Iron Cross n°5 (Warners, 2020)

Une nouvelle fois, Iron Cross fait admirablement le pont entre les deux guerres mondiales qui d’un point de vue militaire allemand forment une réelle continuité, même si de profondes transformations s’opèrent entre 1914 et 1945. La (superbe) couverture illustre ainsi cette continuité en annonçant un article sur les quelques aviateurs allemands qui effectuent les deux conflits aux manettes de leur appareils : Alfred LINDENBERGER, Gerhard HUBRICH, Bernhard Rudolf Hasso von WEDEL. La suite à suivre au prochain numéro ! Evidemment, ils ne sont pas les seuls hommes à avoir combattu les deux guerres, mais on imagine peu des pilotes reprenant le manche pour repartir au combat vingt ans plus tard… Comme d’habitude, les profils couleurs dessinés sont tout simplement superbes avec un cachet unique.

Lire la suite « Iron Cross n°5 (Warners, 2020) »
Publicités

Batailles n°89 (Ysec, 2020)

De la déclaration de guerre début septembre en réaction à l’invasion allemande de la Pologne au 10 mai 1940, date du déclenchement de Fall Gelb à l’Ouest, il ne se passe pas rien. Si l’intensité n’équivaut pas à ce que connaissent mai et juin 1940, ces différents événements préfigurent certains aspects de la Seconde Guerre mondiale. La timide offensive en Sarre illustre l’abandon de la Pologne et la prudence française, le torpillage de Scapa Flow et le combat du Graf Spee au Rio de la Plata préfigurent l’équilibre des forces qui va s’instaurer sur mer. La France est également en armes, elle peaufine elle aussi ses plans et ses troupes. Mais à la différence de la Wehrmacht, elle remise sa doctrine purement défensive pour envisager une bataille de rencontre dans le cas où la Belgique est attaquée. Est-elle prête pour ce changement ? A découvrir pour chacune de ses composantes (terre, air mer) avec des situations très variées.

Lire la suite « Batailles n°89 (Ysec, 2020) »

Grandes batailles n°108 (Histoire & Collections)

Ce numéro de Grandes Batailles (Militaria Magazine hors-série nouvelle formule) est consacré au corps expéditionnaire britannique (BEF) en France envoyé à partir de septembre 1939 et qui participe aux combats de mai et juin 1940. Pâle reflet de celui de 1914, il aligne du bon et du moins. De côté des plus, la motorisation des unités est particulièrement poussée (de quoi se rappeler avec nostalgie Tank & Military Vehicles et son étude sur la motorisation de l’armée britannique). Côté moins, les chars ne sont pas au niveau.

Engagé dans la manœuvre Dyle-Breda en Belgique, le BEF n’est pas directement opposé au choc des Panzer sur la Meuse, mais il en subit les conséquences puisqu’il est tourné sur ses arrières et contraint de se replier. La contre-offensive d’Arras ne permet pas de rétablir la situation. Seule l’évacuation par les plages de Dunkerque est possible grâce au miracle de l’opération Dynamo. Certaines unités sont aussi parvenues à échapper à la capture en évacuant Boulogne par la mer et aidés par les défenseurs français. Lire la suite « Grandes batailles n°108 (Histoire & Collections) »

Rommel en pointe du Blitzkrieg de l’Ardenne à la Manche (Weyrich, 2016)

L’odyssée de la 7. Panzer-Division durant l’offensive à l’Ouest en 1940 fait partie des symboles de la campagne. Soigneusement mis en avant par ses propres écrits, les exploits militaires d’Erwin ROMMEL éclipsent ceux de ses semblables. Heinz GUDERIAN, lui aussi mis en valeur par ses propres textes (voir Souvenirs d’un soldat), représente aux yeux du grand public l’autre célébrité parmi les vainqueurs. Le dynamisme, la posture et la satisfaction d’un travail brillamment accompli les caractérisent à la différences de leurs adversaires vaincus que les clichés d’époque mettent peu en valeur.

Lire la suite « Rommel en pointe du Blitzkrieg de l’Ardenne à la Manche (Weyrich, 2016) »