Publicités
Accueil > Non classé > Batailles & Blindés n°53 (Editions Caraktère, février / mars 2013)

Batailles & Blindés n°53 (Editions Caraktère, février / mars 2013)

bataillesetblindes053Le numéro 53 du bimensuel Batailles & Blindés revient sur un classique, l’engagement de la 12. SS-Panzer-Division « Hitlerjugend » dans les heures et les jours qui suivent immédiatement le Débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie. L’article est écrit d’un style particulièrement alerte et présente de façon très claire l’enchaînement des actions qui mêlent décisions, déplacement, combats et crimes de guerre de part et d’autre. Le sujet a été maintes fois abordés, les illustrations vues et revues, mais cet article est une très bonne synthèse. Les profils couleurs sont également de très bonne facture, même si là aussi les « modèles » sont ultra-classiques dans la littérature consacrée à la Seconde Guerre mondiale et plus particulièrement à la bataille de Normandie.
Batailles & Blindés poursuit son exploration des combats méconnus dans les derniers mois, voire les dernières semaines de la guerre, sur le territoire dévasté et exsangue du III. Reich. Cette fois-ci, il s’agit de la bataille d’Aschaffenburg où les débris de la Wehrmacht et de la Volksturm bloquent pendant plus d’une semaine des unités aguerries de l’US Army. Cet article est une excellente illustration du phénomène décrit par Ian KERSHAW dans La Fin, Allemagne 1944-1945.
Les habituelles chroniques africaines nous entrainent aussi dans les derniers mois des combats en Afrique du Nord avec la bataille de Kasserine et les combats sur la Ligne « Mareth ». A noter quelques clichés d’engins dits « atypiques » rencontrés sur ce théâtre d’opérations fruits des bricolages des ateliers des unités engagées.
Les SS de la division « Wiking » continuent d’être « à l’honneur » des actuelles publications avec le témoignage d’un vétéran sur la poche de Korsun / Tcherkassy. Là aussi, le texte est très bien écrit, d’un rythme enlevé et soutenu. Il traduit particulièrement bien la réalité de la situation vécue par les combattants.
Enfin, le blindorama revient sur les forces yougoslaves au cours de la Seconde Guerre mondiale.
Ce numéro comporte également la seconde partie de l’étude sur les combats qui vont aboutir à la chute de Saigon au Vietnam en 1975 ainsi qu’un court article sur l’actuel programme « Scorpion » destiné à offrir à l’Armée de Terre de demain un ensemble de matériels cohérents et modernes.
Dans ce numéro, il faut également noter l’hommage particulièrement émouvant fait à Yves DEBAY et l’éditorial engagé de Yannis KADARI, mais plein de retenu et d’estime des militaires français actuellement engagés.

=> Sommaire détaillé…

*****************************************

www.3945km.com, l’accès aux sources d’information de la Seconde Guerre mondiale !

Visitez notre Boutique Seconde Guerre mondiale !

Commandez « La Division Wiking » (Editions Caraktère, 2012, Rolf STEINER) !

Commandez des anciens numéros de Batailles & Blindes ! !

Publicités
Catégories :Non classé
  1. 10 février 2013 à 16 h 54 min

    Bonjour,

    A nouveau, merci pour votre commentaire.
    J’ai moi-même pris beaucoup de plaisir à travailler sur la bataille d’Aschaffenbourg, que je ne connaissais auparavant que de nom et qui est pourtant intéressante à bien des titres.

    Un petit supplément gratuit par ici :

    http://historicoblog3.blogspot.fr/2013/02/batailles-et-blindes-n53-complement-la.html

    Bien à vous.

  1. 25 février 2013 à 3 h 08 min
  2. 13 avril 2013 à 9 h 06 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :