La bataille de Normandie (Ouest-France, 1994)

Réalisé en partenariat avec le Mémorial de Caen et écrit par Eddy FLORENTIN, ce petit fascicule broché de trente-deux pages format A5 procure un résumé limpide de la bataille de Normandie, bien plus rigoureux et synthétique que nombre d’ouvrages et articles plus contemporains (voir par exemple Normandie, la bataille – 6 juin / 12 septembre 1944). Le texte ne vieillit pas. Seule la forme peut sembler quelque peu figée comparée à des maquettes plus dynamiques et colorées. Encore qu’elle reste très lisible.

Publicités
Lire la suite « La bataille de Normandie (Ouest-France, 1994) »

Normandie 1944 Magazine n°28 (Heimdal, 2018)

Ce numéro de Normandie 1944 Magazine est un vrai plaisir à lire ! Peut-être encore plus que d’habitude (ce qui n’est pas peu dire), il propose des articles à très forte valeur ajoutée pour le lecteur qui est a peu près certain de ne pas avoir déjà lu et relu des articles similaires.

Au-delà de l’intérêt historique que font partager des auteurs qui ont véritablement mené un projet de recherche, les récits sont aussi particulièrement émouvants parce qu’ils ramènent la guerre à des êtres humains, à leur destinée, quel que soit le camp auquel ils ont appartenu. Que reste-t-il à dire après avoir lu le drame de ceux qui se sont réfugiés sous le café Guillaume Tell au Havre quand les bombes alliées se déversent le 5 septembre 1944 en prélude à l’assaut britannique ? Le texte est poignant et le lecteur est plongé dans l’enfer des réfugiés abrités dans des caves qui ne sont pas prévues pour résister à un tel tapis de bombes. C’est aussi l’occasion de découvrir l’organisation des Equipes Nationales, leur rôle et quelques uns de leurs jeunes membres. Des jeunes et des moins jeunes qui n’ont rien demandé à personne et qui se retrouve là, victimes bien innocentes d’un conflit qui les dépasse.Qui peut aussi rester insensible au témoignage du Leutnant HÖLLER de la 21. Panzer-Division qui revient sur les lieux des combats soixante-dix après ? Au-delà des souvenirs qui ne peuvent que lui revenir, il croise des vétérans hier ennemis avec lesquels il fraternise désormais, se recueille sur la tombe de ses camarades tombés alors que le vie s’ouvrait à eux.

Lire la suite « Normandie 1944 Magazine n°28 (Heimdal, 2018) »

Normandie 1944 Magazine n°26 (Heimdal, 2018)

Ce numéro de Normandie 1944 Magazine des Editions Heimdal contient deux évocations particulièrement fort des soldats morts au combat au Normandie à travers deux articles. Le premier, court de deux pages, part d’une tombe dans un cimetière militaire britannique à Sainte-Marie-du-Havre pour évoquer un soldat du No. 45 Royal Marines Commando qui disparaît quand la péniche dans laquelle il se trouve à l’aube du 6 juin 1944 est touchée par un canon antichar allemand positionné à La Brèche sur Sword Beach. Son corps dérive et n’est retrouvé que plusieurs jours plus tard près du Havre. Le second se penche les images pieuses allemandes imprimées en souvenir d’un soldat mort. Cette tradition germanique très ancrée au cours des guerres mondiales permet de donner un nom, un visage et une existence à ces hommes tombés dans les combats. L’article s’attarde plus particulièrement sur quelques exemples de soldats morts dans les combats dans le Cotentin face aux Américains. Les reproductions des images sont accompagnées des cartes des combats issues des historiques officiels américains et déjà publiés à de nombreuses reprises aux Editions Heimdal. Lire la suite « Normandie 1944 Magazine n°26 (Heimdal, 2018) »

Dictionnaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie (Ouest-France, 2011)

Edité par Ouest-France sous la direction de Claude QUETEL avec la contribution de quelques auteurs connus pour leurs travaux historiques (Benoît RONDEAU, Christophe PRIME, Yann MAGDELAINE, Pascal VANNIER), ce Dictionnaire du Débarquement (et de la bataille de Normandie) est un ouvrage très pratique qui convient tant à l’amateur qu’au spécialiste. Un travail inégalé.

Publicités
Lire la suite « Dictionnaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie (Ouest-France, 2011) »