39/45 Magazine n°367 (Heimdal, 2021)

39/45 Magazine propose ici un numéro particulièrement riche qui dépasse la seule description d’opérations militaires bien connues. En effet, plusieurs sujets renvoient à la question de l’engagement pour une cause et des interprétations historiques. Car de nombreuses questions sensibles subsistent encore plus de quatre-vingts ans après les faits. D’autres sujets sont malheureusement toujours d’actualité comme la gestion de communautés considérées comme potentiellement dangereuses. Tous ces thèmes montrent ô combien la Seconde Guerre mondiale nourrit notre actualité des tensions géopolitiques et culturelles et inversement.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°367 (Heimdal, 2021) »

39/45 Magazine n°366 (Heimdal, 2021)

Le sommaire de ce numéro de 39/45 Magazine est particulièrement diversifié et propose un contenu parfois très original avec sept articles dont certains dénotent par leurs illustrations.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°366 (Heimdal, 2021) »

Les débuts du nazisme avec Emil Maurice, l’ami juif de Hitler (Heimdal, 2020)

Fruit d’une gestation longue de plusieurs années et tortueuse, ce livre, inclassable, apporte un éclairage sur la montée du nazisme et sa prise du pouvoir dans l’Allemagne de l’Entre-deux-guerres. Sur la forme, mis à part son format massif de près de cinq cent pages, il est également différent des habituels albums historiques des Editions Heimdal par l’imbrication de l’iconographie dans le texte à chacune des pages. Véritable reflet allemand de l’Inexorable défaite de Jean-Yves MARY qui traite le côté français…

Publicités
Lire la suite « Les débuts du nazisme avec Emil Maurice, l’ami juif de Hitler (Heimdal, 2020) »

39/45 Magazine n°364 (Heimdal, 2020)

Le meilleur n’est pas sur la couverture ! En effet, ce numéro de 39/45 Magazine évoque la renaissance de l’aviation française en Afrique du Nord dès 1941 à travers le parcours et le souvenir d’un jeune à l’époque qui traverser la Méditerranée pour s’engager dans l’armée de Vichy qui à l’abris des possessions françaises se renforce discrètement. C’est l’occasion de découvrir de très beaux clichés inédits et d’excellente qualité de l’aviation française et des quelques visiteurs allemands ou italiens qui transitent sur ces terrains d’aviation.

Publicités
Lire la suite « 39/45 Magazine n°364 (Heimdal, 2020) »

2e Guerre Mondiale n°86 (Mars & Clio, 2019)

2e Guerre Mondiale 086Voilà encore de quoi nourrir notre soif de réflexion… Particulièrement fidèle à la ligne éditoriale du magazine, ce numéro de 2e Guerre Mondiale évoque l’immensité et le potentiel du champ d’étude que constitue la Seconde Guerre mondiale quatre-vingts ans après son déclenchement en Europe. Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°86 (Mars & Clio, 2019) »

Ligne de Front hors-série n°33 (Caraktère, 2018)

A l’ombre des grandes batailles et des grandes unités de la Seconde Guerre mondiale, il existe une multitude de combats, de faits, de projets et d’unités encore méconnus. Les enjeux, le terrain de jeux planétaire, les fanatismes, les technologies, les leaders eux-mêmes provoquent ce foisonnement.

C’est donc tout le mérite de ce numéro hors-série du magazine Ligne de Front des Editions Caraktère que de présenter une série de mystères ayant trait à la guerre 1939/1945. Certains sont anecdotiques, d’autres aurait pu être dramatiques.

Ce sont ainsi vingt-quatre chapitres qui se succèdent sans forcément d’ordre logique. Sont concernés l’Allemagne, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Japon, l’URSS. A des sujets purement militaires s’ajoutent clairement des expérimentations ou des projets soit contraires au lois de la guerre, soit purement des crimes de guerre. Sans oublier, pour le folklore, les délires ésotériques nazis…

Un numéro pour sortir des sentiers battus, s’étonner de quelques projets démesurés (ex : attaquer New-York par un raid italien commando), de quelques coups tordus ou réalisations (ex : le camouflage des usines Boeing) mais voir aussi son sang glacé par la lecture de tant d’horreurs et de crimes. Lire la suite « Ligne de Front hors-série n°33 (Caraktère, 2018) »

Germania (Kero, 2015)

kero-2015-gilbers-harald-germaniaCe premier roman de l’Allemand Harald GILBERS est une véritable pépite romano-historique. Il nous replonge dans le Berlin de l’été 1944 quand la Seconde Guerre mondiale apparaît déjà comme perdu pour le III. Reich que l’illustre capitale n’est pas encore totalement transformée en un immense champ de ruines par les bombes alliées.

Dans la lignée d’un Philipp KERR, Harald GILBERS installe également son héros dans les habits d’un ancien commissaire de la police criminelle de Berlin dont les aventures font découvrir aux lecteurs un côté moins connu du conflit, la vie et l’ambiance loin des combats mais dont le quotidien est rythmé par le nazisme et la guerre. Lire la suite « Germania (Kero, 2015) »

39/45 Magazine n°337 (Heimdal, 2016)

39-45 Magazine 337

Dans ce numéro, l’article sur les uniformes, armes et équipement des parachutistes américains qui sautent sur le Cotentin dans la nuit du 5 au 6 juin mérite le détour car il procure une très bonne synthèse synthèse richement illustrée. De la tenue de saut à l’arment individuel et collectif en passant par le parachute, c’est donc un panorama complet du paquetage des sticks qui montent à bord de C-47 et un bon complément aux numéros 39/45 Magazine hors-série Historica n°85 et 39/45 Magazine hors-série Historica n°86. Lire la suite « 39/45 Magazine n°337 (Heimdal, 2016) »

Militaria hors-série n°97 (Histoire & Collections, 2016)

Militaria HS 097Les numéros hors-série du magazine Militaria destinés à composer au fil des ans une encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale entament une discrète mue à presque cent numéros publiés.

Sur la forme, la recette est identique : un texte clair, généraliste, accompagné de nombreuses photos issues des archives officielles (certaines sont dans le cas présent très saisissantes) et de planches de profils couleurs (certaines légendes mériteraient d’être plus précises).

Sur le fond, l’angle d’étude n’est plus uniquement une bataille, mais le parcours d’une unité à travers le conflit. En l’occurrence, il s’agit ici de la « Das Reich », de ses débuts comme détachements de protection du parti nazi, à la constitution d’un premier régiment puis d’une division qui terminera la guerre comme unité blindée. L’objectif éditorial n’est pas d’apporter de nouvelles perspectives historiques ou des éléments inédits sur cette unité tristement célèbre pour les crimes de guerre dont elle s’est rendue coupable, que ce soit à l’Est ou à l’Ouest. Il s’agit uniquement de tracer son évolution et son expérience au feu de 1939 à 1945.

La valeur ajoutée de ce numéro réside en fait à proposer un résumé simple, facile à lire, agréable à parcourir sur cette unité. Au final, il en ressort une image contrastée de sa valeur militaire. Ses débuts ont été laborieux, notamment en Pologne. Quand elle est au commet de sa puissance, elle ne connaît que des échecs : Koursk, Normandie, Ardennes, Hongrie. Finalement, l’image d’unité d’élite qui lui reste après le conflit est essentiellement dû aux sacrifices que ses hommes ont consenti poussés par un endoctrinement particulièrement fort en raison de son recrutement politique. Cela a d’ailleurs probablement eu des conséquences directes sur son comportement en-dehors des combats proprement dits. Dommage que les massacres auxquelles la division s’est livrée ne soient que traités qu’au travers de quelques lignes et uniquement à l’évocation des exactions de Tulle et d’Oradour-sur-Glane.

Articles :

  • Yves BUFFETAUT, La Division SS Das Reich, de la création du Régiment SS-Deutschland au plan « Blanc », in Militaria hors-série n°97, Histoire & Collections, 2016, 12 pages, texte, photos N&B [SS-Verfügungs-Division]
  • Yves BUFFETAUT, La Division SS Das Reich, campagnes de France et de Yougoslavie, in Militaria hors-série n°97, Histoire & Collections, 2016, 12 pages, texte, photos N&B, profils couleurs [SS-Verfügungs-Division, SS-Division Das Reich]
  • Yves BUFFETAUT, La Division SS Das Reich, 1941-1942, la Division Reich en Union soviétique, in Militaria hors-série n°97, Histoire & Collections, 2016, 20 pages, texte, photos N&B, profils couleurs, cartes [SS-Division Das Reich]
  • Yves BUFFETAUT, La Division SS Das Reich, la campagne de 1943 en Russie, in Militaria hors-série n°97, Histoire & Collections, 2016, 18 pages, texte, photos N&B, profils couleurs, cartes [SS-Division Das Reich, SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich]
  • Yves BUFFETAUT, La Division SS Das Reich, 1944-45, les années de défaite, in Militaria hors-série n°97, Histoire & Collections, 2016, 16 pages, texte, photos N&B, profils couleurs, cartes [2. SS-Panzer-Division]

Cartes :

  • Opération Barbarossa 1941
  • Prokorovka 1943
  • Roncey 1944

Profils couleurs :

  • Horch 901 « SS 2057 », SS-Verfügungs-Division, France 1940 (Eric SCHWARTZ)
  • Mercedes 170 VK, SS-Verfügungs-Division, France 1940 (Eric SCHWARTZ)
  • Phaenomen Granit 25H-Sanitäts, SS-Verfügungs-Division, France 1940 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 263, SS-Verfügungs-Division, URSS 1941 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 231, SS-Verfügungs-Division, URSS 1941 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzerspähwagen P204(f) « SS-5935 », SS-Verfügungs-Division, URSS 1941 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer IV Ausf. F2 « 822 », SS-Division Das Reich, France 1942 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer III Ausf. L, SS-Division Das Reich, France 1942 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 7/1 Flakvierling 38, SS-Division Das Reich, France 1942 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer 747(r) modèle 1941 « 1053 », SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, URSS 1943 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer 747(r) KN modèle 1943, SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, URSS 1943 (Eric SCHWARTZ)
  • Zis-5 « 17 », SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, URSS 1943 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer VI Ausf. H1 « 812 », SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, Koursk 1943 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 10/4 2cm Flak 30, SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, URSS 1943 (Eric SCHWARTZ)
  • Ford V3000S, SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, URSS 1943 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzerfeldhaubitze 18M Hummel « 119 », 2. SS-Panzer-Division, Normandie 1944 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 251/9 Ausf. D, 2. SS-Panzer-Division, Normandie 1944 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 234/2, 2. SS-Panzer-Division, Normandie 1944 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer IV Ausf. H « 631 », 2. SS-Panzer-Division, Hongrie 1945 (Eric SCHWARTZ)
  • Jagdpanzer 38(t), 2. SS-Panzer-Division, Bohême-Moravie 1945 (Eric SCHWARTZ)
  • SdKfz 251/1 Ausf. D, 2. SS-Panzer-Division, Bohême-Moravie 1945 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer III Ausf. J « B11 », SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, Kharkiv 1944 (Eric SCHWARTZ)
  • Panzer III Ausf. M « 513 », SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, Kharkiv 1944 (Eric SCHWARTZ)
  • Sturmgeschütz III « Bismarck », SS-Panzer-Grenadier-Division Das Reich, Kharkiv 1944 (Eric SCHWARTZ)

 

 

Luchno, septembre 1941 : l’Armée Rouge use la « Totenkopf » (Ligne de Front n°53, Editions Caraktère, janvier/février 2015)

revue_ldf_053

Les progrès de la recherche historique avec l’analyse approfondie des archives allemandes et l’ouverture partielle de celles de l’ex-URSS permettent de renouveler la vision des premiers mois du conflit germano-soviétique. Loin de la vision idéalisée des témoignages allemands ou des récits de Paul CARELL, l’opération « Barbarossa » se trouve assez vite perturbée malgré des succès pour le moins immenses mais non décisifs. Les unités s’usent, les hommes et les matériels subissent une attrition permanente. Aux bonds succèdent des périodes d’affrontements terribles et réciproquement. Le problème est que chaque avance est de plus en plus difficile, coûteuse et réduite.

Grâce aux récentes études de David GLANTZ, la bataille de Smolensk apparait sous un jour nouveau et comme un tournant majeur du conflit. Ce n’est pas le seul, même si d’autres points d’arrêt n’ont pas un impact stratégique aussi important.

C’est le cas par exemple des combats pour Luchno fin septembre 1941. La SS-Division « Totenkopf » s’use, même si elle s’accroche au terrain  face aux attaques soviétiques. Ces dernières manquent de coordination, d’efficacité et se soldent par des pertes effroyables. Mais le réservoir humain qu’est alors l’URSS permet de renouveler en permanence les unités. En face, les unités de l’Axe souffrent et même si elles tiennent encore leurs adversaires en respect, leurs capacités offensives sont durement émoussées sans véritablement de perspective d’amélioration.

L’article que Didier LAUGIER consacre à cette bataille dans Ligne de Front n°53 (janvier/février 2015) des Editions Caraktère offre une plongée tactique dans le quotidien de la « Totenkopf » du 19 au 25 septembre 1941. La vision reste malheureusement exclusivement germano-centrée, mais n’apporte pas moins un éclairage sur la vision de ces journées au niveau divisionnaire.


www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !