Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Panzerwerfer 42 auf sWS’

39/45 Magazine n°4 (Heimdal, 1984)

11 novembre 2018 1 commentaire

Clôturant la première année d’existence de 39/45 Magazine et surtout des célébrations du quarantième anniversaire du Débarquement allié du 6 juin 1944, ce numéro fait la transition entre les derniers combats en Normandie et l’échec allié à terminer la guerre avant Noël 1944.

En effet, il comprend un article très court sur la contre-offensive allemande sur Mortain afin de tenter de couper le couloir américain d’Avranches (opération Lüttich) créé à l’issue de l’opération Cobra puis un plus long sur l’échec allié à réussir à fermer à temps la poche de Falaise / Trun / Chambois, laissant ainsi filer des unités qui seront de nouveau en ligne pour s’opposer à l’opération Market-Garden puis lors de la contre-attaque des Ardennes (cf. 39/45 Magazine n°5). Lire la suite…

Publicités

39/45 Magazine n°5 (Heimdal, 1985)

10 novembre 2018 1 commentaire

Publié lors de l’hiver 1984/1985, ce numéro de 39/45 Magazine fait la part belle à la contre-offensive des Ardennes à l’occasion de son quarantième anniversaire avec un article de Jean-Paul PALLUD présentant les raisons et les préparatifs de l’opération Wacht am Rhein / Herbstnebel, son lancement et les causes de son échec. L’article de l’auteur de l’album mémorial paru en 1986 sur le même sujet complète son propos par quelques remarques sur les mythes et réalités de cette bataille (les opérations spéciales allemandes Greif et Stösser, Bastogne, les massacres et crimes de guerre commis par les Allemands notamment à Bande, Stavelot et Baugnez, le rôle de MONTGOMERY et des Soviétiques dans l’issue des combats). Un « matching » propose des clichés de 1944/1945 à des vues contemporaines à l’article (en l’occurrence quarante ans plus tard) des combats. Egalement à découvrir une interview du conservateur du Bastogne Historical Center et une présentation du musée tel qu’il était à l’époque (il a bien changé depuis). Lire la suite…

Wehrmacht 46, volume 1 , Heer & Panzerwaffe (Caraktère, 2016)

11 février 2018 3 commentaires

Si la Wehrmacht capte l’attention de nombreux passionnés de la Seconde Guerre mondiale, cela est dû en partie par le poids doctrinal et technologique que les forces armées du III. Reich ont fait peser sur la façon de mener le combat. L’un des paradoxes les plus frappants de la Seconde Guerre mondiale est que les Allemands remportent leurs plus grands succès alors qu’ils sont loin d’être parés pour un conflit d’une telle ampleur (Pologne 1939, Ouest 1940, Balkans 1941, début de l’opération Barbarossa), mais sont défaits alors qu’ils bénéficient d’une avance technologique indéniable en fin de conflit.

Les luttes intestines inhérentes à la nature même du pouvoir nazi tournent à la gabegie, des préjugés raciaux éloignent certains ingénieurs ou certaines thèses scientifiques, un système de commandement du plus en plus centralisé et coupé des réalités entraînent les III. Reich dans la défaite.

Les recherches et les technologies développées par les Allemands voient très souvent leur aboutissement, leur industrialisation et leur engagement au combat… sous les couleurs de leurs adversaires. La guerre achevée, ces derniers ne s’y sont pas trompés. Américain, Britanniques, Soviétiques, Français : tous ont cherché à mettre la main sur les plans, les prototypes et surtout les cerveaux qui en possèdent les secrets. Quitte à passer un pudique voile sur leur engagement auprès du régime nazi ou leur implication dans un système industriel reposant sur le travail forcé et exploitant les camps de la mort. Lire la suite…

Catégories :Livres, Recension, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,