Batailles & Blindés n°103 (Caraktère, 2021)

Panzer ! Le mot même symbolise la Seconde Guerre mondiale en Europe au point qu’une grande partie de l’historiographie s’y consacre exclusivement. Pourtant la genèse de l’arme blindée allemande et les raisons de ses victoires dans les premières années du conflit restent mal appréhendées. Nombre de légendes continuent même de prospérer dans des écrits reproduits sans cesse et sans réel esprit critique. Heureusement, le travail de certains historiens et auteurs, une plus grande distanciation par rapport aux évènements, permettent d’y voir désormais plus clair. L’éditorial de Yannis KADARI témoigne ainsi de cette évolution bénéfique quand il parle des Panzer de 1940 : ressources limitées, pénurie de cadres et de formateurs, matériels disparates et peu puissants, chars qui n’ont rien d’exceptionnels par rapport à leurs adversaires, présence encore limitée de la radio dans les engins… Les fadaises anciennes sur la supériorité numérique et qualitative absolue allemande en chars semblent désormais bien appartenir au passé !

Publicités
Lire la suite « Batailles & Blindés n°103 (Caraktère, 2021) »

Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°76 (Histoire & Collections, 2007)

Les légendes concernant la Seconde Guerre mondiale sont tenaces. Celles à propos de mai et juin 1940 encore plus ! Pourtant, il ne faut pas grand chose pour prendre du recul et analyser les événements. Non pas en buvant benoitement les écrits de quelques généraux tout à leur gloire, mais plutôt en se replongeant dans les faits. Nouvelle démonstration dans ce numéro de Histoire de Guerre, Blindés & Matériels (renommé ensuite GBM)…

Publicités
Lire la suite « Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°76 (Histoire & Collections, 2007) »

Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°81 (Histoire & Collections, 2008)

Un numéro de GBM qui démontre encore une fois l’ampleur du travail de réécriture des événements de mai et juin 1940 tant l’historiographie s’en trouve encore biaisée. Non seulement l’armée française se bat du premier au dernier jour, mais elle réagit systématiquement. Bien sûr, tout n’est pas parfait, loin de là. Sinon, la défaite ne serait pas. Quand les Panzer de GUDERIAN franchissent la Meuse à et autour de Sedan le 13 mai 1940, tout n’est pas encore perdu. Quand le 15 mai 1940 la 6. Panzer-Division par un raid audacieux après avoir piétiné plusieurs jours à Monthermé leur ouvre la voie, tout n’est pas non plus perdu. Quand le front français s’ouvre à partir du 16 mai 1940, l’état-major français possède encore de nombreux atouts et tente de s’en servir…

Publicités
Lire la suite « Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°81 (Histoire & Collections, 2008) »

Allies In Air Power, An History of Multinational Air Operations (University Press of Kentucky, 2020)

Autour d’une dizaine de contributions sur le thème de la coopération internationale dans les airs, ce livre d’un peu moins de trois cent pages sans illustration expose comment la question de la coalition se pose dès la naissance de l’aviation militaire durant la Première Guerre mondiale. De son essor à aujourd’hui, la puissance militaire aérienne parait ainsi systématiquement lié à une notion d’alliance et de coopération. Une évidence américaine, probablement européenne mais pas forcément universelle. De quoi ouvrir des perspectives d’analyses historiographiques intéressantes sur les sujets rarement évoqués et des périodes trop souvent absentes des magazines spécialisés comme Aérojournal. Non seulement le présent nourrit aussi l’Histoire mais il démontre avec le recul du temps tout l’intérêt d’embrasser ces cents ans d’Histoire militaire avec la bascule de la Seconde Guerre mondiale comme point central.

Publicités
Lire la suite « Allies In Air Power, An History of Multinational Air Operations (University Press of Kentucky, 2020) »

Les carnets secrets du général Huntziger (Pierre de Taillac, 2019)

Un témoignage indispensable doublé d’un formidable travail éditorial ! Un livre incontournable pour tous ceux qui s’intéressent aux événements de 1940, qui cherchent à comprendre la chute de la France face au III. Reich et plus globalement pour tous ceux qui cherchent à comprendre la personnalités par nature particulière des leaders, quelle que soit leur époque. Si le commandant de la 9ème Armée, André CORAP, est souvent accusé de tous les mots pour ne pas avoir tenu la Meuse, son homologue de la 2ème Armée est cependant bien plus coupable à bien des égards…

Publicités
Lire la suite « Les carnets secrets du général Huntziger (Pierre de Taillac, 2019) »

L’inexorable défaite, mai-juin 1940 (Heimdal, 2020)

Colossal, massif, exhaustif, définitif… Difficile de sélectionner la qualificatif qui sied le mieux à ce nouvel ouvrage de Jean-Yves MARY sur les opérations à l’Ouest et mai et juin 1940 et plus particulièrement la bataille de France. En effet, l’auteur conclut d’une façon magistrale le cycle inauguré avec le soixante-dixième anniversaire de 1940 des albums mémoriaux chez les Editions Heimdal. C’est tout d’abord le Corridor des Panzer en deux volumes retraçant la traversée des Ardennes et la percée jusqu’à la Manche, puis le Carrousel des Panzer toujours en deux volumes traitant cette fois-ci des troupes blindées allemandes lors de l’opération Fall Rot qui aboutit à l’Armistice.

Publicités
Lire la suite « L’inexorable défaite, mai-juin 1940 (Heimdal, 2020) »

1940, vérités et légendes (Perrin, 2020)

D’un format poche avec un peu plus de deux cinquante pages, ce livre de Rémy PORTE est l’une des meilleures synthèses à destination du grand public publiées à l’occasion du quatre-vingtième anniversaire des opérations de mai et juin 1940. Construit sur la base de trente questions qui sont autant de chapitres, le livre se lit très facilement. Parfait pour accompagner des vacances ou un déplacement.

Publicités
Lire la suite « 1940, vérités et légendes (Perrin, 2020) »

La bataille de France 10 mai – 25 juin 1940 (Editions du milieu du monde, 1941)

Ecrit à chaud quelques mois seulement après les événements de mai et juin 1940 à l’Ouest et juste avant le déclenchement de l’opération Barbarossa, ce livre est un témoignage capital sur la façon dont est perçue sur le moment la défaite de la France. Il est écrit à partir des sources ouvertes de l’époque et est imprimé en Suisse, c’est à dire en territoire neutre avec d’avantage de liberté que les livres publiés à Paris en territoire occupé. De quoi démêler les premiers fils d’une historiographie pour le moins malmenée de cet épisode.

Lire la suite « La bataille de France 10 mai – 25 juin 1940 (Editions du milieu du monde, 1941) »

Mai-juin 1940, les causes de la défaite, panorama inédit des responsabilités politiques et militaires (Alisio, 2020)

Fidèle à son habitude et avec son entrain coûtumier, Dominique LORMIER entreprend de revisiter les causes de la défaite française de 1940 et de défendre l’honneur des soldats tricolores dans un ouvrage grand public, très facile à lire. Un sous-titre annonçant un « panorama inédit des responsabilités politiques et militaires » ne peut qu’attirer l’attention…

Lire la suite « Mai-juin 1940, les causes de la défaite, panorama inédit des responsabilités politiques et militaires (Alisio, 2020) »

Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)

Un très beau numéro du magazine Histoire de Guerre qui donne une autre image de l’armée française en mai et juin 1940 que celle communément admise. Deux légendes en prennent pour leur grade. La première et l’absence de l’aviation française. Si les scores de la chasse et le rôle des bombardier contre les points de passage allemands sur la Meuse représentent l’engagement et le scrifice méconnus des ailes françaises, la reconnaissance n’est pas en reste ! En témoigne le repérage des colonnes allemandes dans les Ardennes. L’autre légende est l’absence des chars français ou de leur faible engagement. Or, force est de constater qu’ils sont quotidiennement sur la brèche. C’est encore vrai dans les heures et jours qui suivent le déclenchement de l’opération Fall Rot sur la Somme le 5 juin 1940. Tous les blindés de la 7ème Armée donnent le maximum pour tenter l’impossible : contenir l’assaut allemand.


Publicités

Sont ainsi engagées les unités suivantes : 1ère Division Cuirassée (DCR) (reconstituée avec les 24ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), 25ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), 28ème Bataillon de Chars de Combat (BCC) et 34ème Bataillon de Chars de Combat (BCC)) et le 1er Bataillon de Chars de Combat (BCC). Roye, Noyon, Saint-Just-en-Chaussée, Clermont sont autant de lieux qui méritent d’être aussi connu que ceux de Hannut/Gembloux, Flavion, Montcornet, Crécy-sur-Serre ou Abbeville. L’article comporte de nombreux témoignages et plusieurs cartes détaillées.

Autre drame méconnu, celui de l’ouvrage de Villy- La Ferté. A découvrir dans le détail des faits et des installations.

Symbole quasi légendaire de la bataille de France en 1940, le Junker Ju 87 Stuka n’est déjà pas loin de passer en correctionnel…

A ne pas rater, une étude passionnante de l’industrie française engagée dans l’effort d’armement qui se retrouve un enjeu de négociation entre Allemands et Français dans le cadre de l’Armistice… Un volet sous-estimé des pourparlers.

Sommaire :

  • Patrick TOUSSAINT, Le Stuka dans la campagne à l’Ouest, le temps de la gloire, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Michel TRUTTMANN, La Ferté, naissance et mort d’un ouvrage et de son équipage, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Erik BARBANSON et Régis POTIE, Picardie, juin 1940, les chars de la 7ème Armée dans la tourmente, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Jean-Robert GORCE, 12 mai 1940, la « reco » française a vu les Panzer dans les Ardennes, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Patrick VEYRET, Les débuts de la collaboration d’Etat entre Vichy et le III. Reich, l’exemple des industries de guerre (juin-octobre 1940), in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Vous nous avez écrit
  • L’Histoire sur le web
  • Lu et vu pour vous