Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Abbeville 1940’

L’Arme Blindée française, tome 1 , mai-juin 1940, les blindés français dans la tourmente (Economica, 1998)

10 février 2019 Laisser un commentaire

A la fin des années 1990, deux ouvrages renouvellent la connaissance des opérations à l’Ouest en 1940 et plus particulièrement de la bataille de France. Le premier est allemand et écrit par Karl-Heinz FRIESER. Sorti en version originale en 1995, traduit en Français et publié en 2003 chez Belin, il laisse entrevoir que la victoire allemande est la résultante d’un certain nombre de facteurs, mais qu’elle est loin d’être écrite à l’avance.

L’autre est français, signé par Gérard SAINT-MARTIN. Etudiant l’arme blindée française, le premier volume couvre son éclosion jusqu’à la défaite de 1940. C’est donc une plongée dans la pensée militaire française de l’Entre-Deux-Guerres et des débats qui agitent les états-majors. Tout comme ce qui se passe de l’autre côté du Rhin, le changement n’est pas sans résistance. La lutte des influences est importante. Le rôle des leaders est lui diamétralement opposé. Falot d’un côté, tranchant de l’autre.

Contrairement à une idée répandue, l’armée française et ses chefs s’intéressent très tôt à la motorisation et au développement des chars. Les nombreux débats qui jaillissent en sont la preuve. Le fait que la première grande unité blindée soit chronologiquement française et non allemande aussi (la 1ère Division Légère Mécanique). Lire la suite…

Publicités

Grandes batailles n°108 (Histoire & Collections)

31 octobre 2018 Laisser un commentaire

Ce numéro de Grandes Batailles (Militaria Magazine hors-série nouvelle formule) est consacré au corps expéditionnaire britannique (BEF) en France envoyé à partir de septembre 1939 et qui participe aux combats de mai et juin 1940. Pâle reflet de celui de 1914, il aligne du bon et du moins. De côté des plus, la motorisation des unités est particulièrement poussée (de quoi se rappeler avec nostalgie Tank & Military Vehicles et son étude sur la motorisation de l’armée britannique). Côté moins, les chars ne sont pas au niveau.

Engagé dans la manœuvre Dyle-Breda en Belgique, le BEF n’est pas directement opposé au choc des Panzer sur la Meuse, mais il en subit les conséquences puisqu’il est tourné sur ses arrières et contraint de se replier. La contre-offensive d’Arras ne permet pas de rétablir la situation. Seule l’évacuation par les plages de Dunkerque est possible grâce au miracle de l’opération Dynamo. Certaines unités sont aussi parvenues à échapper à la capture en évacuant Boulogne par la mer et aidés par les défenseurs français. Lire la suite…

GBM n°120 (Histoire & Collections, 2017)

24 mai 2017 1 commentaire

GBM 120En ouverture de ce numéro, la première offensive des chars français bénéficie d’un regard critique, loin de la légende dorée qui s’est créée après les combats. Dans le cadre de l’offensive du Chemin des Dames au printemps 1917, 132 Chars Schneider CA sont rassemblés et donnent l’assaut à Berry-au-Bac. Le premier jour, plus de la moitié d’entre eux restent sur le champ de bataille. Le premier assaut des chars français de l’Histoire est un fiasco technique… L’analyse des causes est lucide et démontre encore une fois la complexité de mener de tels projets innovants, tant d’un point technique qu’industriel et opérationnel, où les faits se heurtent aux intuitions, aux convictions, aux intérêts politiques et financiers, à l’ego de quelques uns. Si cela n’aboutissait pas à la mort inutile d’hommes, cela prêterait à sourire car rappelant nos banales histoires quotidiennes vécues dans les entreprises. Lire la suite…

Abbeville, un matin de mai… (Ysec, 2013)

27 janvier 2017 Laisser un commentaire

ysec-2013-chion-thierry-fauquet-jerome-abbeville-un-matin-de-maiEdité en format à l’italienne, ce livre fait la part belle aux documents et photos d’époque issus notamment des fonds privés. Souvent, le texte s’appuie sur les légendes des photos plutôt que l’inverse. Le sujet n’est pas uniquement le récit des combats de la tête de pont allemande d’Abbeville sur la Somme en mai 1940 et des tentatives franco-britanniques pour la résorber, mais aussi celui d’une ville et de ses témoins du printemps 1940 jusqu’à l’automne 1944.

Trois temps se dégagent. Le premier est bien entendu celui de mai 1940, des premières bombes lâchées par la Luftwaffe aux combats de la tête de pont et du Mont Caubert. Il occupe une part importante du livre et donne une vision relativement intimiste des combats permettant de comprendre au-delà du contexte stratégique et opérationnel comment un affrontement bascule entre le succès et l’échec pour un camp ou pour l’autre. A ce titre, cet ouvrage est un complément indispensable aux autres ouvrages sur la tête de pont d’Abbeville (notamment ceux d’Henri de WAILLY). Lire la suite…

GBM n°119 (Histoire & Collections, 2017)

10 janvier 2017 Laisser un commentaire

gbm-119Plonger dans chaque numéro de GBM est un véritable plaisir. Plaisir de posséder entre ses mains un nouveau numéro d’une revue 100% armée française de 1914 à 1940, mais aussi plaisir de lire et de relire un véritable travail de recherche historique. Il faut en effet apprécier le travail minutieux de chacun de ses contributeurs pour compléter morceau après morceau les pièces du puzzle que constitue la compréhension de ce que fut l’armée française au cours de cette période. Nulle redite, nul toilettage de texte ancien, nul plagiat… De l’original et de l’inédit (et du vrai) !

Au-delà de la recherche sur tel type de véhicule, sur l’engagement de telle unité, sur telle bataille ou encore sur telle doctrine, GBM ne parle pas d’Histoire pour meubler les soirées. GBM cherche aussi à faire vivre l’Histoire, notre Histoire, pour mieux en percevoir les différents écheveaux et finalement capter dans le passé ce qui pourrait servir pour aujourd’hui et le futur. Lire la suite…