énormément à écrire sur ce conflit et ses nombreux théâtres d’opérations. Le champ est large entre un rapide retour sur la possibilité d’une contre-attaque française entre le 20 et 24 mai 1940 pour couper les pointes blindées allemandes (rédigé par Erik BARBANSON auteur d’un historique sur les 2ème et 3ème DLM – cf. tome 1 et tome 2), le succès américain de l’opération Cobra qui décide de la bataille de Normandie et plus largement de la Libération de la France et de la Belgique, la réduction du triangle de la Roer début 1945 ou encore la tentative avortée de détruire les forces soviétiques sur l’Oder par une tenaille imaginée par Heinz GUDERIAN en février 1945 afin de temporiser le futur assaut sur Berlin. Bref, c’est du dense et ce n’est pas encore fini ! Lire la suite…

Ligne de Front n°76 (Caraktère, 2018)

17 octobre 2018 3 commentaires

Deux très beaux projets contemporains ouvrent ce numéro de Ligne de Front qui met en avant le travail de passionnés pour faire vivre l’Histoire et le souvenir. En redonnant vie à quelques reliques de la Seconde Guerre mondiale à l’image de ces Canadiens qui restaurent le Flakpanzer IV Wirbelwind du Base Borden Military Museum ou qui reconstituent les ambiance d’époque tels ces figurants à Belfort. De quoi commencer avec envie ce numéro particulièrement éclectique.

Stephan CAZENAVE (cf. Hitlerjugend volume 1.1 et volume 2) partage quelques uns des témoignages accumulés au fils des ans quand les vétérans étaient encore en vie et disponibles. Il s’agit ici des premiers pas de jeunes enrôlés dans ce qui va devenir la 12. SS-Panzer-Division. Ces récits donnent aussi de la consistance aux conditions de l’époque et permettent de comprendre ce qui se passait, loin de la réécriture de l’Histoire avec des yeux contemporains. Les méthodes de recrutement sont quelque peu incisives et les motivations très variées. A chacun de se faire son propre avis.

S’en suit un article très intéressant sur la protection d’Adolf HITLER avant et après son accession au pouvoir. La Leibstandarte SS n’en est que la partie émergée. Le schéma qui explique la filiation des unités impliquées aide d’ailleurs bien à la compréhension. Paradoxalement, plusieurs failles existent dans la sécurité et l’article liste les principales tentatives d’assassinat venant de l’intérieur et de l’extérieur. Aidé aussi par la chance, il échappera à toutes les conspirations, et seules la défaite militaire concrétisée par la chute de Berlin entraîne sa fin. Berlin justement où ce numéro se penche aussi plus particulièrement sur les combats pour le Reichstag qui ne sont pas les plus connus, exception faite de la célèbre photo de propagande soviétique montrant un soldat hissant acrobatiquement le drapeau de l’URSS sur le toit. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine n°24 (Heimdal, 2017)

22 août 2017 1 commentaire

Normandie 1944 024Dans ce numéro de Normandie 1944 Magazine, Frédéric DEPRUN poursuit son étude des convois allemands en pleine retraite après la percée réalisée par les Américains avec l’opération Cobra. Ce septième volet est consacré à la destruction de la colonne sanitaire à Avranches en provenance de la route de Granville le 30 juillet 1944 avec des éléments des 77. Infanterie-Division et 265. Infanterie-Division par la 4th US Armored Division. C’est l’occasion de comprendre la panique qui s’empare des rangs allemands avec l’offensive américaine et surtout de rentrer dans le quotidien des unités d’infanterie allemandes dont l’histoire est bien connue que celle des grandes unités blindées de la Heer ou de la Waffen-SS. Est également décrite la passation de pouvoir au sein du 84. Armee-Korps avec une description assez peu flatteuse de Dietrich von CHOLTITZ appelé par Adolf HITLER pour prendre le commandement du Groß-Paris. Lire la suite…

Gold, Juno, Sword (Heimdal, 2003)

20 janvier 2016 1 commentaire

Heimdal 2003 BERNAGE Georges Gold Juno SwordCet album de 200 pages se consacre aux trois plages de débarquement situées en secteur britannique et canadien (Gold Beach, Juno Beach et Sword Beach).

Les textes appuyés de nombreuses photos issues des archives officielles et illustrations (cartes, reproductions d’objets d’époque) permettent de saisir l’ensemble des opérations qui se sont déroulées le 6 juin 1944 (y compris la contre-attaque de la 21. Panzer-Division qui parvient à la côte avant de se replier vers l’intérieur des terres) après avoir planté le décor (notamment un descriptif détaillé des défenses allemandes du Mur de l’Atlantique du secteur) et étudié les forces en présence tant anglo-canadiennes qu’allemandes. Lire la suite…

Militaria hors-série n°91 (Editions Histoire & Collections, juillet / août / septembre 2014)

15 juillet 2014 Laisser un commentaire

revue_militaria_hs_091**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

A l’occasion du 70ème anniversaire du Débarquement en Normandie, le magazine Militaria des Editions Histoire & Collections propose un second numéro hors-série consacré au Mur de l’Atlantique. Après s’être intéressé à sa genèse et à sa construction, il s’agit ici d’analyser les combats entre la flotte alliée et les batteries allemandes.

La lecture de ces pages montre que si le Mur de l’Atlantique n’a pas arrêté le Débarquement, il a en tout cas obligé les Alliés à déployer des efforts exceptionnels comme le montre l’article sur le développement de chars spéciaux, notamment au sein de la 79th Armoured Division pour venir à bout des obstacles de plage.

Autre enseignement tiré de ce numéro, les batteries et les bunkers ont très bien résisté au bombardement aérien et naval. Les coups au but ont plutôt été rares. En fait, c’est le système de défense allemand qui se trouve complètement désorganisé. Les communications sont anéanties et le l’absence de tout moyen de détection explique finalement le score presque vierge des canonniers sur la flotte alliée pourtant à portée de tir et fournissant un nombre de cibles gigantesque.

Le Mur de l’Atlantique a montré quelques qualités avec notamment la protection de ses principaux ouvrages. Mais la faible densité des défenses rapprochées, sachant que l’arrivée dans les premières heures de tout renfort est impossible du fait de la maîtrise aérienne allée, leur vulnérabilité aux bombes et obus, le recours important aux moyens de communication filaires par définition plus vulnérables, expliquent finalement son échec et la faible résistance rencontrée par les Alliés à l’aube du 6 juin à l’exception notable d’Omaha Beach.

Ce numéro est donc intéressant, même si très classique dans sa conception et parfois un peu brouillon. Il faut regretter de nombreuses erreurs typographiques (mots coupés en leur milieu), ce qui est assez pénible compte tenu du prix du numéro.

=> Sommaire détaillé


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !