Publicités

Archive

Posts Tagged ‘schwere Panzer-Abteilung 507’

Tiger I and Tiger II Tanks, German Army and Waffen-SS, Eastern Front (Pen & Sword, 2016)

28 février 2019 1 commentaire

Ce livre broché est l’ouvrage inaugural de la série TankCraft publié par Pen & Sword. Le sujet, classique, couvre l’engagement des chars lourds allemands Panzer VI Ausf. E Tiger et Panzer VI Ausf. B Königstiger sur le Front de l’Est en 1944. Bien que très largement abordé dans d’autres livres ou revues, ce thème est agréablement traité avec pour objectif de lier les détails techniques des engins, l’histoire des unités concernées, les engagements proprement dits et le maquettisme. Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés hors-série n°14 (Caraktère, 2010)

15 juillet 2018 2 commentaires

Quelques chars marquent l’histoire de l’arme blindée. Le Renault FT 17 est sans conteste le premier à avoir été produit en masse. Le T-34 est le premier à proposer un équilibre idéal entre puissance, protection, mobilité avec des formes modernes. Le Panzer VI Ausf. E Tiger est le premier char lourd opérationnel. Comme les deux autres, il marque de son empreinte les combats malgré un nombre d’engins produits relativement peu élevé.

Issu d’un projet remisé au placard, développé en un temps relativement bref, il gagne de suite une supériorité sur ses adversaires. Conservant la bonne ergonomie des Panzer III et Panzer IV, il franchit plus qu’un cap en termes de protection et de puissance de feu à tel point qu’il redonne immédiatement la supériorité technique aux Allemands en URSS là où il intervient.

Le Front de l’Est est taillé pour lui avec ses grands espaces. En 1943 et jusqu’en milieu d’année 1944, il règne en maître. Plusieurs as se distinguent à son bord. Contrairement à la légende fabriquée par la propagande soviétique, le Panzer VI Ausf. E Tiger s’en sort très bien à Koursk et provoque de véritables saignées dans les rangs adverses [cf. Koursk, 1943 (Perrin, 2018), mais aussi Batailles & Blindés hors-série n°20 (Caraktère, 2012) et Batailles & Blindés n°34 (Caraktère, 2017)]. Seul problème, et non des moindres, les capacités industrielles du III. Reich ne sont pas suffisantes pour en faire un char de masse et son emploi reste cantonné dans des secteurs bien précis, engagé dans des unités autonomes.  Lire la suite…

Tigre I sur le Front de l’Est (Histoire & Collections, 1999)

14 juillet 2018 4 commentaires

Premier volet d’une étude en deux parties sur les unités allemandes de chars lourds équipés de Panzer VI Ausf. E Tiger au cours de la Seconde Guerre mondiale, cet album édité par Histoire & Collections se concentre sur celles qui ont combattu à l’Est, c’est à dire face aux Soviétiques.

Le texte de présentation de chacun des unités est réduit pour laisser toute la place à une riche iconographie composée de photos d’archives très bien légendées (et souvent en grand format) que complètent des profils couleurs peints par l’auteur (les profils numériques n’existaient pas encore à cette époque) qui sont de toute beauté. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°37 (Caraktère, 2010)

1 février 2016 1 commentaire

Batailles et Blindes 037

Ce solide numéro conjugue à la fois des sujets classiques et plutôt inhabituels… Mais le tout avec grand intérêt.

Dans le domaine des sujets déjà largement revisités par la littérature spécialisée, la bataille de Kharkov (Charkow pour les Allemands) de février et mars 1943 reste une formidable manœuvre à mettre au crédit des Allemands. Cette victoire, si elle marque un coup d’arrêt à l’avance de l’Armée Rouge depuis sa victoire à Stalingrad, dans le Caucase et surtout sur le Don, porte en elle le germe de l’échec de Koursk dont elle participe à la création du saillant. Ses leçons ne seront pas retenues par Hitler qui va vite oublier que le seul avantage qui va rester à la Wehrmacht à l’Est est la manœuvrabilité de ses unités mobiles menées par des cadres expérimentés qui encore relativement indépendants peuvent prendre les justes décisions qu’imposent les circonstances. L’hiver n’est plus un handicap majeur pour les Allemands contrairement à celui de 1941/1942 qui les figea littéralement devant Leningrad, Moscou et Rostov. La défense sans esprit de recul qui prévaut ensuite sera le tombeau de la Wehrmacht. L’article décrit clairement ce que fut cette bataille qui n’est facile cependant à synthétiser. Lire la suite…