Le regard des autres, le collection inédite « Egon Pfende », volume 2 (Schneider Media, 2016)

La publication des clichés par le vétéran d’une unité de construction de Luftwaffe (Luftwaffen-Bau-Bataillon 2./IV) au cours de la Seconde Guerre mondiale se poursuit. Après un premier volume à la Drôle de guerre et l’entrée au Luxembourg dans le cadre de Fall Gelb comprenant notamment des photos des restes des actions des commandos de la 34. Infanterie-Division et de la 3ème Division Légère de Cavalerie (DLC), cette seconde partie concerne l’entretien du terrain d’aviation d’Angelsberg au Luxembourg, l’entrée en France jusqu’à son arrivée en Normandie. Les photos sont toujours très bien reproduites et bénéficient d’une qualité initiale remarquable.

Publicités
Lire la suite « Le regard des autres, le collection inédite « Egon Pfende », volume 2 (Schneider Media, 2016) »

Le regard des autres, le collection inédite « Egon Pfende », volume 1 (Schneider Media, 2016)

Les vétérans allemands de la Seconde Guerre mondiale largement pourvus d’appareils photos individuels laissent à la postérité des centaines de milliers de clichés. Cette liberté étonnante pour un régime tel que le III. Reich est une mine de renseignements et d’enseignements. Depuis quelques décennies, nombre d’entre sont vendus par les familles au gré des successions et des cessions par les collectionneurs. Cependant, peu sont mis en valeur et réellement exploités à quelques exceptions près : les photos montrant des chars, véhicules et avions, soit une infime minorité du total qui lui représente le quotidien du soldat. Cette mine d’information est malheureusement rarement exploitée… jusqu’à cet étonnant ouvrage, le premier d’une série annoncée de cinq volumes.

Publicités
Lire la suite « Le regard des autres, le collection inédite « Egon Pfende », volume 1 (Schneider Media, 2016) »

La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique (Economica, 2007)

Choquée par la brutalité de sa défaite en 1940, la France considère que le résultat ne peut être différent. Plombés par le jugement qu’en fait Vichy puis la fracture française issue de l’opposition entre gaullistes, pétainistes et communistes, les combats menés à l’Ouest en 1940 ne condamnent pas obligatoirement l’armée française. Cet exercice d’uchronie, aussi théorique soit-il, comprend une fine analyse des six premiers jours de combat et rappelle que chaque décision entraîne un ensemble de réactions, bonnes et/ou mauvaises.

Publicités
Lire la suite « La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique (Economica, 2007) »

Les Commandos du Reich, tome 1, le règne des « Brandebourgeois » (Caraktère, 2019)

Les lecteurs de Ligne de Front mis en appétit avec la rubrique « Forces spéciales » et divers articles publiés sur ce thème depuis plusieurs numéros, il ne restait plus qu’à conclure l’essai… Et c’est chose faite avec ce livre de Yann MAHE qui retrace l’historique des forces spéciales allemandes au cours de la Seconde Guerre mondiale en commençant par la filière « Brandenburg » pour le premier volume.

Publicités
Lire la suite « Les Commandos du Reich, tome 1, le règne des « Brandebourgeois » (Caraktère, 2019) »

10-11 mai 1940, une défaite annoncée (Sutton, 2018)

La défaite militaire française de 1940,  l’effondrement de la première puissance militaire de l’époque, ne cesse d’interroger, même quatre-vingts ans plus tard. Pour décrire et comprendre l’enchaînement des faits, Yves CHARPY replonge dans les écrits et les déclarations d’un certain nombre de protagonistes ainsi que dans quelques documents d’archives. Rien de bien nouveau, si ce n’est pas la mise en ordre des différentes pièces du puzzle (au demeurant édifiant…) et le soulignement de quelques faits largement sous-évalués ensuite dans la littérature consacrée au sujet. Joli travail de synthèse !

Publicités
Lire la suite « 10-11 mai 1940, une défaite annoncée (Sutton, 2018) »

Mémorial de la bataille de France, volume 2 (Heimdal, 2017)

Ce second volume du Mémorial de la bataille de France en quatre volumes parus chez Heimdal entre 2016 et 2018 se concentre sur les journées du 22 mai au 4 juin 1940.

Alors que les Allemands ont atteint la Manche dès le 20 mai 1940 (voir volume 1) coupant en deux le front allié et isolant son principal corps de bataille, Allemands et Français hésitent sur la conduite à tenir. D’un côté, comment exploiter ce succès finalement facile ? De l’autre, comment rétablir la situation ? Les interrogations des deux camps leur font perdre à chacun du temps. Côté Français, la contre-attaque décisive n’aura jamais lieu. Côté allemand, les atermoiement permettent l’évacuation du corps expéditionnaire britannique et d’une partie des troupes françaises – dans l’immédiat, rien d’important, mais à terme, ils ont perdu l’occasion d’amputer la Grande-Bretagne d’une partie non négligeable de ses troupes.

Lire la suite « Mémorial de la bataille de France, volume 2 (Heimdal, 2017) »

Le corridor et le carrousel des Panzers (Heimdal, 2009-2014)

Dans les années 2010, à l’occasion du 70ème anniversaire des opérations de mai/juin 1940 qui voient le III. Reich triompher en seulement quelques semaines de la Hollande, de la Belgique, du Luxembourg et de la France, les Editions Heimdal entreprennent de renouveler l’approche bibliographique de cette période.

En s’appuyant sur le concept des albums historiques, gros pavés de plus 500 pages illustrés de centaines de clichés, Jean-Yves MARY, assisté de Pascal KERGER, entreprend la publication de quatre volumes illustrant la percée de mai 1940 qui conduit les Panzer des Ardennes à la Manche et de la seconde partie de l’invasion de la France quand après avoir rompu les défenses établies sur la Somme et l’Aisne, les pointes blindées allemandes se répandent sur tout le territoire.

Un guide du champ de bataille complète le tout. Lire la suite « Le corridor et le carrousel des Panzers (Heimdal, 2009-2014) »

1940, la Wehrmacht de Fall Gelb (Economica, 2018)

Pour l’armée allemande, mai 1940 est un moment particulier, assez rare dans l’histoire militaire, où plusieurs éléments se combinent favorablement et sont adaptés à l’objectif : stratégie, organisation, moyens matériels et humains, leadership. Comme le souligne l’auteur, cette armée n’est pas seulement rodée avec la guerre d’Espagne et l’invasion de la Pologne, mais aussi par la remilitarisation de la Sarre, l’annexion de l’Autriche, la prise de contrôle de Tchécoslovaquie. En effet, chacun de ces événements, même sans combat, a donné la possibilité de planifier, d’entraîner et de réaliser des manœuvres grandeur nature qui apportent nombre d’enseignements et retours d’expérience.

Publicités
Lire la suite « 1940, la Wehrmacht de Fall Gelb (Economica, 2018) »

France 1940 (Avalon Hill, 1972)

France 1940 est un jeu d’histoire sur plateau en anglais pour deux joueurs qui simule la première partie des opérations à l’Ouest du 10 au 29 mai 1940 (opération “Fall Gelb”) quand la Wehrmacht traverse les Ardennes, perce le front français sur la Meuse et coupe les armées alliées en deux en atteignant les côtes de la Manche en quelques jours. Il est édité en 1972 par Avalon Hill.

Lire la suite « France 1940 (Avalon Hill, 1972) »

Opération « Niwi » (10 mai 1940)

L’opération « Niwi » est une opération militaire allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle se déroule le 10 mai 1940 au moment du déclenchement de l’offensive contre la Hollande, la Belgique, le Luxembourg et la France (opération Fall Gelb).

Publicités
Lire la suite « Opération « Niwi » (10 mai 1940) »