La bataille de Koursk (Heimdal, 1998)

Heimdal 1998 de LANNOY Francois Koursk 1943Ce livre qui relie deux numéros Historica conclue la trilogie consacrée aux combats sur le Front de l’Est entre Allemands et Soviétiques au cours de la Seconde Guerre mondiale entre mi 1942 et mi 1943 comprenant les batailles de Stalingrad et de Kharkiv.

Organisé classiquement en deux parties, la préparation et les forces des deux belligérants à la veille de l’opération Zitadelle puis les combats proprement dits (sur un tiers des pages), cet ouvrage propose un texte clair et largement illustré à la fois de photos issues des fonds officiels d’archives (quasi uniquement d’origine allemande), de profils couleurs (dont certains sont en fait des peintures très agréables à regarder et plus vivantes que les profils réalisés à l’aide de l’outil informatique) et de cartes.

Sur le fond, il amorce la réévaluation de la bataille quant aux pertes réelles après des décennies de propagande soviétique qui ont fait de l’opération Zitadelle le champ du cygne de l’arme blindée allemande qui aurait connu des pertes colossales. En fait, la réalité est très loin de cette perception et le livre consacre plusieurs lignes à la naissance de cette légende, notamment dans sa conclusion. Sur les combats, le livre aborde uniquement ceux autour de Koursk (pince Nord et pince Sud) et le lecteur non averti perdra de vue que ceux-ci ne sont que le premier acte de la bataille des trois saillants que connaît l’été 1943 en URSS puisque les batailles d’Orel et de Kharkiv suivent à l’initiative de l’Armée Rouge. Koursk est clairement un échec allemand tandis qu’Orel et Kharkov sont des victoires russes qui ne réussissent pourtant pas à rééditer l’exploit de Stalingrad ou une armée entière a été encerclée et anéantie.

En annexe, le livre propose de courtes biographies des principaux chefs des deux camps mais qui s’arrêtent à la bataille de Koursk.

En conclusion, ce premier album édité en Français sur la bataille de Koursk qui revisite la légende des combats forgée par la propagande soviétique d’après-guerre sert de base à de nombreuses publications ultérieures. Le livre de José LOPEZ propose uniquement du texte mais une vision plus globale, plus opérationnelle, de l’affrontement tandis que les numéros hors-série des magazines Batailles & Blindés, Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale et Ligne de Front proposent une  forme plus moderne et colorisée.

Même s’il relativise les pertes allemandes par rapport aux revendications de la propagande soviétique, ce livre présente cependant une vision quelque peu dépassée de la bataille de Koursk au regard de l’analyse effectuée par Roman TÖPPEL dans son ouvrage Koursk, 1943. Vingt ans après sa la parution de ce livre, 39/45 Magazine n°351 présente un résumé de quarante-sept pages qui met à jour la vision de l’opération Zitadelle en utilisant l’iconographie de cet album.

Sommaire :

  • Introduction
  • Préliminaires
  • Conception et préparation de l’opération Zitadelle
  • La stratégie soviétique
  • Le forces blindées allemandes à la veille de Zitadelle
  • La contre-préparation soviétique
  • L’ordre de bataille à la veille des opérations
  • Les opérations du 4 au 13 juillet 1943
  • La bataille de Prokhorovka, le chant du cygne de l’arme blindée allemande
  • Bilan et conclusion

Boutique :

Heimdal logo Heimdal 1998 de LANNOY Francois Koursk 1943 Heimdal 1998 de LANNOY Francois Stalingrad.jpg Heimdal 1998 BERNAGE Georges Charkow Kharkiv Kharkov  


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

2 réflexions sur « La bataille de Koursk (Heimdal, 1998) »

  1. […] L’article paru dans 39/45 Magazine n°351 sur Koursk résume les principaux points de l’étude de Roman TÖPPEL et insiste sur l’importance de ce livre dans la compréhension historique de cette bataille – il met également à jour les informations parues en 1998 dans l’album écrit par François de LANNOY. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.