Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Aerojournal’

Aérojournal n°73 (Caraktère, 2019)

15 octobre 2019 Laisser un commentaire

Aerojournal 073Un bombardier massif portant la marque de l’US Air Force au-dessus d’un champignon atomique : la couverture de ce numéro d’Aérojournal aiguise de suite la curiosité ! Pourtant, ce n’est ni un B-29, ni un B-17… Ses formes ne sont pas furtives et ce n’est pas non plus un drone… La Guerre froide est donc bien au menu avec le Convair B-36 Peacemaker dont les premières études sont lancées quelques mois après le plus gros de la bataille d’Angleterre et peu avant l’invasion de l’URSS. La taille du projet est à l’échelle de la puissance aéronautique américaine. La carrière opérationnelle est relativement courte, le nombre d’appareils assemblés dépasse les trois cent dont 10% sont perdus sur accident… Bref, une autre époque. Passionnant. Lire la suite…

Publicités

Aérojournal hors-série n°33 (Caraktère, 2019)

30 septembre 2019 Laisser un commentaire

Aerojournal HS 033Assez peu connu et reconnu par le grand public, le Curtiss P-40 trouve dans ce hors-série d’Aérojournal le juste hommage qui doit lui être rendu. Bien charpenté, dense et complet, ce numéro est indispensable à tous ceux qui s’intéressent au sujet. Classique sur le fond et dans la forme, c’est du solide.

Le texte présente les origines, le développement, l’industrialisation et la carrière opérationnelle de l’appareil. L’auteur ne se limite pas aux seules forces aériennes américaines et aborde l’ensemble des forces aériennes dotées du Curtiss P-40 (Grande-Bretagne, Canada, URSS). C’est donc une véritable bête de somme alliée méconnue qui est dévoilée ici. Il faut dire que les Thunderbolt et Mustang apparus plus tard dans le conflit lui volent la vedette en restant dans l’imaginaire comme étant les avions de la victoire. Lire la suite…

Aérojournal n°72 (Caraktère, 2019)

15 août 2019 1 commentaire

Aerojournal 072Si le magnifique Ta 152 fait la une de ce numéro d’Aérojournal, ce n’est pourtant pas lui qui pèse le plus lourd. L’article de Yann MAHE se penche sur ses conditions de mise en oeuvre opérationnelle dans le contexte de délitement total qu’est celui du III. Reich en 1945.

Plusieurs aspects méconnus de la guerre aérienne de 1939 à 1945 sont utilement rappelés et représentent la majorité de la pagination. Tout d’abord la lutte fratricide entre alliés américains et soviétiques au-dessus des Balkans en novembre 1944 qui aboutit quand même à la perte de plusieurs appareils des deux côtés et surtout à la mort d’un commandant de corps d’armée de l’Armée Rouge. Egalement passionnant, le récit de l’utilisation des Messerschmitt Bf 109 dans un rôle de chasseur-bombardier lors de la bataille d’Angleterre. Le concept fait des vagues au sein de la Luftwaffe et montre un certain degré d’improvisation mais aussi de réactivité. Pourtant, si le concept est prometteur mais sa mise en oeuvre n’est pas totalement satisfaisante… pour des questions de résistance au changement notamment. Lire la suite…

Aérojournal n°69 (Caraktère, 2019)

Après avoir abordé la naissance contrariée et avortée de l’aéronavale allemande (cf. n°67), ce numéro d’Aérojournal se plonge dans celle de la Grande-Bretagne, réussie celle-là. Les vues des premiers aéronefs sont magnifiques tout comme celles des premiers porte-avions avec leur camouflage qualifié de « disruptif », en tout cas très abstrait. L’attaque de la base de Tondern qui est l’acte fondateur de cette arme qui marie mer et air est un véritable roman d’action. A découvrir absolument ! Lire la suite…

Aérojournal hors-série n°32 (Caraktère, 2019)

14 mars 2019 1 commentaire

Partageant sa passion, Herbert LEONARD livre ici un nouvel historique solide et trapu de l’aviation soviétique de la Seconde Guerre mondiale au travers des chasseurs MiG et plus spécifiquement des MiG-1 et MiG-3. Les textes livrent bien plus qu’un seul descriptif technique et opérationnel des avions. Ils illustrent la vie, les développements, les échecs, les réussites, les contraintes, les difficultés de ces grands programmes aéronautique où s’entremêlent besoins des armées, capacités techniques et industrielles, décisions politiques. Lire la suite…

Aérojournal n°68 (Caraktère, 2018)

16 décembre 2018 Laisser un commentaire

Hommage à son créateur et à son rédacteur-en-chef décédé quelques semaines avant sa parution, ce numéro est orné d’un bandeau noir de deuil et contient une émouvante biographie de Christian-Jacques EHRENGARDT. Pour de nombreux lecteurs, ce sont des années de souvenirs qui resurgissent. Un petit brin d’histoire méconnue aussi des magazines Aérojournal, Dogfight et Batailles & Blindés. Bel hommage, à la fois personnel et professionnel. Merci pour lui…

Après les pages d’actualités de l’aviation et de la littérature spécialisée, place au premier article. Superbe histoire qu’est celle d’Eugène BULLARD, obligé de fuir les Etats-Unis pour se libérer de la ségrégation. Boxeur à ses heures, engagé volontaire dans la Légion Étrangère, il paye de sa personne lors de la Première Guerre mondiale. Sa blessure reçue à Verdun est l’occasion de se recycler dans l’aviation et de remporter ses premières victoires. Engagé volontaire à nouveau en 1940, il est encore gravement blessé à Orléans quand les Allemands franchissent la Loire. Héros oublié de tous, des deux côtés de l’Atlantique, c’est là aussi un bel hommage.

Lire la suite…

Aérojournal n°67 (Caraktère, 2018)

5 novembre 2018 1 commentaire

Fidéle à son habitude, et à son fondateur Christian-Jacques EHRENGARDT, ce numéro d’Aérojournal est charpenté autour de quelques longs et denses articles. Dans la rubrique des actualités, six pages présentent les actuels avions de chasse dits de cinquième génération. Les coûteux F-22 et F-35 américains en sont les visages les plus connus, mais il ne faut pas oublier les projets plus ou moins aboutis d’autres nations (Su-57 russe, J-20 et J-31 chinois, Quaher-313 iranien, Mitsubishi X-2, Saab Flygstystem 2020, TAI TF-X turque ou  encore le HAL Advanced Medium Combat Aircraft indien). Si plusieurs de ces projets ne verront probablement jamais le jour d’un point de vue opérationnel, ils n’en démontrent pas moins la redistribution planétaire des cartes de la puissance aérienne avant de laisser la place à une nouvelle ère aéronautique, celle des aéronefs sans pilote…

Développer un nouveau système d’arme n’est cependant pas inné et encore moins à la portée de tous. C’est ce que démontre l’excellent dossier consacré à l’aviation embarquée allemande à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Le fameux porte-avions inachevé Graf Zeppelin n’est que la partie émergée d’un projet beaucoup plus vaste, démarré secrètement bien avant l’arrivée d’Adolf HITLER au pouvoir et qui prévoyait pas moins de quatre porte-avions. En retard par rapport aux autres nations avec lesquelles elle est directement en concurrence, l’Allemagne voit pourtant assez tôt l’intérêt du porte-avions. Lire la suite…