Sturmpanzer IV Stupa Brummbär

Arbre encyclopédique :

Matériels (Seconde Guerre mondiale) – Chars (Panzer IV) – Canons d’assaut (Allemagne) – Sturmpanzer IV Stupa Brummbär

Publicités

Genèse et développement :

Malgré la mise sur pied de troupes rapides et d’une doctrine d’emploi novatrice en ce qui concerne l’arme blindée, l’armée allemande qui entame Seconde Guerre mondiale repose sur la traction hippomobile et les jambes de ses soldats.

Dès l’invasion de la Pologne en septembre 1939 apparaît le besoin de pouvoir apporter un soutien d’artillerie au plus près des unités de pointe alors que les canons et obusiers d’artillerie sont tractés sauf dans les quelques unités motorisées et blindées.

Durant l’Entre-Deux-Guerres en février 1940, un obusier de 15cm est monté sur un châssis de Panzer I. L’expérience lors des opérations à l’Ouest en 1940 est concluante. Cependant l’équipage reste exposé à la ferraille du champ de bataille. Une série montée sur châssis de Panzer II ne résout pas le problème.

La multiplication des combats urbains, dont Stalingrad est l’un des exemples, renforce ce besoin d’appui-feu au plus près de la ligne principale de combat et de protection totale pour l’équipage. Le Sturmgeschütz (StuG) III se retrouve limité en face de positions très bien protégées. Le Sturm-Infanteriegeschütz 33 (Sfl.) est ainsi développé dans l’urgence à l’automne 1942 pour être immédiatement envoyé à Stalingrad, mais trop tard pour peser significativement sur les événements.

Le concept est ainsi défini dans ses grandes lignes, reste à lui donner une application aboutie.

Dates clefs :

2 octobre 1942 : Le projet de nouveau canon d’assaut basé sur une châssis de Panzer IV est présenté à Albert SPEER. Celui-ci offre une casemate suffisamment blindée et un espace suffisant pour permettre à l’équipage de mettre en oeuvre son obusier dans un espace confiné et fermé.

14 octobre 1942 : Adolf HITLER est mis au courant du projet par Albert SPEER et réclame l’installation d’un mortier lourd dont la mise en oeuvre dans de telles conditions s’avère impossible.

7 février 1943 : Des photographies de la maquette du Sturmpanzer IV Stupa sont présentées à Adolf HITLER qui valide la poursuite du programme.

Avril 1943 : les essais débutent et la production en série démarre dans les usines Deutsche Eisenwerke en Autriche.

14 mai 1943 : Un essai dynamique est réalisé devant Adolf HITLER.

5 juillet 1943 : premier engagement opérationnel lors de la bataille de Koursk (opération Zitadelle) au sein de la Sturmpanzer-Abteilung 216. Les résultats sont encourageants.

Chiffres clefs :

Exemplaires produits : 306

Versions :

La production se répartit en quatre séries qui se différencient essentiellement sur le type de châssis du Panzer IV (Ausf. E, F ou H), l’agencement du poste de conduite, les instruments de vision, la fixation de l’obusier, les armes de bord (mitrailleuse frontale et antiaérienne), galets de roulement du train.

Bibliographie :

Frédéric DEPRUN, L’enfer de Saint-Lambert-sur-Dives (4ème partie), les champs aux épaves de la Guittonnière, après la guerre, des reliques de rouille et d’os, in Normandie 1944 Magazine8 (Heimdal, 2013) : article de vingt pages sur l’après combat à Saint-Lambert-sur-Dives avec des détails fournis sur la Sturmpanzer IV de la Sturmpanzer-Abteilung 217 – Photos, profils couleurs.

Rob STEINER, SdKfz 166 Sturmpanzer IV Brummbär, intimidant, puissant et efficace !, in Trucks & Tanks Magazine n°14 (Caraktère, 2009) : article de quatorze pages sur le Sturmpanzer IV, ses origines, son développement, sa production, ses évolutions et son engagement opérationnel – Photos, fiche technique, plans, profils couleurs (Sturmpanzer-Abteilung 216, Sturmpanzer-Abteilung 217).

Laurent TIRONE, La Wehrmacht et la course au gigantisme, la quête de l’arme absolue, in Batailles & Blindés n°83 (Caraktère, 2018) : article de quarante pages sur la course à la puissance des chars, canons d’assaut, chasseurs de chars, canons automoteurs, canons antichars et canons allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale évoquant notamment les Sturmpanzer IV, Sturmtiger, Sturmgeschütz VIII, Sturmgeschütz E-75, Sturmgeschütz E-100, Geschützwagen VI Bär, Durchbruchwagen (DW) 1, Durchbruchwagen (DW) 2, VK. 65.01, VK. 30.01, VK. 36.01, Panzer VII Löwe, Panzer VIII Maus, VK. 45.01, Panzer VI Ausf. B Königstiger, Panzer Tiger-Maus, Panzer E-75, Panzer E-100, Flammpanzer III, Flammpanzer VI, Jagdpanzer V Jagdpanther, Panzerjäger VI Ferdinand/Elefant, Jagdpanzer VI Jagdtiger, Jagdpanzer E-100, Geschützwagen VI 17cm, Geschützwagen VI 21cm Mörser, Geschützwagen VI 30,5cm, 5cm Pak 38, 7,5cm Pak 40, 8,8cm Pak 43, 12,8cm Pak 44, 80cm Kanone (Eisenbahn), Landkreuzer P.1500 Monster, 24cm Kanone K4 mit Lastenträger Tiger, 28cm Kanone K5 mit Lastenträger Tiger – Photos, profils couleurs.

Laurent TIRONE, Les canons d’assaut allemands, l’incroyable course à la puissance, in Trucks & Tanks Magazine n°60 (Caraktère, 2017) : article de dix-huit pages retraçant l’historique des canons d’assaut allemands au cours de la Seconde Guerre mondiale évoquant l’origine du concept avec l’A7V Sturmpanzer, la naissance du Sturmgeschütz (StuG) III et sa spécialisation antichar avec les version Ausf. F puis Ausf. G, le Sturmhaubitze (StuH) 42, les leçons de Stalingrad qui conduisent à l’hyperspécialisation avec les Sturmpanzer IV Stupa puis Sturmpanzer VI Sturmtiger, la problématique du remplacement du Sturmgeschütz (StuG) III qui conduit au développement du Sturmgeschütz (StuG) IV et Panzer IV/70, la question de la classification des Panzerjäger VI(P) Ferdinand, Jagdpanzer V Jagdpanther et Jagdpanzer VI Jagdtiger, les projets en cours à la fin du conflit (Sturmpanzer VIII, Sturmgeschütz E-75, Sturmgeschütz E-100) – Photos, profils couleurs.

Laurent TIRONE, 1943, Panzer vs Tanks soviétiques, choc des générations à Koursk, in Trucks & Tanks Magazine n°55 (Caraktère, 2016) : article de quatorze pages opposant par catégorie les principaux types de chars allemands et de chars soviétiques à Koursk (Panzer Ausf. D Panther, Panzer III Ausf. M, Panzer IV Ausf. H, T-34/76, Panzer VI Ausf. E Tiger, KV-1S, Panzerjäger Marder III, SU-76M, Panzerjäger VI(P) Ferdinand, SU-152, Sturmgeschütz (StuG) III Ausf. G, Sturmpanzer IV Stupa, SU-122, Geschützwagen II Wespe, Geschützwagen III/IV Hummel, Flammpanzer III, Tank Infantry (A22) Churchill, Medium Tank M3 Lee) – Profils couleurs.

Laurent TIRONE, Les meilleurs engins de combat de la Seconde Guerre mondiale, in Trucks & Tanks Magazine n°52 (Caraktère, 2015) : article de trente-quatre pages comparant selon trois critères (protection, mobilité, puissance feu) les principaux engins de combat blindés (Chars , Canons d’assaut, Chasseurs de chars) de la Seconde Guerre mondiale par catégorie [chars légers (Panzer II Ausf. L Luchs, Light Tank M5A1 Stuart, T-70A, Light Tank Mark VII Tetrarch), chars moyens (Panzer V Ausf. G Panther, T-34/85, Ansaldo P26/40, Medium Tank M4 Sherman Firefly, Medium Tank M4A3(76) Sherman, chasseurs de chars (Achilles, Hellcat, Nashorn, Archer, Jackson), chasseurs de chars « blindés (SU-85, Panzer IV/70, ISU-122, Jagdpanther), canons d’assaut chasseurs de chars lourds (Jagdtiger, Sturmtiger, ISU-152), chars lourds (IS-2, Tiger I, Tiger II), canons d’assaut moyens (SU-122, Sturmpanzer IV, Sturmhaubitze 42, Semovente M43 da 105/25, 40/43M Zrinyi II)] – Photos, profils couleurs.

Laurent TIRONE, Sturmpanzer IV versus SU-122, in Trucks & Tanks Magazine n°42 (Caraktère, 2014) : article de six pages confrontant les caractéristiques (protection, mobilité, puissance de feu) des Sturmpanzer IV et SU-122 – Photos, profils couleurs.

Laurent TIRONE, Yannis KADARI & Yann MAHE, Les canons d’assaut de l’Axe, in Trucks & Tanks Magazine hors-série n°4 (Caraktère, 2010)

Patrick TOUSSAINT, Le Panzer IV, cheval de bataille de la Panzerwaffe, in Histoire de Guerre n°33 (Histopresse, 2003) : article de vingt-quatre pages sur le Panzer IV (genèse, production, armement, motorisation, transmission, évolutions) et l’importance de son rôle au sein de la Panzerwaffe tout au long de la Seconde Guerre mondiale, ses dérivés [Panzerjäger III/IV Hornisse Nashorn, Geschützwagen III/IV Hummel, Bergepanzer IV, Sturmgeschütz (StuG IV), Sturmpanzer IV Brummbär, Jagdpanzer IV, Panzer IV/70, Flakpanzer IV Möbelwagen, Flakpanzer IV Wirbelwind, Flakpanzer IV Ostwind, Flakpanzer IV Kugelblitz) ainsi que son utilisation en Normandie au sein des 21. Panzer-Division et 130. Panzer-Lehr-Division – Photos, plans, écorchés, profils couleurs.

Publicités

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités