Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Thierry VALLET’

AceS n°10 (Heimdal, 2019)

Quatre as sont au sommaire de ce numéro d’AceS qui voit aussi la pagination augmenter de seize vraies pages… De quoi en profiter un peu plus !

Le premier est l’Allemand Walter OESAU avec des détails très intéressants sur son passage en Espagne avec la Legion Condor. Les photos qui illustrent l’article méritent également le détour, notamment celles issues des archives privées. Le second est le Français Jean DEMOZAY avec la deuxième partie de l’étude qui lui est consacrée (voir AceS n°9). La période couverte va de janvier 1942 à sa mort dans un accident d’avion le 19 décembre 1945 et permet de rentrer dans le détail de la reconstruction des forces aériennes françaises dans laquelle il joue un rôle prépondérant. Lire la suite…

Publicités

39/45 Magazine n°302 (Heimdal, 2012)

3 mars 2019 1 commentaire

 

Sommaire :

Boutique :

Heimdal logo 


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

 

AceS n°9 (Heimdal, 2018)

10 décembre 2018 2 commentaires

En deux années pleines d’existence, AceS s’est construit autour de l’épopée des pilotes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. De nombreux portraits ont déjà été brossés : Français, Américains, Allemands… Mais il reste tant à découvrir ! L’aviation à piston ne se limite pas aux chasseurs. Pilotes de bombardiers ou d’avions de transport peuvent avoir aussi leur place, même si par nature, les ennemis abattus sont moins nombreux. Des rubriques complémentaires sont apparues et assurent le dynamisme du concept éditorial : moins de maquettes, mais des actualités tournant autour de l’aviation à piston et une rubrique bibliothèque. Les sommaires se sont un peu réduits, mais les articles se sont renforcés. Sans compter l’apparition (logique) de numéros hors-série (cf. AceS hors-série n°1).

Quoiqu’il en soit, l’as reste toujours au cœur du schéma éditorial.

Au menu de ce numéro, la première partie de l’étude sur le Français Jean DEMOZAY. A nouveau, l’article ne s’intéresse pas uniquement aux exploits du pilote, mais explore l’homme, comment il est devenu un aviateur, un as, une célébrité. Comment il se transforme au contact des événements, des combats et du succès. C’est au sein des Forces Françaises Libres et aux côtés de la RAF face à la Luftwaffe qu’il se révèle pleinement. C’est donc naturellement que la rubrique maquettisme se penche sur son Supermarine Spitfire Mk Vb. Lire la suite…

39/45 Magazine n°321 (Editions Heimdal, avril 2014)

29 mars 2014 2 commentaires

revue_3945magazine_321**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

Ce numéro de 39/45 Magazine revient sur un épisode connu du Front de l’Est, le sauvetage du sud du Front de l’Est après Stalingrad grâce au contre conçu par MANSTEIN autour de Kharkov en février / mars 1943. La première partie de cette étude revient sur la situation des deux belligérants après l’encerclement de la VI. Armee et les options qui s’ouvrent aux deux camps. C’est donc l’occasion de revenir sur la retraite menée avec brio des forces allemandes et sur les ambitions démesurées soviétiques qui surestiment leur potentiel et surtout l’effondrement de la Wehrmacht.

Sont également offerts aux lecteurs deux portraits de combattants français qui continuent la lutte après la défaite du printemps 1940. L’un se retrouve sur le « Georges Leygues » et participe ainsi aux débarquements de Normandie et de Provence. L’autre portrait s’attarde sur l’un des héros de l’escadrille Normandie-Niemen qui combat aux côtés des forces aériennes soviétiques (VVS).

Original, la seconde partie du dossier sur l’OSS en Birmanie apporte fait découvrir un théâtre d’opération peu connu de la Seconde Guerre mondiale et l’intérêt de ces opérations un peu particulières dans cette région particulière.

La rubrique archéologique quitte encore une fois la terre pour sonder les fonds sous-marins et s’attarder sur un sous-marin italien coulé dans l’estuaire de la Gironde par un submersible britannique en décembre 1940.

Quelques très beaux profils couleurs accompagnent l’iconographie. Les cartes sont par contre de pauvre qualité. De nombreuses reproductions couleurs d’objets d’époque accompagnent également les photos.

=> Sommaire détaillé

=> 39/45 Magazine n°321, Editions Heimdal, mars 2014, 6,90 € (prix à parution, France métropolitaine), 66pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, profils couleurs, reproductions couleurs d’objets d’époque.

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Normandie 1944 Magazine hors-série n°6 (Heimdal, 2012)

25 août 2012 1 commentaire

Ce numéro est consacré à la réaction des troupes blindées allemandes au Débarquement du 6 juin 1944 et revient sur l’engagement des trois divisions blindées allemandes qui interviennent du 6 au 8 juin (21. Panzer-Division, 12. SS-Panzer-Division “Hitlerjugend et 130. Panzer-Lehr-Division).

Après une présentation succincte de ces trois divisions, ce numéro revient sur les combats du 6 juin contre les parachutistes britanniques, la contre-attaque de la 21. Panzer-Division qui atteint les côtes entres les plages de Sword Beach et de Juno Beach, la montée au front de la 12. SS-Panzer-Division “Hitlerjugend et de la « Panzer-Lehr », l’échec de toute contre-attaque allemande organisée et la mise en place des verrous autour de Caen sur lesquels vont buter les Britanniques et les Canadiens.

Ce numéro fait très largement appel aux archives des Éditions Heimdal. L’organigramme type d’un Panzer-Regiment type 1944 est ainsi repris du célèbre ouvrage d’Eric LEFEVRE paru au début des années 80 sur les Panzers en Normandie).

Les très beaux profils couleurs de Thierry VALLET apportent de nouveau beaucoup d’originalité.

Cependant, malgré le sentiment de vu et revu, ce numéro réjouira tous les passionnés, qu’ils possèdent ou non les ouvrages cités d’ailleurs en introduction qui ont inspiré les textes, l’iconographie et les cartes.

Les quelques mots de conclusion reviennent sur le non engagement de la 116. Panzer-Division alors stationnée entre Rouen et Beauvais qui va rester l’arme au pied pendant plusieurs semaines. De quoi évoquer un possible « sabotage » des comploteurs qui souhaitaient conserver cette unité pour la suite de l’attentat devant tuer HITLER… Vaste débat !