Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Résistance’

The German Secret Field Police in Greece, 1941-1944 (McFarland, 2018)

(English abstract below)

S’il en était encore besoin, voici une nouvelle preuve qu’il reste encore beaucoup à explorer sur la Seconde Guerre mondiale ! Le titre de ce livre pourtant explicite  est pourtant réducteur… Le contenu contient bien plus encore que la simple description des opérations de police en Grèce durant l’Occupation allemande entre 1941 et 1944.

Tout d’abord, l’auteur prend soin de rappeler le contexte et fait comprendre pourquoi des milliers d’Allemands sont devenus des criminels, et au-delà, pourquoi le nazisme a emmené une nation au désastre, à la folie meurtrière et finalement au déshonneur. Ne pas juger avec nos yeux contemporains permet de fournir une explication logique, implacable, à ce mouvement qui paraît folie. Pourtant, comprendre les ressorts de ces enchaînements qui possèdent leur propre logique, donne aussi un avertissement clair que l’actualité nous rappelle au quotidien : cette situation peut se reproduire et se reproduit d’ailleurs régulièrement, même si à des échelles moindres.

L’une des caractéristiques du III. Reich est le foisonnement des organisations paramilitaires, des services de sécurité et des officines diverses. C’est d’ailleurs l’une des marques de fabrique du régime pour à la fois embrigader et cadenasser tout un peuple et s’assurer qu’il existe suffisamment de concurrence interne pour neutraliser toute ambition ou contestation.

Parmi les services de sécurité, la Geheime Feldpolizei, est en effet peu connue du grand public et ne doit pas être confondue avec la Geheime Staatspolizei (Gestapo). Lire la suite…

Publicités

2e Guerre mondiale n°57 (Mars & Clio Editions, décembre 2014 / janvier 2015)

27 novembre 2014 1 commentaire

revue_2gm_057Brouillard de la guerre et frictions clausewitziennes sont au menu de ce numéro de 2e Guerre Mondiale.

Tout d’abord, il faut saluer le dossier consacré à la bataille de Bastogne en décembre 1944, tant la partie consacrée à l’avance allemande que celle décrivant les efforts américains pour défendre la ville et faire sauter le siège. Il montre que le résultat n’était pas joué d’avance, ce qui souligne une fois de plus comment une succession de petits détails peut faire basculer le sort des armes d’un côté comme de l’autre quel que soit le côté vers lequel penche la balance stratégique. Loin d’être un récit monolithique, le dossier s’attache à mettre en relief les décisions prises d’un côté comme de l’autre tout en tenant compte de l’état des connaissances des protagonistes au moment de faits. En bref, une étude sur une bataille ultra connue mais qui a le courage de l’analyser d’un point de vue opératique.

Autre exemple d’évènement qui ne se passe pas comme prévu, la libération de Brest qui demande six semaines d’intenses combats aux Américains pour finalement un résultat presqu’inutile, le port étant inutilisable, trop loin de la ligne de front et excentré logistiquement. Il suffit d’une erreur d’appréciation d’un côté et d’un homme déterminé de l’autre pour que les cartes soient rebattues. A l’instar de Bastogne, il aurait suffit que le contexte stratégique ne soit pas aussi défavorable aux Allemands pour que le résultat soit différent ou que la garnison représente un point de fixation et une menace dans le flanc allié. Une fois encore, 2e Guerre Mondiale aime s’aventurer sur un sujet qui pourrait être polémique, mais en évitant tout écueil, en abordant le poids de la Résistance française dans la Libération du pays. La conclusion est très bien équilibrée en relativisant le poids militaire mais en lui reconnaissant un rôle politique essentiel qui permet à la France de trouver toute sa place dans les nations qui triomphent du III. Reich, ce qui était loin d’être acquis après la cinglante défaite de 1940. De son côté, la rubrique « Ecrire l’Histoire » se penche également sur les résultats controversés de l’armée britannique dans le conflit avec un angle de vue original soulignant le contraste entre l’armée impériale et l’armée britannique. A lire et à cogiter.

Egalement original, le rôle de l’infanterie allemande dans les déserts nord-africains. L’Afrika-Korps est réputée pour les exploits et les chevauchées de Panzer. C’est effectivement vite oublier que des blindés ne sont rien sans infanterie. Rommel manque non seulement de chars, d’approvisionnements, mais aussi de fantassins…

=> Sommaire détaillé…

Collections : 1ère Guerre mondiale2ème Guerre mondialeAprès 1945 www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !


http://www.3945km.com propose en toute indépendance de recenser des publications couvrant un siècle d’histoire militaire, du début du XXème siècle aux conflits contemporains en mettant en avant notamment les travaux en langue française. Bien entendu, il n’y a pas de prétention à être exhaustif, mais simplement de proposer des pistes bibliographiques à ceux qui portent un intérêt sur un sujet particulier. La Seconde Guerre mondiale est un tournant majeur dans l’histoire du monde, que ce soit en Europe ou en Asie. La dimension intercontinentale est essentiellement vraie pour les Etats-Unis qui se battent en Europe pour y prendre physiquement et culturellement pied ainsi qu’en Asie et dans le Pacifique. Les conflits qui vont germer après 1945 sont issus des conséquences du conflit. Durablement, les armées sont marquées par l’évolution des technologies, des doctrines et des mentalités de la guerre. L’apparition de l’atome, tout comme la décolonisation et l’apparition du terrorisme sont les héritiers de la guerre. De même, la Seconde Guerre mondiale n’a pas été spontanée. Elle résulte, que ce soit en Europe, dans le Pacifique et en Asie d’influences issues du début du XXème siècle. La conjonction d’intérêts idéologiques et politiques, le calendrier propre des protagonistes, le développement des moyens de transport et de communication vont donner l’impression d’une certaine unité de temps à défaut de lieu. 2e Guerre Mondiale est une revue spécialisée sur la période 1939 / 1945 comme son nom l’indique. Les sujets traités couvrent les aspects militaires, techniques, économiques, politiques et diplomatiques. La ligne éditoriale cherche à opposer les visions de l’Axe et des Alliés ou de prendre du recul sur les évènements bruts pour en dégager des analyses plus systémiques.

39/45 Magazine n°326 (Editions Heimdal, octobre 2014)

19 octobre 2014 1 commentaire

revue_3945magazine_326Deux articles de ce numéro reposent sur des récits de vétérans : le premier reprend un texte de Kurt MEYER qui relate la capture de Marioupol avec un raid audacieux lors de l’opération Barbarossa, le second décrit les derniers jours de combat en 1945 de la 20. Panzer-Grenadier-Division des hauteurs de Seelow, ultime barrière naturelle devant Berlin, à l’île de Wannsee. Entre ces deux récits, presque quatre de combats se sont déroulés. Les folles chevauchées se sont finalement transformées en des combats désespérés sans moyen, sans homme et sans espoir. Un point commun cependant, la volonté de quelques officiers et soldats qui apportent une victoire inattendue ou qui préservent coûte que coûte un semblant de cohésion.

Particulièrement original, l’article sur le siège de Sarajevo en 1943 par « l’armée royale de Yougoslavie » revient sur la guérilla dans les Balkans qui ne fut pas seulement l’objet de « partisans » communistes. Au-delà de l’intérêt de ces combats particulièrement méconnus, il faut méditer la subjectivité de l’Histoire qui par ses mensonges et ses omissions est souvent exploitée à des fins partisanes plus contemporaines. En tout cas, c’est un bel exercice de réhabilitation de ces résistants que le pouvoir communiste a préféré ensuite ignoré et que les Occidentaux ont oublié de rappelé.

Alliant historique d’un sous-marin et visite de musée, un article présente la carrière de l’U-995 en proposant du coup images d’archive et photos plus contemporaines en couleurs des entrailles du « loup gris ».

Enfin, la rubrique « Bunkerarcheo » présente la seconde partie des fortifications tunisiennes construites par les Français en se penchant plus particulièrement sur Sfax, Bizerte et le sud tunisien.

=> Sommaire détaillé

livre_heimdal_trang_charles_barbarossa_waffen_ss livre_heimdal_bernage_georges_berlin_1945_agonie livre_heimdal_berrafato_enzo_laurent_kriegsmarine livre_pogledi_samardjic_miloslav_royaume_yougoslavie_2gm livre_economica_lopez_jean_berlin

Collections : 1ère Guerre mondiale2ème Guerre mondialeAprès 1945

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !


http://www.3945km.com propose en toute indépendance de recenser des publications couvrant un siècle d’histoire militaire, du début du XXème siècle aux conflits contemporains en mettant en avant notamment les travaux en langue française. Bien entendu, il n’y a pas de prétention à être exhaustif, mais simplement de proposer des pistes bibliographiques à ceux qui portent un intérêt sur un sujet particulier.

La Seconde Guerre mondiale est un tournant majeur dans l’histoire du monde, que ce soit en Europe ou en Asie. La dimension intercontinentale est essentiellement vraie pour les Etats-Unis qui se battent en Europe pour y prendre physiquement et culturellement pied ainsi qu’en Asie et dans le Pacifique. Les conflits qui vont germer après 1945 sont issus des conséquences du conflit. Durablement, les armées sont marquées par l’évolution des technologies, des doctrines et des mentalités de la guerre. L’apparition de l’atome, tout comme la décolonisation et l’apparition du terrorisme sont les héritiers de la guerre. De même, la Seconde Guerre mondiale n’a pas été spontanée. Elle résulte, que ce soit en Europe, dans le Pacifique et en Asie d’influences issues du début du XXème siècle. La conjonction d’intérêts idéologiques et politiques, le calendrier propre des protagonistes, le développement des moyens de transport et de communication vont donner l’impression d’une certaine unité de temps à défaut de lieu.

39/45 Magazine est une revue des Editions Heimdal fondée par Georges BERNAGE en 1983 dans la perspective du 40ème anniversaire du Débarquement en Normandie. Initialement publiée tous les trimestres, elle prend assez vite un format mensuel et connaît plusieurs déclinaisons thématiques. C’est l’un des plus anciens magazines thématiques en français qui a alors fait évoluer le marché. Tout en évoluant au fil des ans, voire des décennies, 39/45 Magazine est resté fidèle à sa ligne éditoriale et a su moderniser progressivement sa maquette pour s’adapter aux standards de son époque et répondre à une concurrence également de haut niveau.

Aérojournal n°40 (avril / mai 2014)

30 mars 2014 2 commentaires

revue_aerojournal_040**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

Les six articles de ce numéro sont tous de véritables pépites.

Le dossier principal se penche sur l’insurrection en Irak en 1941 et les opérations aériennes qui y furent associées. Si la tentative manquée du coup d’état pro-allemand est relativement connue, le détail des combats et des moyens utilisés par les différentes parties le sont beaucoup moins. Après s’être régalé de la trentaine de pages, il ne sera plus possible de penser qu’il ne s’agissait que d’un détail rapidement expédié par les Britanniques.

Autre article très opérationnel, celui consacré aux opérations aériennes au-dessus du maquis du Vercors est lui aussi très intéressant et propose une vision originale de cet épisode tragique de la Résistance française. Contrairement à la légende, les forces aériennes alliées sont largement intervenues. L’auteur lance une comparaison étonnante, mais finalement vraie, entre le Vercors et la cuvette de Dien Bien Phu, qui sont toutes deux des positions indéfendables quand elles sont assiégées.

Ce numéro assure également la transition entre deux séries. Celle qui passait en revue toutes les escadres de chasse de la Luftwaffe se termine tandis que débute celle sur les opérations spéciales aériennes menées durant la Seconde Guerre mondiale. Le premier volet s’intéresse aux missions « Carpetbaggers » de l’aviation alliée au-dessus des territoires occupés par le III. Reich pour soutenir les réseaux de résistance afin de s’assurer un terrain politique favorable après la guerre.

Côté biographie, ce numéro propose un article sur le très controversé chef d’état-major de l’Armée de l’Air entre les deux guerres, Joseph VUILLEMIN.

Enfin, un article relativement court se penche sur le Bloch 155 avec à l’appui des plans au 1/48ème.

L’iconographie est particulièrement bien réussie, les cartes très claires et les profils couleurs de toute beauté. Le fond et la forme sont à nouveau d’excellente facture.

=> Sommaire détaillé

=> Aérojournal n°40, Editions Caraktère, avril / mai 2014, 6,90 € (prix à parution, France métropolitaine), 84 pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, plans, profils couleurs

2e Guerre Mondiale n°53 (Editions Astrolabe, mars / avril 2014)

22 mars 2014 1 commentaire

revue_2gm_053**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

La couverture de ce numéro peut alimenter tous les fantasmes de certains et toute la haine des autres. Le principal dossier du numéro est consacré l’ésotérisme et à l’occultisme nazi. La première question qui peut se poser est : quoi de neuf ? En fait, sur le fond pas grand-chose. Les articles reviennent sur la société de Thulé, Heinrich HIMMLER, le château du Wewelsburg et les codes de la SS. Mais au-delà de cette synthèse bien faite, l’intérêt de ce dossier réside surtout sur le mythe et sa déclinaison dans les milieux néonazis ou d’extrême-droite ainsi que l’exploitation que le cinéma en a faite avec notamment Indiana Jones. En bref, passionnant et questionnant sur les propres interprétations qui peuvent être faites de l’Histoire.

Justement, les deux articles de la rubrique « comprendre l’Histoire » analysent d’un côté la pratique de la reconstitution (certains diront de l’histoire vivante) et ses questions morales, et de l’autre côté l’image des soldats de la Seconde Guerre mondiale dans l’esprit du grand public où les clichés jouent un rôle prépondérants, souvent entretenus par le cinéma et certains ouvrages loin d’être exemplaire d’un point de vue rigueur historique et scientifique.

Trois articles plus centrés sur les aspects militaires du conflit sont également présents et méritent tous une grande attention. Le premier est une très bonne synthèse des généraux limogés. Si les exemples allemands viennent le plus facilement à l’esprit, et sont les plus nombreux, des généraux américains et britanniques furent aussi l’objet de limogeage. L’article ne propose pas une succession de portraits, mais au contraire chercher à faire une synthèse des motivations (défaite, désobéissance, santés, difficultés relationnelles…) et des conséquences. Comme le rappelle son auteur, l’article est vraiment une construction originale qui n’est pas la transcription de tel ou tel ouvrage.

L’autre synthèse particulièrement bien réussie est celle qui analyse la réaction allemande face au Débarquement allié en 1944, non pas sous un angle purement militaire, mais sous celui des conséquences sur la répression qui s’instaure, notamment face à la multiplication des actes de résistance et de sabotage. Après quelques exemples, l’auteur essaye de comprendre l’origine de cette brutalité (idéologie nazie, expérience du Front de l’Est, lutte contre les partisans, priorité aux impératifs militaires).

Enfin, un article revient sur les combats dans la région d’Orel à l’automne 1941 lors de la course final vers Moscou. Les blindés allemands se font durement étrillés par les chars soviétiques à Mtsenk, bataille peu connue, mais qui est un épisode de plus qui va progressivement stopper, user et laminer les forces combattantes de la Wehrmacht à l’Est. Deux superbes profils couleurs de chars allemands aux couleurs pré-hivernales sur des pleines pages A4 accompagnent l’article.

=> Sommaire détaillé

=> 2e Guerre Mondiale n°53, Editions Astrolabe, mars / avril 2014, 6,95 € (prix à parution, France métropolitaine), 84 pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, profils couleurs

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !