Batailles & Blindés hors-série n°27 (Caraktère, 2015)

Batailles_et_Blindes_HS_027

Sommaire :

– Christophe DUTRÔNE, La forteresse assiégée, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B et couleurs, cartes [Batailles, ]

– Christophe DUTRÔNE, Les unités blindées de la dernière chance, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B [Armée allemande, Wehrmacht,Arme blindée allemande, Panzerwaffe, , , , , ]

– Christophe DUTRÔNE, Premiers combats aux frontières, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B et couleurs, cartes [Batailles, , , , ]

– Christophe DUTRÔNE, Témoignages, au combat à Hatten, janvier 1945, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B, profils couleurs [Batailles, , , ]

– Christophe DUTRÔNE, La carapace se fissure, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B, profils couleurs, cartes [Batailles, , , , , , ]

– Christophe DUTRÔNE, Témoignages, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B, profils couleurs [Batailles, , , , , , ]

– Christophe DUTRÔNE, Le dernier acte, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B, profils couleurs, cartes [Batailles, ]

– Christophe DUTRÔNE, Témoignages, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B, profils couleurs [Batailles, , , Karlsruhe 1945, , , , , , ]

– Christophe DUTRÔNE, Les derniers guerriers, l’odyssée des Tiger de la Panzer-Lehr-Division, in Batailles & Blindés hors-série n°27, Editions Caraktère, mai 2015, texte, photos N&B, profils couleurs, cartes [Batailles, , ]

Recension :

Le sujet pouvait paraître racoleur, mais ce numéro est au final une belle initiative ! Tout d’abord, il procure un panorama de la situation du Reich fin 1944 et de son effondrement final. Si les opérations militaires sont abordées dans leurs grandes lignes, les enjeux économiques, stratégiques et politiques tiennent également une place non négligeables. En clair, c’est une synthèse globale bien équilibrée et très agréable à consulter. Le plus, ce sont les témoignages qui ponctuent les chapitres génériques et qui permettent de comprendre le quotidien des soldats. Seul petit regret, ces « tranches de vie » ne concernent que les militaires allemands et occidentaux (Anglais, Américains mais aussi Français). Les Soviétiques et les civils sont les grands oubliés de ces témoignages…

=> Acheter des numéros de Batailles & Blindés

Sur la même étagère… :

RZM_2015_NASH_Douglas_SPEZZANO_Remy_Kampfgruppe_Muhlenkamp Economica_2001_SAINT_MARTIN_Gerard_Arme_blindee_francaise_tome_2 livre_heimdal_bernage_georges_berlin_1945_agonie Caraktere_2015_WENKIN_Hugues_DUJARDIN_Christian_Stavelot_La_Gleize livre_economica_lopez_jean_berlin Perrin_2015_LOPEZ_Jean_100_derniers_jours_Hitler


www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Ligne de Front n°52 (Caraktère, 2014)

revue_ldf_052

Il est parfois bon de rappeler que le résultat d’une guerre n’est pas que la conséquence d’une seule stratégie militaire et politique ou d’une succession d’engagements. La mobilisation du potentiel économique (et plus particulièrement industriel) et humain sont deux conditions essentielles notamment dans l’optique de conflits longs et totaux comme l’ont été les deux guerres mondiales. Ce numéro en donne deux exemples. Le premier concerne la mobilisation de l’industrie d’armement du III. Reich. Tout le monde ou presque connaît la progression spectaculaire des chiffres de production dans la deuxième partie du conflit. Pourtant, l’une des causes évidentes de la défaite allemande réside dans son impréparation économique, des choix matériels et industriels hasardeux. La technologie sans la production n’est rien. Et paradoxalement, la Wehrmacht a connu ses plus grands succès militaires quand son industrie était balbutiante. Les excellentes synthèses chiffrées données dans l’article sont évidentes : le Reich atteint son plein potentiel industriel en 1943 et 1944 quand la guerre est déjà perdue. Il manque malheureusement une facette à ces chiffres : celles des pertes. Car si l’industrie participe à l’expansion du potentiel militaire jusqu’en 1941, elle ne réussit pas à combler les pertes qui s’accumulent dès 1942 et qui cumulées à la multiplication des théâtres d’opérations conduisent à une défaite inéluctable malgré quelques coups défensifs et un mordant jusqu’au bout.

Le second exemple concerne la mobilisation humaine française au cours de la Première Guerre mondiale. Les chiffres donnent la mesure de l’effort accompli et du sacrifice consenti. Ils expliquent aussi en partie le poids qu’aura à supporter le pays pour s’occuper des blessés et le contrecoup moral qui touchera ensuite la France pour des années, voire plus…

Pour commémorer les 70 ans de l’opération « Market-Garden » ce numéro propose une vision allemande de la bataille d’Arnhem. C’est l’occasion de comprendre pourquoi il est fondamental pour les Allemands de reprendre le contrôle du pont d’Arnhem afin de convoyer renforts et ravitaillement vers Nimègue.

Deux études étudient plus spécifiquement deux batailles dont l’une a eu lieu et l’autre n’aura jamais lieu. La première décrit les affrontements autour de Gomel que la Panzergruppe Guderian, devant la résistance acharnée de l’Armée Rouge à Smolensk et à  Yelnia, glisse vers le Sud et rend possible le futur encerclement gigantesque autour de Kiev. Malgré une nouvelle victoire, les germes de la défaite allemande à l’Est apparaissent… La seconde compare les plans d’invasion américains et de défense nippons du Japon. Le largage des bombes atomiques précipitera de toute façon la fin de conflit et résumera l’invasion du Japon à un cas d’école dont les hypothèses de pertes des deux côtés ne pourront heureusement jamais être vérifiées…

Côté systèmes d’armes, ce numéro passe en revue les « Nebelwerfer » allemands avec un très bel organigramme théorique dessiné véhicule par véhicule.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Ligne de Front n°37 (Caraktère, 2012)

Ce numéro de Ligne de Front des Editions Caraktère revisite de façon originale deux sujets ultra abordés : la bataille de Koursk en 1943 et le combat urbain durant la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier article est le premier d’une série de trois et se penche spécifiquement sur le Front de l’Est.

L’article consacré à Koursk est une très bonne synthèse et permet de remettre en perspective les faits et d’expliquer l’échec allemand au travers de quinze motifs. Lire la suite « Ligne de Front n°37 (Caraktère, 2012) »

Ligne de Front n°27 (Caraktère, 2011)

A l’occasion de ce numéro 27, le magazine Ligne de Front édité par les Editions Caraktère sort exceptionnellement de ses sommaires traditionnels pour présenter est un numéro spécial de plus de cent-vingt pages totalement dédié à l’équipement du Landser entre 1939 et 1945, le soldat allemand au cours de la Seconde Guerre mondiale. Un hors-série dans un numéro habituel en quelque sorte, mais avec une pagination largement étoffée.

Ce numéro constitue une véritable encyclopédie divisé en quatre chapitres (tenues et équipements de la Heer – l’Armée de Terre allemande -, de la Waffen-SS, décorations, armes individuelles et collectives du soldat).

Outre une abondante iconographie d’époque, plusieurs profils couleurs et dessins viennent compléter un texte de synthèse particulièrement réussi.

A conseiller à tout amateur éclairé comme au débutant pour faire ses débuts dans le « militaria ».

Attention, les notices des armes présentées dans le dernier chapitre sont reprises dans le numéro hors-série n°30. Lire la suite « Ligne de Front n°27 (Caraktère, 2011) »