7. Panzer-Division

La 7. Panzer-Division est une division blindée allemande de la Seconde Guerre mondiale. Elle est constituée le 18 octobre 1939 par transformation de la 2. leichte Division à l’issue de l’invasion de la Pologne. Commandée par Erwin ROMMEL, elle participe aux opérations à l’Ouest en mai et juin 1940 durant lesquelles elle franchit la Meuse à Dinant, perce la Ligne Weygand sur la Somme et s’empare de Cherbourg. Engagée en URSS durant les opérations Barbarossa et Taïfun avec la Heeresgruppe Mitte jusqu’à Moscou, elle est envoyée en France pour être rafraîchie en 1942 et participe à l’invasion de la Zone libre.

Publicités

Envoyée de nouveau en URSS pour contribuer au rétablissement de la situation suite à l’encerclement de Stalingrad et à l’effondrement du front sur le Don, elle participe ensuite à l’opération Zitadelle sur Koursk. Elle subit ensuite les différentes offensives soviétiques jusqu’au Dniepr, réussir à sortir de l’encerclement de la 1. Panzer-Armee et à échapper à l’anéantissement face à l’opération Bagration. Repliée en Pologne, elle subit l’opération soviétique Vistule-Oder, doit évacuer Dantzig, participe aux combats autour de Berlin où elle termine la guerre sauf quelques éléments qui parviennent à se rendre aux Britanniques.

Bibliographie

Publications générales

Georges BERNAGE & François de LANNOY, Dictionnaire historique Heer (Heimdal, 1997)

Vincent BERNARD, Panzerwaffe, les fauves de la Wehrmacht, tour d’horizon des divisions blindées du Heer, in 2e Guerre Mondiale n°75 (Mars & Clio, 2018)

Dennis OLIVER, SdKfz 250/9 and 251/22 Kanonenwagen German Army and Waffen-SS, Western and Eastern Fronts, 1944-1945 (Pen & Sword, 2020) : livre de soixante-quatre pages sur le SdKfz 251/9 et le SdKfz 251/22 présentant l’origine, le développement, les caractéristiques techniques et les dotations par unité (1. Panzer-Division, 2. Panzer-Division, 3. Panzer-Division, 4. Panzer-Division, 5. Panzer-Division, 6. Panzer-Division, 7. Panzer-Division, 8. Panzer-Division, 9. Panzer-Division, 11. Panzer-Division, 12. Panzer-Division, 13. Panzer-Division, 14. Panzer-Division, 16. Panzer-Division, 17. Panzer-Division, 19. Panzer-Division, 20. Panzer-Division, 21. Panzer-Division, 23. Panzer-Division, 24. Panzer-Division, 25. Panzer-Division, 116. Panzer-Division, 130. Panzer-Lehr-Division, Panzer-Division Feldherrnhalle 1, Panzer-Division Feldherrnhalle 2, Panzer-Division Jüterborg, Panzer-Division Schlesien, Panzer-Division Clausewitz, Führer-Begleit-Division, Führer-Grenadier-Division, Panzer-Brigade 101, Panzer-Brigade 102, Panzer-Brigade 103, Panzer-Brigade 104, Panzer-Brigade 105, Panzer-Brigade 106, Panzer-Brigade 107, Panzer-Brigade 108, Panzer-Brigade 109, Panzer-Brigade 110, Panzer-Brigade 111, Panzer-Brigade 112, Panzer-Brigade 113, 3. Panzergrenadier-Division, 10. Panzergrenadier-Division, 18. Panzergrenadier-Division, 20. Panzergrenadier-Division, 25. Panzergrenadier-Division, Panzergrenadier-Division Grossdeutschland, Panzergrenadier-Division Brandenburg, Panzergrenadier-Division Kurmark, 1. SS-Panzer-Division, 2. SS-Panzer-Division, 3. SS-Panzer-Division, 5. SS-Panzer-Division, 9. SS-Panzer-Division, 10. SS-Panzer-Division, 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division, 12. SS-Panzer-Division, Infanterie-Division Ulrich von Hutten, Sturmpanzer-Abteilung 217, Heeres-Sturmpionier-Brigade 627, Fallschirm-Panzer-Division 1, Panzer-Aufklärungs-Abteilung Speer de la Kampfgruppe 1001 Nachte) – Texte, photos, organigrammes, profils couleurs.

Seconde Guerre mondiale

Nicolas AUBIN, Vincent BERNARD, Nicolas GUILLERAT & Jean LOPEZ, Barbarossa : l’opération de tous les extrêmes, in Infographie de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2018) : notice et infographie de quatre pages sur l’opération Barbarossa autour de six thèmes (rapport de forces, l’attaque aérienne allemande par surprise, l’aveuglement du renseignement allemand sur la puissance réelle de l’Armée Rouge, un exemple d’usure avec la 7. Panzer-Division, les contre-offensives soviétiques d’hiver, les pertes) – Texte, cartes, infographie.

Erik BARBANSON, La 1ère DLM dans les combats de 1940 (1ère partie), de la Hollande à Dunkerque, in 39/45 Magazine n°150 (Heimdal, 1998) : article de vingt pages sur l’engagement de la 1ère Division Légère Mécanique (DLM) en mai 1940 lors de la manœuvre Dyle-Breda, son premier contact avec la 9. Panzer-Division sur le canal de Turnhout avant de se replier derrière le canal Albert, son rappel en France pour s’opposer aux 5. Panzer-Division et 7. Panzer-Division entre la Sambre et l’Escaut avant de parvenir à nouveau à se replier, son engagement au Mont Saint-Eloi dans le secteur d’Arras toujours face aux mêmes divisions allemandes, sa défense des abords de Lille puis sur la Lys avant le repli sur Dunkerque et l’évacuation lors de l’opération Dynamo – Texte, photos, cartes.

Nicolas BERNARD, Erwin Rommel, Deutschland über alles ou l’Allemagne avant tout !, in Batailles & Blindés n°2 (Caraktère, 2004) : article de dix-neuf pages concernant Erwin ROMMEL, son parcours avant la Seconde Guerre mondiale, son rôle à la tête de la 7. Panzer-Division puis en Afrique du Nord, son rôle dans l’édification du Mur de l’Atlantique et enfin commandant de la Heeresgruppe B durant la bataille de Normandie ainsi que son positionnement par rapport à l’attentat du 20 juillet 1944 – Texte, photos.

Yves BUFFETAUT, Arras, 21 mai 1940, la défaite qui sauva le Corps Expéditionnaire Britannique, in 39/45 Magazine n°7 (Heimdal, 1985) : article de dix-neuf pages concernant la contre-offensive sur Arras couvrant l’élaboration du plan allié, l’attaque de la Frankforce composée des 5th (United Kingdom) Infantry Division et 50th (Northumbrian) Infantry Division appuyées par les 4th Royal Tank Regiment (RTR) et 7th Royal Tank Regiment (RTR) face à la 7. Panzer-Division et à la SS-Totenkopf-Division, l’absence de la 3ème Division Légère Mécanique (DLM) la réaction allemande et l’analyse des conséquences  pour le British Expeditionary Force – Texte, photos, cartes.

Josef CHARITA & François de LANNOY, Panzertruppen, les troupes blindées allemandes (Heimdal, 2001)

Jean-Paul PALLUD, La 1ère DCR face au XV. Armeekorps, in 39/45 Magazine18 (Heimdal, 1987) : article de douze pages sur l’engagement de la 1ère Division cuirassée (DCR) et plus particulièrement celui de son 37ème Bataillon de chars de Combat (BCC) face successivement à la 7. Panzer-Division et à la 8. Infanterie-Division dans le secteur de Flavion pour s’opposer à l’avance allemande en provenance de la tête de pont de Dinant – Texte, photos, cartes, reproductions couleurs d’objets d’époque.

Hugues WENKIN, Sur les traces des Chasseurs ardennais de Bodange à Chabrehez [Weyrich, 2021] : livre de plus de cent quarante pages relatant la création des Chasseurs ardennais en conformité avec la posture de neutralité adoptée par la Belgique durant l’Entre-deux-guerres et détaillant l’engagement de la 1ère Division de Chasseurs ardennais dans les Ardennes le 10 mai 1940 face à l’opération Niwi (Infanterie-Regiment Grossdeutschland), contre la 1. Panzer-Division à Martelange, Fauvillers et Bodange, contre la 2. Panzer-Division à Strainchamps, contre la 23. Infanterie-Division à Bastogne, contre la 3. Infanterie-Division à Darimont, contre la 7. Panzer-Division à Montleban et à Chabrehez – Texte, photos, profils couleurs.

Profils couleurs

Chars

Panzer 38(t)

Véhicules blindés

SdKfz 251/22

Jeux d’Histoire

Croix de guerre, module Advanced Squad Leader (MMP, 2020) : module d’extension pour le système de jeu tactique Advanced Squad Leader (ASL) incluant les pions permettant de jouer avec des unités françaises et comprenant un module historique sur le franchissement de la Meuse à Dinant opposant 7. Panzer-Division et 18ème Division d’Infanterie.