Publicités

Archive

Posts Tagged ‘schwere Panzer-Abteilung 504’

US Airborne Soldier versus German Soldier (Osprey, 2018)

Osprey 2018 CAMPBELL David Combat US Airborne Soldier versus German SoldierDans le série Combat, Osprey propose d’ausculter trois affrontements de la Seconde Guerre mondiale en Europe entre parachutistes américains et soldats allemands : Sicile (crête de Biazza), Normandie (Chaussée de La Fière à Cauquigny) et opération Market-Garden (Nimègue).

Dans les trois cas, les Américains de la 82nd US Airborne Division All Amercian viennent à bout de trois types d’opposants : en Sicile ils combattent la Fallschirm-Panzer-Division Hermann Göring et des Panzer VI Ausf. E Tiger de la schwere Panzer-Abteilung 504, en Normandie ce sont les fantassins de la 91. Infanterie-Division appuyés par des chars de prise d’origine française de la Panzer-Ersatz-un-Ausbildungs-Abteilung 100, en Hollande ce sont des groupes tactiques du II. SS-Panzer-Korps et d’unités de remplacement. Lire la suite…

Publicités

Batailles & Blindés hors-série n°14 (Caraktère, 2010)

15 juillet 2018 2 commentaires

Quelques chars marquent l’histoire de l’arme blindée. Le Renault FT 17 est sans conteste le premier à avoir été produit en masse. Le T-34 est le premier à proposer un équilibre idéal entre puissance, protection, mobilité avec des formes modernes. Le Panzer VI Ausf. E Tiger est le premier char lourd opérationnel. Comme les deux autres, il marque de son empreinte les combats malgré un nombre d’engins produits relativement peu élevé.

Issu d’un projet remisé au placard, développé en un temps relativement bref, il gagne de suite une supériorité sur ses adversaires. Conservant la bonne ergonomie des Panzer III et Panzer IV, il franchit plus qu’un cap en termes de protection et de puissance de feu à tel point qu’il redonne immédiatement la supériorité technique aux Allemands en URSS là où il intervient.

Le Front de l’Est est taillé pour lui avec ses grands espaces. En 1943 et jusqu’en milieu d’année 1944, il règne en maître. Plusieurs as se distinguent à son bord. Contrairement à la légende fabriquée par la propagande soviétique, le Panzer VI Ausf. E Tiger s’en sort très bien à Koursk et provoque de véritables saignées dans les rangs adverses [cf. Koursk, 1943 (Perrin, 2018), mais aussi Batailles & Blindés hors-série n°20 (Caraktère, 2012) et Batailles & Blindés n°34 (Caraktère, 2017)]. Seul problème, et non des moindres, les capacités industrielles du III. Reich ne sont pas suffisantes pour en faire un char de masse et son emploi reste cantonné dans des secteurs bien précis, engagé dans des unités autonomes.  Lire la suite…

Tigre I sur le Front de l’Ouest (Histoire & Collections, 2001)

15 juillet 2018 3 commentaires

Suite du volume consacré aux unités allemandes de chars lourds équipés de Panzer VI Ausf. E Tiger au cours de la Seconde Guerre mondiale, engagées à l’Est, cet album édité par Histoire & Collections se concentre sur celles qui ont combattu en Tunisie, en Italie et à l’Ouest face aux Alliés occidentaux.

Le texte de présentation de chacun des unités est réduit pour laisser toute la place à une riche iconographie composée de photos d’archives très bien légendées (et souvent en grand format) que complètent des profils couleurs peints par l’auteur (les profils numériques n’existaient pas encore à cette époque) qui sont de toute beauté. Lire la suite…

Batailles & Blindés n°77 (Caraktère, 2017)

29 janvier 2017 1 commentaire

batailles-et-blindes-077Au 77ème numéro, Batailles & Blindés continue toujours d’être véritablement une revue de référence sur la Seconde Guerre mondiale qui remplit encore une fois la quasi intégralité des pages à l’exception des quelques pages réservées à l’actualité des blindés dominée par le programme de Mobile Protected Firepower Vehicle de l’US Army et la modernisation de l’armée russe.

La partie historique du numéro s’ouvre par une étude consacrée à la bataille de Suomussalmi au cours de la Guerre d’Hiver entre l’URSS et la Finlande en 1939/1940. Après avoir planté le décor en présentant le contexte et les caractéristiques de chacun des belligérants, l’article présentent les opérations qui aboutissent à un clair coup d’arrêt de l’offensive soviétique malgré sa supériorité numérique et matérielle. Une cruelle démonstration qu’être le plus fort ne suffit pas et qu’être le plus faible ne signifie pas obligatoirement perdre à condition d’adopter la bonne tactique. L’iconographie est frappante. Elle montre des hommes bien préparés pour l’hiver au milieu d’un paysage envahi par la neige. Comme quoi, avec un peu d’anticipation, l’Armée Rouge n’est pas invincible dans les conditions hivernales à condition de s’être correctement préparé… Ce qu’oubliera de prévoir la Wehrmacht quand elle s’apprêtera à envahir l’URSS. Lire la suite…

Ligne de Front n°65 (Caraktère, 2017)

14 janvier 2017 1 commentaire

ligne-de-front-065Aussi étonnant soit-il, la première unité constituée équipée du Panzer VI Ausf. E « Tiger » est engagée non pas sur le Front de l’Est pour lequel ce char a été initialement conçu, mais en Afrique du Nord. C’est ce paradoxe que nous rappelle ce numéro de Ligne de Front en présentant l’historique de la schwere Panzer-Abteilung 501 qui vient renforcer la tête de pont moribonde de l’Axe en Tunisie fin 1942 alors que l’issue ne fait plus guère de doute. Contrairement aux premiers combats assez laborieux menés par quelques Tiger près de Leningrad quelques temps avant, l’engagement de la « 501 » marque les esprits, tant des Allemands que des Alliés. Les premiers combats sont assez faciles et la victoire de Kasserine vient alimenter la légende de la suprématie des chars allemands sur les adversaires américains. Cela dit, l’attrition est non négligeable… Néanmoins, malgré l’appui d’une autre unité de chars lourds, la schwere Panzer-Abteilung 504, les dés sont jetés et l’aventure africaine du III. Reich est condamnée compte tenu de la supériorité des Alliés et de leur domination sur les eaux de la Méditerranée. Lire la suite…