Eben-Emael, l’autre vérité (Weyrich, 2016)

10 mai 1940, la foudre s’abat sur la Belgique. Déposés par planeurs, quelques parachutistes allemands s’emparent du fort d’Eben-Emael présenté alors comme l’un des plus puissants du monde. Avec la percée de Sedan, cet assaut est l’un des symboles de l’audace et de la réussite de Fall Gelb. Au-delà des images réalisées par la propagande du III. Reich qui continuent de marquer de leur empreinte l’après-guerre, Hugues WENKIN propose d’élargir le champ historiographique avec ce beau livre présenté à l’italienne.

Lire la suite « Eben-Emael, l’autre vérité (Weyrich, 2016) »

L’attaque silencieuse (Maranes, 2017)

L’offensive allemande de mai 1940 n’est pas uniquement un cas d’école pour le mouvement stratégique mis en place pour isoler les forces franco-britanniques dans le Nord de la France et en Belgique. C’est aussi un exemple de combinaisons d’opérations spéciales, pour la première fois à une telle échelle, qui utilisent la voie aérienne pour atteindre leurs cibles. Les largages sur la Hollande, dans les Ardennes (opération Niwi par exemple) et la prise du fort d’Eben-Emael,  sont connus. Le sont beaucoup moins les coups de mains sur les trois ponts du canal Albert (Veldwezelt, Vroenhoven et Kanne) qui forment un tout avec Eben-Emael.

Lire la suite « L’attaque silencieuse (Maranes, 2017) »

Dictionnaire historique – La Luftwaffe, la Waffen-SS (Heimdal, 1998)

Prolongement du Dictionnaire historique des grandes unités de l’armée de terre allemande durant la Seconde Guerre mondiale, ce volume aborde les unités de l’armée de l’air du III. Reich (Luftwaffe) ainsi que celles de la branche armée de la SS, la Waffen-SS.

Concernant la Luftwaffe, les unités volantes comme les unités terrestres sont présentées avec un bref historique de leur origine et leurs engagements ainsi que leurs commandants et leurs principales composantes.

Lire la suite « Dictionnaire historique – La Luftwaffe, la Waffen-SS (Heimdal, 1998) »

Ligne de Front hors-série n°11 (Caraktère, 2010)

Couverture_Ligne_de_Front_HS011Le succès de l’offensive allemande en mai 1940 est le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs qui se combinent les uns avec les autres.

Le premier est une conception stratégique qui tient compte de la stratégie adverse, qu’elle soit française ou des pays neutres (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg).

Le second est l’avènement du binôme chars / aviation d’appui.

Le troisième, en soutien des deux premiers, est l’utilisation d’opérations spéciales en utilisant l’espace aérien à des fin terrestres au travers d’opérations aéroportées et de raids commandos en des points bien précis que ce soit en Hollande, en Belgique ou au Luxembourg. Grâce à eux, la lutte à mort qui s’engage avec la France s’annonce sous les meilleurs auspices. Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°11 (Caraktère, 2010) »