Archive

Posts Tagged ‘Yann JOUAULT’

Normandie 1944 Magazine n°34 (Heimdal, 2020)

9 février 2020 Laisser un commentaire

Normandie 1944 Magazine 034Articulé autour de quatre gros articles, ce numéro de Normandie 1944 Magazine offre de nouveau un panorama varié de la bataille de Normandie.

Loin de l’image classique d’une opération navale peu contrariée par les Allemands, la liste de l’ensemble des navires perdus par les Alliés du 6 juin à la fin août 1944 est loin d’être négligeable sachant qu’elle ne comprend pas les navires de débarquement eux-mêmes perdus le Jour-J. La répartition des causes des pertes réserve quelques surprises, entre mines, artillerie côtière, vedettes rapides, attaques aériennes, sous-marins et actions des K-Verbände. Une synthèse bienvenue ! Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine n°33 (Heimdal, 2019)

19 novembre 2019 Laisser un commentaire

Normandie 1944 Magazine 033Normandie 1944 Magazine nous propose ici encore un numéro de haute volée, richement illustré avec des articles fouillés et un contenu plus que dense… Un grand cru !

Le sommaire s’articule autour de cinq très bons articles. Deux concernent les Américains dans les jours qui suivent immédiatement le Débarquement : dans le Cotentin en direction de Montebourg pour la 4th US Infantry Division et en direction d’Isigny pour la 29th US Infantry Division à partir d’Omaha Beach. Très intéressants pour comprendre les conditions d’engagement et les difficultés rencontrées par les Américains qui démontrent que le Débarquement et son exploitation n’étaient pas gagnés d’avance. Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine hors-série n°11 (Heimdal, 2015)

6 janvier 2016 5 commentaires

Normandie 1944 HS 011

Quelques mythes ponctuent le Débarquement et les combats en Normandie durant l’été 1944. La bataille de Villers-Bocage en est l’un deux. Tout d’abord, elle reste attachée à un autre mythe, humain celui-là, en la personne de Michael WITTMANN, l’as des as allemands en ce qui concerne les chefs de chars. Sa monture est un Panzer VI Ausf. E « Tiger », le célèbre char lourd de l’arme blindée allemande. Le fait qu’il soit membre de la Waffen-SS favorise également cela entre la propagande de l’époque qui ne ménage pas ses efforts pour mettre en avant un « enfant » du régime et une certaine fascination, tant chez les Alliés (qui ont étonnement fortement contribué à idéaliser certains de leurs adversaires, comme par exemple Erwin ROMMEL ou Erich von MANSTEIN) que chez les passionnés du conflit, pour cette « élite » au service d’un régime et d’une idéologie pour le moins destinés à l’enfer mais qui a su faire preuve d’un réel sens du sacrifice sur les champs de bataille. Le fait qu’il soit ensuite mort au combat, dans des circonstance qui ont été longtemps obscures et dignes d’un récit mythologique, lui évite tout procès dans une éventuelle implication dans des crimes de guerre. Bref un héro tout à fait « vendable » et « recyclable » même après-guerre.
Lire la suite…

Normandie 1944 Magazine hors-série n°10 (Heimdal, 2015)

2 juin 2015 5 commentaires

Normandie_1944_HS_010

Voici la première moitié d’un livre relié des Editions Heimdal publié sous forme de numéro hors-série de Normandie 1944 Magazine. Avec la seconde moitié, il propose une vision renouvelée de cette célèbre bataille au cœur des combats en Normandie en juin 1944.

Les premiers chapitres présentent le contexte et la situation générale en insistant sur les plans alliés pour sortir de la stabilisation du front devant Caen et donner de l’air à la tête de pont issue du Débarquement du 6 juin et sur l’arrivée des renforts allemands (voir aussi l’ouvrage chez le même éditeur sur les « Panzer face au Débarquement« ). Au centre du front allemand, s’est créé un trou au sud de Bayeux entre les secteurs américains et britanniques alors que les deux extrémités de la tête de pont sont plus solidement tenues. Avec l’opération Perch, les Britanniques essayent de saisir cette opportunité. Mais ils ne mesurent pas assez qu’ils vont devoir faire face aux renforts adverses qui arrivent et convergent vers ce point faible du front allemand. Menées par des chefs aguerris et dotées de matériels de qualité, ces unités font preuve d’audace, de réactivité et de flexibilité.

Heimdal_2015_DEPRUN_Frederic_JOUAULT_Yann_Villers_BocageUne bonne partie de ce numéro est consacrée à la charge de Michael WITTMANN contre la colonne britannique qui s’étale sur la route à la sortie de Villers-Bocage. Le texte, les photos et la superposition de photos prises d’avion et des dessins représentant les matériels détruits permettent aux lecteurs de mesurer le carnage qui s’est ainsi déroulé et l’exploit tactique réalisé.

Les profils couleurs sont également de toute beauté.

Sommaire :

  • Prélude à la bataille
  • La s. SS-Panzer-Abteilung 101
  • L’arrivée des Tiger près de Villers-Bocage
  • L’entrée dans Villers-Bocage