Aérojournal hors-série n°35 (Caraktère, 2020)

Aerojournal HS 035Symbole de la puissance industrielle des Etats-Unis, les bombardiers américains bimoteurs ouvrent une nouvelle dimension dans l’appui aérien. En effet, si les Allemands inaugurent le l’appui au sol direct, leurs bombardiers sont plutôt utilisés de façon classique sur les infrastructures (militaires, économiques voire civiles). Idem pour les Britanniques. Lire la suite « Aérojournal hors-série n°35 (Caraktère, 2020) »

Publicités

Ardennes 1944/1945 – lundi 25 décembre 1944

Malgré l’arrivée de renforts américains, la 2. SS-Panzer-Division et la 116. Panzer-Division ont réussi à progresser au nord de l’Ourthe. Manhay est tombé, la route entre Hotton et Marche-en-Famenne est coupée. A Bastogne, la 26. Volksgrenadier-Division reçoit des renforts et les efforts de la 3rd US Army pour briser l’encerclement sont pour le moment des échecs. Alors que la situation était bloquée, les Allemands peuvent de nouveau espérer quelques succès. Mais le beau temps règne au-dessus du champ de bataille laissant à l’aviation alliée toute latitude pour intervenir pour ravitailler les unités encerclées, couper les lignes de communication allemandes et appuyer les troupes alliées engagées au sol. Lire la suite « Ardennes 1944/1945 – lundi 25 décembre 1944 »

Ardennes 1944/1945 – dimanche 24 décembre 1944

Sur le front de la 6. SS-Panzer-Armee, l’aventure est terminée pour la Kampfgruppe Peiper dont les hommes valides se replient à pied dans la nuit de Noël en repassant la Salm. Tout le matériel blindé est abandonné. Tout un symbole. De son côté, la 2. SS-Panzer-Division progresse après la Baraque de Fraiture et s’empare de Manhay. Lire la suite « Ardennes 1944/1945 – dimanche 24 décembre 1944 »

Ardennes 1944/1945 – samedi 23 décembre 1944

Sur les Hautes Fagnes, la situation est définitivement figée. Plus aucune action n’est entreprise par les Allemands contre Bütgenbach ou Malmedy. Cette localité est malheureusement bombardée par erreur par l’aviation alliée bien qu’elle soit aux mains des Américains.  La Kampfgruppe Peiper est encerclée à La Gleize et n’a plus une goutte d’essence : l’ordre de repli est donné, mais seuls les hommes valides peuvent espérer percer vers les lignes allemandes. Après avoir effectué un crochet par la zone de la 5. Panzeer-Armee, la 2. SS-Panzer-Division relève la 560. Volksgrenadier-Division et prend d’assaut Barraque Fraiture. Dans le même temps, les unités américaines qui tenaient le saillant de Saint-Vith, notamment la 7th US Armored Division, s’échappe par Vielsalm avant de faire sauter le pont. Lire la suite « Ardennes 1944/1945 – samedi 23 décembre 1944 »

39/45 Magazine hors-série Historica n°94 (Heimdal, 2018)

L’opération Wacht am Rhein, ou Herbstnebel, n’est pas une action isolée. Elle s’inscrit dans un plan d’ensemble destiné à renverser la situation sur l’Ouest en cette fin d’année 1944 où le III. Reich est assailli à ses frontières. Malgré les bombardements aériens alliés, malgré les pertes énormes concédées depuis le début du conflit qui prennent une ampleur désespérée au fur et à mesure des mois, la Wehrmacht n’a pas dit son dernier mot. L’industrie allemande affiche des niveaux de production records qui permettent de reconstituer une partie des unités.

Comme en 1940, l’attaque principale des Ardennes est appuyée par des opérations secondaires destinées à la soutenir et à accélérer le retournement si la première avait été réussie. Outre les commandos et la dernière opération aéroportée allemande de la guerre, il y a l’offensive en Alsace (opération Nordwind), mais surtout l’opération Bodenplatte. Peu étudiée, elle mérite pourtant d’être analysée de près. Là aussi l’ambition est énorme et les moyens réunis impressionnants à ce moment du conflit. Il s’agit pour la Luftwaffe de réduire au silence l’aviation alliée sur le Nord de l’Europe par une attaque brusque de ses bases.Initialement prévue d’être déclenchée au début de la contre-offensive des Ardennes, elle ne se produit que le 1er janvier 1945 alors que les combats au sol sont clairement un échec et que l’aviation alliée s’est déjà manifestée. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Historica n°94 (Heimdal, 2018) »

39/45 Magazine hors-série Historica n°93 (Heimdal, 2018)

La bataille des Ardennes, comme nombre de batailles de la Seconde Guerre mondiale, est bien connue, mais à travers quelques clichés : l’échec de la percée de la Kampfgruppe Peiper, les opérations commandos dirigées par Otto SKORZENY, la résistance américaine autour de Saint-Vith, le siège de Bastogne, la contre-attaque de la 3rd US Army de George PATTON. C’est finalement bien peu tellement la contre-attaque des Allemands et la résistance alliée recèle d’aspects méconnus et pourtant majeurs… Sans compter la seconde partie de la bataille quand les Alliées reconquièrent le terrain perdu qui est à peu près jamais traitée dans la littérature.

Philippe GUILLEMOT, déjà auteur d’une très intéressante étude sur cette bataille (cf. tome 1 et tome 2),  propose dans le cadre de ce numéro de 39/45 Magazine hors-série Historica un passionnant aperçu des combats aériens au-dessus du théâtre des opérations. Si le mauvais temps cloue au sol les avions des deux camps le 16 décembre, certains jours suivants sont cependant de très belles journées d’hiver. La Luftwaffe, au même titre que les troupes terrestres, s’est saignée pour cet ultime sursaut. Elle sera d’ailleurs bien imprudente dans ses préparatifs en négligeant la consigne de ne pas utiliser les messages codés par Enigma qui sont captés et déchiffrés par les Alliés. Ces derniers sont cependant bien trop confiants et n’arrivent pas à interpréter correctement les signes avant-coureurs de l’offensive Herbstnebel. Lire la suite « 39/45 Magazine hors-série Historica n°93 (Heimdal, 2018) »

39/45 Magazine n°350 (Heimdal, 2018)

350ème numéro de 39/45 Magazine pour les Editions Heimdal ! Ca commence à faire… Le sommaire est en tout point conforme à la ligne éditoriale du moment et très ciblé sur des parcours individuels.

C’est tout d’abord le parcours de l’as américain Leonard Kyle « Kit » CARSON qui écume le ciel européen à bord de son P-51 Mustang du 357th US Fighter Group. Les photos qui illustrent l’article sont issues des archives officielles avec quelques beaux clichés en couleurs reproduits en grand format. Après avoir décrit assez brièvement le parcours de l’as, l’auteur brosse un rapide portrait du P-51 avant de citer des témoignages du pilote issus de son autobiographie classés par thème (escorter les bombardiers, garder un cap, mitrailler des cibles terrestres, etc.). Malgré la domination aérienne alliée au-dessus de l’Europe, les pertes n’en sont pas moins sensibles comme le montrent quelques statistiques de l’unité citées sur le nombre d’avions perdus, de pilotes tués, d’accidents… Lire la suite « 39/45 Magazine n°350 (Heimdal, 2018) »

Aérojournal n°51 (Caraktère, 2016)

Aerojournal 051

Ce numéro propose en tout sept articles, cinq consacrés à la Seconde Guerre mondiale, deux à l’époque contemporaine.

Concernant la période 1939/1945, le dossier principal qui fait également la belle couverture du numéro se concentre sur le Focke-Wulf Fw 190 D qui apparait dans les derniers mois de la guerre sous la houlette de l’ingénieur Kurt TANK. Cette version est utilisée dans différents contextes : contre les chasseurs alliés, contre les bombardiers qui déversent leurs cargaisons sur le sol allemand, en protection des terrains de Luftwaffe, à l’attaque des pistes alliées lors de l’opération Bodenplatte le 1er janvier 1945 ou encore en protection d’opérations au sol, notamment dans les Ardennes. Lire la suite « Aérojournal n°51 (Caraktère, 2016) »