Publicités
Accueil > Non classé > Sous le feu, la mort comme hypothèse de travail (Michel GOYA, Editions Tallandier, janvier 2014)

Sous le feu, la mort comme hypothèse de travail (Michel GOYA, Editions Tallandier, janvier 2014)

tallandier_goya_michel_sous_le_feu**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

Livre étonnant et original, Sous le feu du colonel Michel GOYA est une plongée dans les secondes et les minutes du soldat qui fait face au feu ennemi, peut être blessé ou mourir à tout instant et qui inversement peut ôter la vie de l’adversaire ou commettre un irréparable « dégât collatéral ».

A partir de témoignages recueillis auprès de vétérans de conflits contemporains ou dans la littérature des conflits plus anciens, mais toujours modernes, auxquels se mélangent des souvenirs personnels, les pages montrent en quoi l’homme doit être capable de sortir de son propre rôle pour combattre, se dépasser, et l’intérêt de l’entraînement, de la cohésion, etc.

Qu’ils soient officiers, sous-officiers ou simples soldats, les combattants sont tous soumis aux mêmes contraintes. La peur entraîne une surconsommation des munitions, des réactions irrationnelles et finalement apporte assez peu de résultats. Ceux qui font des « scores », réussissent une action impossible sont finalement assez peu nombreux. Le rôle des armées est de transformer et d’amener le plus d’hommes ordinaires à faire des choses extraordinaires en s’appuyant sur un noyau qui de toute façon fera plus. Le livre ramène le nombre de victoires de l’aviation au début du XXème siècle au nombre d’as, ou comment la majorité des victoires est issues d’une minorité d’hommes…

Le livre étudie également les conséquences traumatiques et psychiques du combat.

Enfin, dans un monde pétri d’individualisme et de recherche du confort personnel, Michel GOYA nous rappelle qu’un petit nombre d’entre nous se sacrifie et se dépasse au prix de son sang ou de sa santé psychique pour préserver notre bulle de prospérité et d’inconscience.

Brillant et incontournable pour tous ceux qui s’intéressent aux hommes et aux femmes qui font la guerre et nous garantissent de vivre en paix…

=> Sous le feu, Michel GOYA, Editions Tallandier, janvier 2014, 20,90 € (prix à parution, France métropolitaine), 274 pages

=> Texte.

www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. 7 octobre 2018 à 20 h 51 min
  2. 3 janvier 2019 à 5 h 55 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :