Publicités
Accueil > Magazines, Recension, Revues, Sommaire > Ligne de Front hors-série n°35 (Caraktère, 2018)

Ligne de Front hors-série n°35 (Caraktère, 2018)

Les guerres, comme toutes situations exceptionnelles, mettent en valeur des individus qui se révèlent en faisant étalage d’un don (les as par exemple), d’abnégation, de courage… et parfois d’inconscience. Certes, tout est fait pour canaliser les soldats : discipline, acquisition de réflexes par l’entraînement, cohésion. Le collectif est là pour permettre aux hommes de dépasser la peur de mourir et de rentrer dans un état second où sa propre existence passe au second plan. Quand les barrières psychologiques s’effritent, l’effondrement moral n’est pas loin. Les mécanismes du jeu de simulation tactique Squad Leader (et bien entendu Advanced Squad Leader) reposent sur la capacités des groupes de combat à dominer leurs émotions pour affronter l’adversaire, et donc de risquer leur vie, avec l’influence positive ou négative, de ses chefs. Certains peuvent entrer dans un état second et devenir des « Berserkers » capables de réaliser des exploits car n’ayant plus peur de rien tout en concentrant leur énergie sur le combat.

Pour comprendre, il faut lire par exemple Sous le feu, la mort comme hypothèse de travail, ou comment des hommes ordinaires peuvent faire des choses extraordinaires de Michel GOYA.

La propagande est traditionnellement friande de ces héros qui survivent à l’épisode qui les révèlent : ils offrent au public des exemples à suivre. Parmi tous ces hommes (et ces femmes) courageux, au péril de leur vie ou de leur intégrité physique, l’Histoire retient quelques noms. Ce n’est d’ailleurs pas une question de nationalité ou de cause. Dans leurs trous ou leurs tranchées, au moment d’affronter son adversaire, un homme est un homme.

Ligne de Front en a choisi dix-neuf, de toutes nationalité (enfin presque). Parmi ceux-ci, une femme, soviétique et tireuse d’élite.

Certains noms sont très connus : Simon FRASER dit Lord LOVAT, Kurt MEYER, Otto SKORZENY, Vissili ZAÏTSEV. D’autres un peu moins, sauf des grands passionnés : John BASILONE, John CHURCHILL, Rudolf WITZIG. D’autres sont vraiment à découvrir : le Français Jean BULLE par exemple, Desmond DOSS, Yoel PALGI ou Lauri TÖRNI.

Bien sûr, pourquoi eux et pas d’autres ? Parce qu’il faut faire des choix. Et ceux-là, sans prétendre à l’exhaustivité, offrent une palette d’exemples guerriers au cours de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont aussi des histoires extraordinaires et des parcours hors du comment qui sont à découvrir. Certains ne savent d’ailleurs pas vivre en paix et participent à d’autres conflits ou coups tordus où la mort peut les attendre. Et ces sont des théâtres d’opérations à découvrir et peu étudiés par la littérature spécialisée.

Sommaire :

  • John BASILONE
  • Jean BULLE
  • Llewellyn CHILSON
  • John « Mad Max » CHURCHILL
  • Lionel « Buster » CRABB
  • Patrick DALZEL-JOB
  • Desmond DOSS
  • Andrian von FÖLKERSAM
  • Simon FRASER
  • Amedeo GUILLET
  • Viktor Nikolaïevitch LEONOV
  • Léo MAJOR
  • Kurt MEYER
  • Yoel PALGI
  • Lioudmila PAVLITCHENKO
  • Otto SKORZENY
  • Lauri TÖRNI
  • Rudolf WITZIG
  • Vissili ZAÏTSEV

Boutique :

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :