Publicités

Archive

Posts Tagged ‘1. Panzer-Division’

1940, la Wehrmacht de Fall Gelb (Economica, 2018)

24 mars 2018 8 commentaires

Ce livre est à l’évidence l’oeuvre d’un passionné et d’un chercheur qui ne se contente pas de reproduire ce que d’autres ont écrit (cf. sa propre présentation de cet ouvrage). Eric DENIS, son auteur, n’a pas hésité à se replonger dans les archives pour ressortir des éléments factuels, ce qui lui vaut le privilège d’une préface d’Alain VERWICHT connu pour ses plongées dans les archives allemandes pour ressortir les faits et les chiffres.

Pour l’armée allemande, mai 1940 est un moment particulier, assez rare dans l’histoire militaire, où plusieurs éléments se combinent favorablement et sont adaptés à l’objectif : stratégie, organisation, moyens matériels et humains, leadership. Comme le souligne l’auteur, cette armée n’est pas seulement rodée avec la guerre d’Espagne et l’invasion de la Pologne, mais aussi par la remilitarisation de la Sarre, l’annexion de l’Autriche, la prise de contrôle de Tchécoslovaquie. En effet, chacun de ces événements, même sans combat, a donné la possibilité de planifier, d’entraîner et de réaliser des manœuvres grandeur nature qui apportent nombre d’enseignements et retours d’expérience.

Comme le titre l’indique, ce n’est pas le récit de la première phase des opérations militaires entamées par le III. Reich à l’Ouest en mai 1940 qui aboutit à la mise hors jeu de la Hollande, de la Belgique et du Luxembourg tout en amputant très significativement le corps de bataille français et en rejetant le corps expéditionnaire britannique à la mer. Ce n’est pas non plus l’analyse des carences alliées. Mais c’est l’analyse des facteurs qui font que la victoire allemande de mai/juin 1940 n’est pas le fruit du hasard ou des seules carences de ses adversaires. Lire la suite…

Publicités

1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb (Economica, 2018) présentation par son auteur Eric DENIS

17 février 2018 1 commentaire

A l’occasion de la parution de son ouvrage 1940 – La Wehrmaht de Fall Gelb aux Editions Economica, son auteur, Eric DENIS, nous partage l’origine de son projet. Il est également fondateur et administrateur du forum atf40 sur l’armée de terre française de 1919 à 1940.

Les origines de ce projet résident dans une volonté personnelle de mieux comprendre ce qu’était concrètement cette Wehrmacht victorieuse de 1940, en s’affranchissant d’une vision franco-française grâce à l’étude des archives allemandes.

Au fur et à mesure de mes recherches, il est devenu évident qu’au delà de la mise en valeur des forces et des faiblesses de la Wehrmacht, certaines des clés de sa réussite étaient parfaitement rodées et efficaces tandis que d’autres étaient bien loin d’être aussi brillantes que l’on a coutume de le dire, ou fort peu mises en valeur voire même quasi-inconnues. Lire la suite…

2e Guerre Mondiale n°70 (Mars & Clio, 2017)

15 mars 2017 2 commentaires

2GM 070L’article à propos d’un vétéran français de la bataille de Monte Cassino est intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, le récit s’ouvre avec le chemin suivi par Bernard BLIN pour prolonger la lutte et laver l’affront de la défaite de 1940. A l’époque, rejoindre la Grande-Bretagne n’est pas le parcours obligé. Il s’engage dans l’Armée d’Armistice et rejoint l’Afrique du Nord après avoir passé la Ligne de Démarcation. L’opération « Torch » et les combats qui s’en suivent contre les Américains sont un choc et symbolisent bien les faux-semblants de cette période. C’est ensuite la transformation en « Français Libres » et le rééquipement avec du matériel américain. Le récit de la campagne d’Italie et de la Libération de la France de la Provence à Colmar est moins fouillé. Les photos issues de sa collection privée valent le détour même si la qualité peut être assez médiocre. Lire la suite…

Opération « Niwi » (10 mai 1940)

8 février 2017 3 commentaires

silhouette-fieseler-fi-156-storchL’opération « Niwi » est une opération militaire allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle se déroule le 10 mai 1940 au moment du déclenchement de l’offensive contre la Hollande, la Belgique, le Luxembourg et la France (opération « Fall Gelb »).

Contexte stratégique et opérationnelle :

Envahie d’abord par l’Allemagne puis également par l’URSS, la Pologne est vaincue à l’automne 1939. La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre au III. Reich, mais restent l’arme au pied malgré l’offensive limitée sur la Sarre.

Dès la défaite de la Pologne, le III. Reich redéploie ses forces vers l’Ouest. Tout au long de l’hiver 1939/1940, le front reste calme. C’est la « Drôle de guerre ». Le conflit se déplace sur des fronts périphériques (Atlantique, Danemark, Norvège) tandis que l’URSS vient souffre face à la Finlande.

Tandis que les Français restent en position strictement défensive, les Belges, Luxembourgeois et Hollandais restent neutres malgré les signes montrant que le III. Reich est prêt à violer leur neutralité. De leur côté, les Allemands préparent activement l’offensive et tirent les enseignements de la campagne de Pologne. Deux axes d’offensive font l’objet d’une attention particulière et incluent des opérations qui peuvent être cataloguées comme « spéciales ». Le premier concerne la Hollande avec l’engagement massif d’unités aéroportées pour neutraliser ce pays le plus rapidement possible. Le second concerne les Ardennes belges et luxembourgeoises par lesquelles doivent passer les unités blindées en charge de percer le front français sur la Meuse. Lire la suite…