La 11. Panzer-Division « division fantôme » (Histoire & Collections, 2022)

Home » Editeurs » Editions Histoire & Collections » La 11. Panzer-Division « division fantôme » (Histoire & Collections, 2022)
Publicités

Présentation

Une dizaine d’années après la série « Archives de guerre » des Editions Caraktère, Histoire & Collections relance le principe des historiques d’unités dans un format broché et reposant sur une iconographie relativement abondante. Il faut dire que cet éditeur utilise régulièrement ce type de composition initié avec la série « Des batailles et des hommes« , « Les matériels de l’armée française », « La collection Vauvillier » et plus récemment par plusieurs monographies (Du sang sur la neige, le 193rd Glider Infantry Regiment dans les Ardennes, Alpes 1940, l’armée invaincue ou encore Les automitrailleuses Ford M8 & M20 de l’U.S. Army).

Alors que les livres des Editions Caraktère accumulent essentiellement photos et profils couleurs, ceux proposés par Histoire & Collections proposent un texte un peu plus étoffé, même si la pagination se restreint à une petite centaine de pages contre un tiers de plus dans la série « Archives de guerre ». Mais dans l’esprit de Militaria Magazine, chaque ouvrage comprend plusieurs reproductions couleurs d’objets d’époque. Cela dit quelques profils couleurs de qualité auraient pu très trouver leur place sans tomber dans l’excès et le remplissage de pages, et en les complétant d’un ou deux dessins représentant les hommes.

Sortant un peu des traditionnels historiques des quelques divisions blindées archi connues et ultra documentées, ce livre se concentre sur l’une des plus de cinquante d’entre elles levées durant la Seconde Guerre mondiale. Son rôle durant les combats à l’issue du Débarquement en Provence et dans le repli allemand le long du couloir rhodanien la rendent plus connue des lecteurs francophones que de nombreuses autres divisions blindées du Troisième Reich. Depuis quelques années, plusieurs auteurs se penchent régulièrement sur ces épisodes (voir Nationale 7 , la route de la mort, La bataille de Montélimar, Montrevel – Malafretaz, U.S. Cavalry contre Panzers, etc.).

Cependant, la 11. Panzer-Division ne joue pas un rôle important uniquement que fin août 1944. Dès sa création à l’issue de la campagne à l’Ouest en 1940 et dans la perspective de l’invasion de l’URSS, elle se trouve au milieu d’un certain nombre de points chauds. Dans les Balkans, lors de l’opération Barbarossa, au cours de l’offensive sur Moscou, au début de Fall Blau, lors de la tentative de dégagement de Stalingrad avec l’opération Wintergewitter, durant les combats sur le Don mais aussi à Koursk (opération Zitadelle), sur le Dniepr, à Tcherkassy ou lors la poche mouvante formée par la 1. Panzer-Armee autour de Kamenez-Podolsk avant d’être envoyée en France pour reconstitution.

Après sa retraite dans les Vosges, la 11. Panzer-Division combat aussi en Lorraine avant de prendre par aux derniers combats en Allemagne puis de réussir à se rendre en Tchécoslovaquie auprès des Américains plutôt qu’à l’Armée rouge.

Plusieurs encarts présentent des personnalités de la division, célébrités et vétérans plus anonymes. Cette liste, surtout en ce qui concerne les officiers supérieurs permet de voir et de comprendre la diaspora issue de la 11. Panzer-Division :

  • Günther von ANGERN qui se suicide à Stalingrad alors qu’il commande la 16. Panzer-Division
  • Ludwig CRÜWELL fait ensuite prisonnier alors qu’il commande le Deutches Afrika-Korps
  • Horst von USEDOM qui termine la guerre à la tête de la 12. Panzer-Division
  • Hans-Karl Freiherr von ESEBECK compris dans le complot du 20 juillet 1944
  • Gustav-Adolf RIEBEL mort au combat à la tête de la 24. Panzer-Division à Stalingrad le 23 août 1942
  • Walter SCHELLER qui meurt à la tête de la Festung Platz de Brest-Litovsk le 21 juillet 1944 face à l’avance de l’Armée rouge durant l’opération Bagration
  • Alois ASSMANN
  • Hermann BALCK qui occupe plusieurs postes supérieurs de commandement d’armées dont ceux des 4. Panzer-Armee, Heeresgruppe G et 6. Armee
  • Wend von WIETERSHEIM commandant de la 11. Panzer-Division en France en 1944
  • Meinrad von LAUCHERT commandant la 2. Panzer-Division à la fin du conflit notamment dans les Ardennes
  • Edel-Heinrich ZACHARIAE-LINGENTHAL gendre d’Erich von MANSTEIN qui reprend ensuite du service au sein de la Bundeswehr
  • Günther BARTSCH
  • Wilhelm PIRCH
  • Paul WARZEL
  • Albert HENZE
  • Willi WELSCH tué en Normandie alors qu’il combat au sein de la 130. Panzer-Lehr-Division
  • Walter SCHAEFER-KEHNERT
  • Karl Alfred THIEME
  • Franz DANOWSKI, mort de ses blessures dans les Vosges
  • Cay-Lorenz Friedrich Hermann HENNING Graf von BROCKDORFF
  • Erich HAMMON exécuté après la guerre pour avoir lui-même tué un ancien prisionnier soviétique en train de détrousser des soldats allemands capturés à Flensburg
  • Horst Freiherr TREUSCH von BUTTLAR-BRANDENFELS ultime commandant de la 11. Panzer-Division dans les derniers jours de la guerre

Comme souvent dans ce genre de livres, il y a peu ou pas de statistiques relatives aux hommes et aux matériels au cours du conflit, à l’exception d’un point sur les dotations en automne 1944. Ce petit manque (deux pages de tableaux suffiraient) l’empêche d’être indispensable pour des amateurs un tant soit peu chevronnés et dotés d’une bibliothèque bien fournie sur la Panzerwaffe ou les combats sur le Rhône.

Cependant, les lecteurs intéressés dans les combats du couloir rhodanien y trouveront un excellent complément aux livres parus sur le sujet chez le même éditeur. Il fait d’ailleurs le pendant à l’historique sur la 45th US Infantry Division.

Thèmes abordés

Sommaire détaillé

  • Création et formation
  • 1941 : les Balkans et la Russie
  • 1942 : Caucase et Don
  • 1943 : Koursk
  • 1944 : Russie et France
  • Dans le Sud de la France
  • Septembre 1944
  • 1945 : la fin
  • Opération Cowboy
  • Annexes
  • Sources
  • Bibliographie

Caractéristiques

  • ISBN : 9791038012691
  • Nombre de pages : 96
  • Langue : Français
  • Couverture : souple
  • Reliure : collée
  • Dimensions : 21 x 25 cm
  • Prix conseillé France à la date de parution : 22 € TTC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.