Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Turquie 1939/1945’

Ligne de Front n°75 (Caraktère, 2018)

11 octobre 2018 1 commentaire

100% Seconde Guerre mondiale, ce numéro de Ligne de Front réussit à proposer un sommaire particulièrement original et surtout attractif pour tout amateur de la période.

La seconde partie de l’étude sur la stratégie, la tactique et les règles d’emploi des armes de la Wehrmacht se penche cette fois-ci sur la défensive (principes généraux, points d’appui, organisation du front défensif, utilisation des réserves) après avoir étudié l’offensive dans le numéro 74. Jamais abordés (ou si peu) abordés dans la littérature spécialisée, ces principes sont pourtant essentiels pour comprendre le déroulement des combats. Max SCHIAVON réussit en outre à proposer un éclairage simple et facilement abordable par tout lecteur qui n’est pas militaire de carrière. Les schémas sont simples et d’une grande clarté.

Alors que le III. Reich est assailli de toutes parts, il ne rend pas les armes, même fin mars et début avril 1945. Les combats de Paderborn illustrent parfaitement à la fois l’acharnement et l’improvisation désespérée dont font preuve les Allemands qui s’appuient également sur quelques uns de leurs monstres blindés avec plus ou moins de bonheur… La guerre ne peut plus être gagnée, mais les pertes alliées peuvent encore être sensibles.  Lire la suite…

Publicités

Ligne de Front n°65 (Caraktère, 2017)

14 janvier 2017 1 commentaire

ligne-de-front-065Aussi étonnant soit-il, la première unité constituée équipée du Panzer VI Ausf. E « Tiger » est engagée non pas sur le Front de l’Est pour lequel ce char a été initialement conçu, mais en Afrique du Nord. C’est ce paradoxe que nous rappelle ce numéro de Ligne de Front en présentant l’historique de la schwere Panzer-Abteilung 501 qui vient renforcer la tête de pont moribonde de l’Axe en Tunisie fin 1942 alors que l’issue ne fait plus guère de doute. Contrairement aux premiers combats assez laborieux menés par quelques Tiger près de Leningrad quelques temps avant, l’engagement de la « 501 » marque les esprits, tant des Allemands que des Alliés. Les premiers combats sont assez faciles et la victoire de Kasserine vient alimenter la légende de la suprématie des chars allemands sur les adversaires américains. Cela dit, l’attrition est non négligeable… Néanmoins, malgré l’appui d’une autre unité de chars lourds, la schwere Panzer-Abteilung 504, les dés sont jetés et l’aventure africaine du III. Reich est condamnée compte tenu de la supériorité des Alliés et de leur domination sur les eaux de la Méditerranée. Lire la suite…