2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011)

Vaste question que celle-ci : la France pouvait-elle gagner en 1940 ? En effet, contrairement aux idées reçues, les soldats français se sont battus, bien battus même. Les matériels n’ont pas à rougir devant ceux de l’adversaire. Rien n’est toujours parfait, mais en face aussi il y a des faiblesses. La manœuvre Dyle-Breda se justifie, mais l’armée française pensée, conçue et entraînée pour la défensive ne prend-elle pas un trop risque à s’exposer ainsi ? Le sens du sacrifice est évident mais trop d’attaques ou de contre-attaques échouent ou ne sont pas décisives. L’incapacité à réduire les têtes de pont allemandes sur la Somme fragilise la Ligne Weygand alros que les effectifs sont déjà tendus. A son habitude, Dominique LORMIER défend avec acharnement l’armée française et croit en la poursuite des combats en Afrique du Nord. Faut-il encore être en capacité de l’organiser. Chacun se fera son idée. Ce qui est clair, c’est que la possibilité de renverser sérieusement le cours des événements se situe au cours des dix premiers jours qui suivent le déclenchement de Fall Gelb une fois passées les opportunités des toutes premières heures…

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011) »
Publicités

2e Guerre Mondiale Thématique n°20 (Astrolabe, 2010)

Rédigé à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de 1940, ce numéro thématique du magazine propose une introspection de l’armée française de 1919 à 1940. Articulé en trois parties (de 1919 à 1935, de 1935 à 1940, la bataille de Belgique et de France), il souligne la complexité d’un jugement définitif et le manque d’analyse d’un nombre conséquent d’archives encore non exploitées. Dans les trois dimensions (terre-air-mer) la question est tout autant de volonté politique, de moyens financiers, de capacités industrielles et de doctrine. Mais aussi d’effectifs alors que l’impact des classes creuses issues de la Première Guerre mondiale se fait sentir. Un très grand numéro.

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale Thématique n°20 (Astrolabe, 2010) »

La 1ère Division Cuirassée au combat (Arès, 2016)

Très belle réussite que cet historique de la 1ère Division Cuirassée (DCR) particulièrement complet et richement illustré. Exercice délicat, car les archives sont rares compte tenu de la défaite et des conditions de la disparition de la division dans les combats. Réunir une iconographie que ne fasse pas uniquement la part belle aux clichés des carcasses de chars pris par les vainqueurs est une véritable gageure. Le pari est réussi, très bien réussi d’ailleurs.

Lire la suite « La 1ère Division Cuirassée au combat (Arès, 2016) »

GBM n°130 (Histoire & Collections, 2019)

GBM 130« Plus gros, plus long, plus lourd… mais plus dans le coup ! »

Ce cruel épitaphe à propos du FCM 2C illustre aussi en quelque sorte la situation de l’armée française durant l’Entre-Deux-Guerres et à la veille de 1940. Lire la suite « GBM n°130 (Histoire & Collections, 2019) »

Mémorial de la bataille de France, volume 3 (Heimdal, 2017)

Les premier et second volumes du Mémorial de la bataille de France couvrent la première partie des opérations à l’Ouest en mai et juin 1940, c’est à dire l’opération Fall Gelb. Malgré le fait que les Britanniques aient pu sauver la plus grande partie des hommes de leur corps expéditionnaire grâce au « miracle » de Dunkerque, le succès allemand est déjà retentissant : trois pays ont déposé les armes (Hollande, Belgique et Luxembourg) et la première armée du continent s’est vue amputée de ses meilleurs effectifs, son système défensif désormais inutile car contourné et une partie de son territoire sous contrôle ennemi.

Pourtant, la France ne s’avoue pas encore vaincue en dépit des évidences. Une ligne de défense, dite « Weygand » est établie le long de la Somme et de l’Aisne. Les têtes de pont allemandes n’ont pu être résorbée et présentent autant de points potentiels de pénétration.

Lire la suite « Mémorial de la bataille de France, volume 3 (Heimdal, 2017) »

Historique du 1er BCC (PB&CO, 2017)

Autant les historiques sur les unités allemandes prolifèrent, principalement celles à forte audience littéraire, autant les unités françaises restent encore dans l’ombre, donc méconnues. Les travaux de l’excellent magazine GBM permettent déjà de mieux cerner ce que fut l’armée française de 1940, mais cela reste une publication périodique, tout aussi bon soit-il…

Mais voilà un véritable album. Un vibrant hommage aux hommes du 1er Bataillon de Chars de Combat (BCC). Près de deux cent pages de texte de photos principalement françaises que complètent seulement quelques clichés pris par les Allemands vainqueurs (et non l’inverse). Sans compter les photos de pelotons, les instantanés du quotidien de ces soldats qui sont pris dans un engrenage historique défavorable qu’ils ne peuvent que subir.

C’est tout d’abord l’historique de la mise sur pied du bataillon et sa filiation avec le 501ème Régiment de Chars de Combat basé à Tours. Basé en Alsace durant la Drôle-de-Guerre, le 1er Bataillon de Chars de Combat (BCC) est épargné par les tous les premiers assauts allemands. Le 21 mai 1940, le bataillon fait partie des unités appelées en renfort pour rétablir le front éventré sur la Meuse à Sedan, mais l’avance allemande est trop rapide. Le temps d’arriver à Noyon au sud de la Somme à la hauteur de Péronne et du Ham, les Allemands ont déjà atteint le mer et la réduction de la poche de Dunkerque n’est plus qu’une question de quelques jours. C’est donc là que l’unité connaît son véritable baptême du feu quand les Allemands déclenchent la seconde phase de leur offensive à l’Ouest, Fall Rot. Lire la suite « Historique du 1er BCC (PB&CO, 2017) »

Le corridor et le carrousel des Panzers (Heimdal, 2009-2014)

Dans les années 2010, à l’occasion du 70ème anniversaire des opérations de mai/juin 1940 qui voient le III. Reich triompher en seulement quelques semaines de la Hollande, de la Belgique, du Luxembourg et de la France, les Editions Heimdal entreprennent de renouveler l’approche bibliographique de cette période.

En s’appuyant sur le concept des albums historiques, gros pavés de plus 500 pages illustrés de centaines de clichés, Jean-Yves MARY, assisté de Pascal KERGER, entreprend la publication de quatre volumes illustrant la percée de mai 1940 qui conduit les Panzer des Ardennes à la Manche et de la seconde partie de l’invasion de la France quand après avoir rompu les défenses établies sur la Somme et l’Aisne, les pointes blindées allemandes se répandent sur tout le territoire.

Un guide du champ de bataille complète le tout. Lire la suite « Le corridor et le carrousel des Panzers (Heimdal, 2009-2014) »

Ligne de Front n°61 (Caraktère, 2016)

Ligne de Front 061

Premier article, première surprise… Décidément, la défaite de 1940 n’a pas fini de se dévoiler sous de nouveaux jours. En témoigne ce très bon article sur le général WEYGAND quand il est rappelé pour prendre en main le destin de l’armée française quand la première partie de l’offensive allemande à l’Ouest est déjà consommée. Il dévoile le rôle majeur joué par le nouveau commandant en chef au cours des semaines qui précèdent et suivent l’Armistice. Lire la suite « Ligne de Front n°61 (Caraktère, 2016) »

Militaria hors-série n°98 (Histoire & Collections, 2016)

Militaria HS 098

Comme nombre d’engagements de la Seconde Guerre mondiale, la bataille de France en 1940 recèle de nombreux épisodes finalement assez peu connus du grand public. Ce numéro hors-série n’aborde pas les combats de mai, mais se concentre sur le début de la seconde phase des opérations qui aboutira à la fin de tout espoir de retournement immédiat de la situation pour les Français comme le fut la victoire de la Marne lors de la Première Guerre mondiale. Lire la suite « Militaria hors-série n°98 (Histoire & Collections, 2016) »

Mémorial de la bataille de France (Heimdal, 2016-2018)

Tout simplement indispensable ! Cette fresque en quatre volumes présente au jour le jour les événements de mai et juin 1940 avec un texte précis et une iconographie exceptionnelle. Après une volumineuse étude sur l’invasion allemande de mai (Le corridor des Panzers) et juin 1940 (Le carrousel des Panzers) également éditée chez Heimdal, Jean-Yves MARY se replonge sur cette période décrivant jour par jour les combats de la Hollande à Menton. Le champ est donc plus vaste et surtout prétend à une certaine exhaustivité.

Le tout remplace très avantageusement l’album mémorial Blitzkrieg à l’Ouest qui a cependant le mérite de tout couvrir en un seul volume, mais beaucoup moins exhaustif.

Lire la suite « Mémorial de la bataille de France (Heimdal, 2016-2018) »