Batailles aériennes n°96 (Lela Presse, 2021)

Menacés d’un côté par l’avance britannique suite à la bataille d’El Alamein et de l’autre par l’opération Torch, les Allemands et les Italiens s’accrochent durant six mois en Tunisie. Pour y parvenir, la Wehrmacht mobilise d’importants moyens terrestres mais aussi aériens et navals. Au-dessus d’une Méditerranée âprement disputée, l’affaire tunisienne sollicite intensément la Luftwaffe du début jusqu’à la fin. Un récit au jour le jour à découvrir dans ce numéro de Batailles aériennes rédigé par Jean-Louis ROBA.

Publicités
Lire la suite « Batailles aériennes n°96 (Lela Presse, 2021) »

Bataille de Normandie 1944 Magazine n°3 (Maranes, 2021)

Quelques moments mythiques du Débarquement et de la bataille de Normandie habitent ce numéro ! Entre l’assaut de la batterie allemande du manoir Brécourt par des parachutistes américains de la 101st US Airborne Division et l’intervention de Josef Priller au-dessus des plages immortalisée par le film Le Jour le plus long, Bataille de Normandie 1944 Magazine revient sur deux moments gravés dans les mémoires. Sans oublier un très appréciable zoom sur les unités britanniques avec un éclairage étonnant sur les marquages sous forme de code-barres.

Publicités
Lire la suite « Bataille de Normandie 1944 Magazine n°3 (Maranes, 2021) »

Iron Cross n°6 (Warners, 2020)

Ce numéro 6 du magazine Iron Cross poursuit la deuxième saison de fort belle manière. Confortant les choix éditoriaux des cinq premiers numéros, celui-ci se permet même de s’aventurer davantage dans le domaine de l’analyse et de la recherche. En témoignent les articles sur la formation des commandants de bord des U-Boote (extraordinaire, avec quelques données statistiques plus que bienvenues) ou encore le décorticage des chars soviétiques par les Allemands tout au long de la Seconde Guerre mondiale avec de nombreux documents d’époque reproduits. Bref, Iron Cross continue de sortir des sentiers battus sur l’armée allemande et c’est tant mieux !

Publicités
Lire la suite « Iron Cross n°6 (Warners, 2020) »

Aérojournal n°76 (Caraktère, 2020)

Jusqu’au bout… Cette maxime ne s’applique pas uniquement aux combats désespérés menés par les Allemands à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe au sol, mais également dans les airs. Manquant de moyens matériels et humains ainsi que de combustible, la Luftwaffe continue à chercher la parade face aux vagues de bombardiers alliés qui terminent d’écraser les restes de ses centres urbains et industriels. Pas tout à fait kamikazes, mais plus dangereux que de déséquilibrer un V1 en le touchant de l’aile, la dernière tactique allemande consiste à aborder littéralement un bombardier avec un chasseur… Captivant récit d’une facette méconnue des derniers mois de guerre à découvrir dans ce numéro d’Aérojournal.

Publicités
Lire la suite « Aérojournal n°76 (Caraktère, 2020) »

Iron Cross n°5 (Warners, 2020)

Une nouvelle fois, Iron Cross fait admirablement le pont entre les deux guerres mondiales qui d’un point de vue militaire allemand forment une réelle continuité, même si de profondes transformations s’opèrent entre 1914 et 1945. La (superbe) couverture illustre ainsi cette continuité en annonçant un article sur les quelques aviateurs allemands qui effectuent les deux conflits aux manettes de leur appareils : Alfred LINDENBERGER, Gerhard HUBRICH, Bernhard Rudolf Hasso von WEDEL. La suite à suivre au prochain numéro ! Evidemment, ils ne sont pas les seuls hommes à avoir combattu les deux guerres, mais on imagine peu des pilotes reprenant le manche pour repartir au combat vingt ans plus tard… Comme d’habitude, les profils couleurs dessinés sont tout simplement superbes avec un cachet unique.

Lire la suite « Iron Cross n°5 (Warners, 2020) »

AceS n°14 (Heimdal, 2020)

AceS 014Dans ce numéro d’AceS, l’article sur le Messerschmitt Bf 109 F est l’occasion d’aborder quelques victoires de Werner MÖLDERS alors en concurrence directe avec Adolf GALLAND pour la course au palmarès, mais également celles de Hermann-Friedrich JOPPIEN. Le texte n’entre pas véritablement dans les détails techniques de l’appareil, mais propose le récit de ces duels aériens, le tout illustré de beaux profils couleurs, de reproductions du Flugbuch de l’as allemand et de nombreux clichés. Classique, mais agréable ! Lire la suite « AceS n°14 (Heimdal, 2020) »

Luftwaffe 1939/1945 : une conception pas si mauvaise que cela… (2e Guerre mondiale n°58, Mars & Clio Editions, février/mars 2015)

revue_2gm_058Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Luftwaffe, l’armée de l’air allemande, est tout d’abord considérée comme l’un des facteurs clefs des victoires de la première partie du conflit en Europe (Pologne en 1939, Ouest en 1940, Balkans en 1941, Opération « Barbarossa » à l’été 1941) avant d’être identifiée comme étant le maillon faible du III. Reich face à la montée en puissance des aviations alliées et aux bombardements stratégiques sur l’Europe occupée. De là à dire que la Luftwaffe a été mal conçue et a souffert dès le début de vices cachés, il n’y a qu’un pas…

Pourtant, en de nombreux points, la Luftwaffe est en avance : doctrine, art opératif, coopération avec les forces terrestres, bombardement stratégique, supériorité aérienne, organisation du soutien logistique à terre pour mettre en œuvre des terrains d’aviation les plus proches des zones d’opérations…

En fait, la Luftwaffe rencontre les mêmes difficultés que la Panzerwaffe et plus encore la Kriegsmarine. Si le Traité de Versailles n’empêche pas le développement d’une pensée militaire extrêmement aiguisée et en avance sur son temps, il neutralise pendant plus d’une décennie la production et la mise en œuvre d’équipements modernes. A cela s’ajoute la neutralisation de tous les armements lourds.

Quand la Wehrmacht se réarme au grand jour à partir de 1933, tout est à reconstruire, même si les bases sont saines. La mise sur pied d’une armée moderne, nombreuse et bien équipée s’effectué en quelques années seulement à marche forcée. Quand s’ouvre la Seconde Guerre mondiale, le III. Reich n’est de toute façon pas prêt militairement à soutenir un conflit de cette ampleur, même si les deux premières années font illusion. Très vite, des contraintes apparaissent. Les premières générations de matériels souffrent de nombreux défauts et sont en nombre trop restreint. Pourtant, les bases sont saines et les générations de matériels qui éclosent au cours du conflit puisent leurs racines dans les études menées dans les années 30 complétées des retours d’expérience des différents fronts.

L’industrie du Reich est cependant incapable à la fois de fournir des modèles en nombre suffisant pour équiper les forces levées, remplacer les pertes au combat et lancer des modèles plus performants.

Le dossier proposé par 2e Guerre mondiale n°58 de Mars & Clio Editions permet de revisiter la montée en puissance de la Luftwaffe et de constater la cohérence des concepts et de leur aspect novateur, même si les moyens et le temps ont manqué. Il met aussi en lumière la grande continuité dans laquelle s’inscrit la Luftwaffe depuis les premiers pas de l’aviation militaire.


www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

 

Aérojournal n°43 (Editions Caraktère, octobre / novembre 2014)

revue_aerojournal_043Ce numéro d’Aérojournal est plein d’exotisme. Tout d’abord, il offre au lecteur un très bon dossier sur les as de la Marine impériale japonaise au cours de la Seconde Guerre mondiale. Bien moins connus que leurs homologues des autres armées de l’air, la carrière opérationnelle des pilotes japonais ne se limite pas aux missions suicides. Au-delà des fiches biographiques, cet article décrit les moyens très vite limités et l’agonie de l’aviation japonaise incapable de trouver les ressources pour défendre le sol national laissé libre à l’aviation américaine qui peut y effectuer presqu’impunément ses raids. Lire la suite « Aérojournal n°43 (Editions Caraktère, octobre / novembre 2014) »

Militaria Hors-Série n°92 (Histoire & Collections, octobre / novembre / décembre 2014)

revue_militaria_hs_092Dans son numéro hors-série n°92, Militaria Magazine revient sur la bataille de Normandie au travers de l’engagement du III. Flak-Korps. C’est l’occasion de revenir sur les opérations aériennes alliées et surtout sur les moyens mis en place par les Allemands pour contrecarrer l’omniprésence des avions adverses. Premier constat, la Flak intervient principalement dans son rôle premier, c’est-à-dire dans la défense antiaérienne. L’engagement des unités de Flak lors de l’Opération « Goodwood » est plutôt une exception qui révèle cependant la polyvalence des pièces antiaériennes allemandes et de leurs servants. Second constat, l’activité de la Flak est loin d’être négligeable puisque les pertes alliées en avions sont loin d’être négligeables, même si la seule activité des canons antiaériens ne peut assurer seule une bulle de protection au-dessus des unités allemandes engagées au sol. Même au-dessus de la poche de Falaise ou de la Seine, les aviateurs alliés font face à une opposition dangereuse en provenance du sol. Le dernier chapitre cherche ainsi à donner une vision de la Flak ressentie par ses adversaires. Troisième constat, plus surprenant, la chaîne logistique du III. Flak-Korps est épargnée puisqu’il dispose tout au long de la bataille des moyens nécessaires à ses opérations.

Ce numéro repose essentiellement sur le témoignage laissé après-guerre par le commandant du III. Flak-Korps auprès des services historiques américains. Il manque par conséquent de faits et de chiffres. Trop souvent, l’étude doit se contenter de formulations générales et vagues… Dommage !

L’iconographie est issue des archives officielles. Les profils couleurs signés Eric SCHWARTZ sont particulièrement intéressants et ne se contentent pas des seuls canons engagés par le III. Flak-Korps mais abordent plus globalement les matériels mis en œuvre par les Allemands au cours de la guerre pour contrer la domination aérienne alliée comme les Flakpanzer. Tous les profils ne concernent pas uniquement l’été 1944 et la bataille de Normandie. Il est cependant dommage de ne pas s’être davantage intéressé aux véhicules de servitude, aux organigrammes et aux dotations des unités de Flak en Normandie.

A noter également que les premières pages du numéro reviennent sur la création du concept de Flak-Korps et l’engagement du I. Flak-Korps en France en mai et juin 1940.

=> Sommaire détaillé…

Collections : 1ère Guerre mondiale2ème Guerre mondialeAprès 1945

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !


http://www.3945km.com propose en toute indépendance de recenser des publications couvrant un siècle d’histoire militaire, du début du XXème siècle aux conflits contemporains en mettant en avant notamment les travaux en langue française. Bien entendu, il n’y a pas de prétention à être exhaustif, mais simplement de proposer des pistes bibliographiques à ceux qui portent un intérêt sur un sujet particulier.

La Seconde Guerre mondiale est un tournant majeur dans l’histoire du monde, que ce soit en Europe ou en Asie. La dimension intercontinentale est essentiellement vraie pour les Etats-Unis qui se battent en Europe pour y prendre physiquement et culturellement pied ainsi qu’en Asie et dans le Pacifique. Les conflits qui vont germer après 1945 sont issus des conséquences du conflit. Durablement, les armées sont marquées par l’évolution des technologies, des doctrines et des mentalités de la guerre. L’apparition de l’atome, tout comme la décolonisation et l’apparition du terrorisme sont les héritiers de la guerre. De même, la Seconde Guerre mondiale n’a pas été spontanée. Elle résulte, que ce soit en Europe, dans le Pacifique et en Asie d’influences issues du début du XXème siècle. La conjonction d’intérêts idéologiques et politiques, le calendrier propre des protagonistes, le développement des moyens de transport et de communication vont donner l’impression d’une certaine unité de temps à défaut de lieu.

Militaria Magazine Hors-Série est une revue trimestrielle, déclinaison du mensuel Militaria, qui approfondit un sujet particulier de la Seconde Guerre mondiale en proposant un texte relativement généraliste illustré de photos puisées dans les archives officielles. Jusqu’à la généralisation du concept, Militaria Magazine Hors-Série est l’une des revues à avoir introduit la présence systématique de nombreux profils couleurs en lien avec le sujet traité.

Aérojournal n°40 (Caraktère, 2014)

revue_aerojournal_040Les six articles de ce numéro sont tous de véritables pépites.

Le dossier principal se penche sur l’insurrection en Irak en 1941 et les opérations aériennes qui y furent associées. Si la tentative manquée du coup d’état pro-allemand est relativement connue, le détail des combats et des moyens utilisés par les différentes parties le sont beaucoup moins. Après s’être régalé de la trentaine de pages, il ne sera plus possible de penser qu’il ne s’agissait que d’un détail rapidement expédié par les Britanniques.

Autre article très opérationnel, celui consacré aux opérations aériennes au-dessus du maquis du Vercors est lui aussi très intéressant et propose une vision originale de cet épisode tragique de la Résistance française. Contrairement à la légende, les forces aériennes alliées sont largement intervenues. L’auteur lance une comparaison étonnante, mais finalement vraie, entre le Vercors et la cuvette de Dien Bien Phu, qui sont toutes deux des positions indéfendables quand elles sont assiégées.

Ce numéro assure également la transition entre deux séries. Celle qui passait en revue toutes les escadres de chasse de la Luftwaffe se termine tandis que débute celle sur les opérations spéciales aériennes menées durant la Seconde Guerre mondiale. Le premier volet s’intéresse aux missions « Carpetbaggers » de l’aviation alliée au-dessus des territoires occupés par le III. Reich pour soutenir les réseaux de résistance afin de s’assurer un terrain politique favorable après la guerre.

Côté biographie, ce numéro propose un article sur le très controversé chef d’état-major de l’Armée de l’Air entre les deux guerres, Joseph VUILLEMIN.

Enfin, un article relativement court se penche sur le Bloch 155 avec à l’appui des plans au 1/48ème.

L’iconographie est particulièrement bien réussie, les cartes très claires et les profils couleurs de toute beauté. Le fond et la forme sont à nouveau d’excellente facture.

Sommaire :

Guy JULIEN, Ceux qui croyaient au ciel, la bataille du Vercors, in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

Christian-Jacques EHRENGARDT, Le Bloch 155, in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

Christian-Jacques EHRENGARDT, Série « Opérations spéciales » (1ère partie), les « Carpetbaggers », in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

Christian-Jacques EHRENGARDT, Insurrection en Irak, la campagne du ministère des affaires étrangères, avril-juin 1941, in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

Christian-Jacques EHRENGARDT, Les escadres de chasse de la Luftwaffe, Jagdgeschwader 400, in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

Christian-Jacques EHRENGARDT, Les escadres de chasse de la Luftwaffe, Kampfgeschwader (J), in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

François de LANNOY, Joseph VUILLEMIN, une grande figure de l’Armée de l’Air française, in Aérojournal40 (Caraktère, 2014)

Boutique :

Caraktere 

 

Crédits photos :

Les visuels présentés appartiennent à leurs éditeurs respectifs.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !