La 1ère DLM au combat (Histoire & Collections, 2021)

Paru initialement en 2011, cet ouvrage vite devenu introuvable, fait l’objet d’une réédition en 2021. Il faut dire que le sujet passionne tous ceux qui s’intéressent aux combats de mai et juin 1940. Première division blindée de l’armée française, mise sur pied plus de trois mois avant les premières Panzer-Divisionen, elle doit jouer un rôle majeur dans la manœuvre Dyle-Breda en réaction du déclenchement de Fall Gelb, l’attaque décisive allemande à l’Ouest au cours de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Malgré le courage et l’engagement de ses hommes, elle ne prend pas de vitesse les Allemands qui sautent et foncent sur la Hollande.

Publicités

Incapable de reprendre Moerdjik aux parachutistes allemands, ne saisissant pas le danger que représente l’opération aéroportée sur les ponts du canal Albert au sud de Maastricht, elle illustre le perpétuel retard qui caractérise l’armée française de 1940. Ce qui n’enlève en rien au courage et à l’abnégation de ses hommes. Comme la 130. Panzer-Lehr-Division quelques années plus tard face au Débarquement en Normandie, la 1ère Division Légère Mécanique (DLM) se retrouve dans l’impossibilité de remplir la mission qui lui est assignée et pour laquelle elle a été préparée.

A la pointe de l’avance française en Belgique en direction de la Hollande, elle doit se replier sous peine d’être tournée par la percée allemande sur la Meuse… à Maastricht. La rupture du front français, toujours sur la Meuse, cette fois de Dinant à Sedan, la contraint à un mouvement de rocade bien exécuté. Là aussi, malgré le sacrifice de ses hommes, elle ne peut non plus rétablir le front entre Sambre et Escaut au débouché de la forêt de Mormal face aux 5. Panzer-Division et 7. Panzer-Division.

Tout juste reconstituée après Dunkerque, elle se retrouve plongée à nouveau dans la tourmente face au déferlement allemand de Fall Rot. Richement illustré de nombreux clichés et profils couleurs, accompagné de cartes Michelin d’époque sur lesquelles sont surimprimées les mouvements des unités, ce livre représente l’unique historique complet de son engagement au jour le jour.

Bref, tout simplement incontournable !

Sommaire

  • Avant-propos
  • Les corps et leurs matériels
  • La période d’attente
  • La manœuvre Breda, 10-14 mai 1940
  • La Sambre, la forêt de Mormal et l’Escaut, 15-19 mai 1940
  • De Mont-Saint-Eloi à Dunkerque, 20-29 mai 1940
  • De l’évacuation à la reconstitution
  • L’engagement sur l’Eure et l’Avre
  • De la Loire à la dissolution
  • Et vint le silence
  • Remerciements
  • Bibliographie

Profils couleurs

Cartes

Caractéristiques

  • ISBN : 979-10-380-1214-1
  • Nombre de pages : 152
  • Langue : Français
  • Reliure : reliée
  • Dimensions : 24 x 32 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : 39,95 € TTC

Pour en savoir plus…

1 réflexion sur « La 1ère DLM au combat (Histoire & Collections, 2021) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.