Archive

Posts Tagged ‘Divisions Légères de Cavalerie (DLC)’

GBM hors-série n°2 (Histoire & Collections, 2015)

10 février 2019 1 commentaire

Seconde partie de la trilogie consacrée par GBM sur la mutation de la cavalerie française durant l’Entre-Deux-Guerres et de sa situation en 1940 (cf. GBM hors-série n°1 et n°5), ce numéro continue son exploration de l’organisation et des matériels des Divisions Légères de Cavalerie, des Divisions Légères Mécaniques ainsi que des GRDI et GRCA motorisés.

Dans la continuité du premier numéro, l’étude explore à la fois les organisations (régiment de dragons portés, le GRCA type motorisé, le GRDI motorisé avec automitrailleuses, l’escadron de fusiliers motocyclistes, l’escadron de mitrailleuses et d’engins, l’escadron de mitrailleuses et canons antichars des GRCA et GRDI) et les matériels (armement collectif, canons antichars, motocyclettes et side-cars, AMD, AMR, AMC, véhicules tous terrains). Lire la suite…

Publicités

GBM hors-série n°1 (Histoire & Collections, 2014)

9 février 2019 2 commentaires

A travers trois numéros hors-série, GBM offre un panorama complet de la cavalerie française de l’Entre-Deux-Guerres et de sa situation en 1940. Remise en question dès la guerre franco-prussienne de 1870, désuète dès le début du XXème siècle, remisée au second plan durant la Première Guerre mondiale, cette arme pourtant prestigieuse et d’un autre temps est à l’origine d’un véritable renouveau doctrinal dans les années 1930. La première grande unité blindée française est issue de ses rangs. Elle précède de quelques mois la création des premières divisions blindées allemandes. Le seul corps d’armée totalement motorisé et blindé français en 1940 est le Corps de Cavalerie.

C’est donc une trilogie passionnante et indispensable que propose GBM (voir aussi les hors-série n°2 et n°5). Lire la suite…

GBM hors-série n°5 (Histoire & Collections, 2017)

6 juin 2017 2 commentaires

GBM HS 005Le cheval est depuis des siècles le compagnon naturel du combattant que ce soit en Europe ou ailleurs. Pourtant, le développement du moteur, l’arrivée de l’automobile, des engins blindés et des chars bouleverse la donne au point que le cavalier devient obsolète depuis le début du XXème siècle. Le cheval reste pourtant la colonne vertébrale du transport militaire, notamment dans l’armée allemande jusqu’en 1945 faute d’une industrie capable de motoriser toutes les unités. Mais rares sont les sujets qui peuvent être le fruit de tant de polémiques comme celles connues qu’a connu la cavalerie française à l’issue du désastre de 1940.

Ce numéro de GBM a donc l’immense mérite de revenir sur cette arme prestigieuse mais vouée à disparaître totalement mis à part sa variante motorisée qui se tiendra fort bien au combat en mai 1940. C’est l’histoire de cette mue (pour ne pas dire disparition) qui est contée ici. Lire la suite…