Opération Zitadelle 1943

Malgré plusieurs succès opérationnels, les opérations Barbarossa en 1941 puis Fall Blau 1942 ne permettent pas à la Wehrmacht de vaincre l’Armée rouge qui parvient à chaque fois à retourner la situation. Après avoir rétablit la situation et éviter l’effondrement complet du flanc sud grâce à la reprise de Kharkov (Kharkiv) et de Belgorod, les Allemands optent pour une troisième phase offensive estivale, même si les objectifs se réduisent chaque année un peu plus. Cette fois, il s’agit d’encercler l’ensemble des unités soviétiques concentrées dans le saillant de Koursk tandis que la Stavka choisit d’attendre l’attaque ennemie avant de lancer une succession d’opérations offensives. Pour maximiser leurs chances de l’emporter, les Allemands mettent en ligne de nouveaux matériels destinés à reprendre l’ascendant tactique en termes de puissance de feu et de protection. Le 5 juillet 1943, l’opération Zitadelle débute…

Publicités

Historique

Bibliographie

Livres

François de LANNOY, Koursk, la plus grande bataille de chars de l’Histoire [Heimdal, 1988]

Jean RESTAYN, Operation Citadel, volume 1, The South [J.J. Fedorowicz, 2021]

Magazines

39/45 Magazine

Georges BERNAGE, Koursk, 1943, victoire avortée des panzers ? [39/45 Magazine351 (Heimdal, 2018)] : article de quarante-sept pages sur la genèse de l’opération Zitadelle, relativisant l’échec allemand et remettant en cause la victoire soviétique à Koursk en s’appuyant sur les travaux de Roman TÖPPEL dans son livre Koursk, 1943 et mettant à jour le livre de François de LANNOY sur le même sujet dont sont issues les illustrations – Texte, photos, profils couleurs et cartes.

Champs de bataille Seconde Guerre mondiale

Jean-Philippe LIARDET & Nicolas PONTIC, Koursk 1943, Les forces en présence [Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale thématique n°16 (Conflits & Stratégie, 2012)]

Ligne de Front

Mathias ANDRE, Moscou, Stalingrad, Koursk, les erreurs à l’origine des échecs allemands [Ligne de Front n°88 (Caraktère, 2020)] : article de vingt-six pages sur les raisons des échecs allemands à Moscou (opération Taïfun), Stalingrad (Opération Fall Blau) et Koursk (Opération Zitadelle) soulignant les faiblesses allemandes en termes de logistique et de réserves, le penchant systématique pour l’offensive et la recherche de la bataille décisive entraînant des encerclement gigantesques prenant du temps à être résorbés (Viazma, Briansk), les faiblesses du renseignement et la sous-estimation systématique de l’adversaire, la dispersion systématique des efforts quand il faut au contraire les concentrés (opération Wintergewitter versus maintien des positions dans le Caucase) alors que les moyens eux-mêmes sont limités, courte analyse du baptême du feu du Panzer V et des difficultés du T-34/76 à Koursk – Texte, photos.

Nicolas PONTIC, Opération Roland, l’ultime espoir de von Manstein [Ligne de Front n°93 (Caraktère, 2021)] : article de huit pages sur l’opération Roland destinée à relancer de l’opération Zitadelle en direction de Koursk autour de Prokhorovka avec la jonction préalable des SS-Panzer-Korps et III. Panzer-Korps – Texte, cartes, photos.

Alexandre THERS, Koursk, pourquoi les Allemands ont-ils perdu ? [Ligne de Front n°37 (Caraktère, 2012)]

Ludographie