Tank Destroyer Achilles and M10, British Army Anti-Tanks Units, Western Europe 1944-1945 (Pen & Sword, 2019)

Dans la collection Tank Craft, le douzième ouvrage de la série s’intéresse au 3-inch Gun Motor Carriage M10 Wolverine au sein des armées britanniques. A l’instar du Sherman Firefly, certains exemplaires reçoivent un canon plus performant donnant naissance au Self-Propelled 17pdr Achilles. Outre les toujours magnifiques profils couleurs et reproductions de maquettes montées et peintes (Italeri, Tamiya), cet ouvrage donne l’opportunité de découvrir ces engins et leur emploi en Europe à l’Ouest en 1944 et 1945.

Publicités
Lire la suite « Tank Destroyer Achilles and M10, British Army Anti-Tanks Units, Western Europe 1944-1945 (Pen & Sword, 2019) »

Theirs the Strife, the Forgotten Battles of British Second Army and Armeegruppe Blumentritt, April 1945 (Helion, 2021)

Batailles « oubliées »… en effet ! Alors que l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale a tendance à s’appesantir sur les mêmes batailles, les mêmes secteurs, les mêmes unités ou les mêmes personnages, de vastes terrains restent encore à défricher. Ce livre symbolise tout l’intérêt de sortir des habituels sujets et lève un voile sur l’engagement britannique en territoire allemand dans les dernières semaines du conflit. non, les Soviétiques et les Américains n’ont pas l’exclusivité des derniers combats !

Publicités
Lire la suite « Theirs the Strife, the Forgotten Battles of British Second Army and Armeegruppe Blumentritt, April 1945 (Helion, 2021) »

Across the Rhine, January-May 1945 (Casemate, 2020)

Le Rhin, dernière défense naturelle à l’ouest de l’Allemagne, dernier obstacle géographique majeur pour les Alliés. Et au final, une bataille titanesque qui en termes de préparation et de moyens n’a rien à envier côté Alliés aux opérations de débarquement en Normandie ou en Provence. Bien entendu, l’adversaire a déjà plus qu’un genou à terre, mais il est conscient que ce sera le dernier combat défensif coordonné sur ce front. L’issue ne peut faire guère de doute d’autant plus que les maigres réserves sont transférées face à l’Armée Rouge depuis la fin de la phase offensive de la contre-attaque des Ardennes (sans oublier Nordwind en Alsace). Pourtant, mis à part quelques images parcellaires, l’ensemble du franchissement du Rhin reste peu étudié dans sa globalité (soulignons toutefois deux ouvrages en français chez Economica) alors qu’il représente l’obsession alliée une fois la bataille de Normandie conclue victorieusement.

Publicités
Lire la suite « Across the Rhine, January-May 1945 (Casemate, 2020) »