Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Musée Bovington Tank Museum’

Batailles & Blindés n°87 (Caraktère, 2018)

28 septembre 2018 2 commentaires

C’est un sommaire particulièrement riche et intéressant que propose ce numéro de Batailles & Blindés des Editions Caraktère, preuve encore une fois qu’il reste à la fois beaucoup à découvrir sur la Seconde Guerre mondiale (y compris son avant comme son après) et à réanalyser de façon plus critique.

Après Koursk (cf. 39/45 Magazine n°351 et Koursk, 1943), c’est autour d’une figure de l’arme blindée allemande de faire les frais du renouvellement des connaissances. Heinz GUDERIAN a été porté dans l’après-guerre par le récit de ses mémoires. Même si elles sont passionnantes car riches d’anecdotes et de témoignages de première main, il n’en demeure pas moins que son propre auteur a cherché à bâtir une image, se donner le beau rôle et à minorer sa compromission avec le régime hitlérien. La première partie de l’étude que lui consacre Batailles & Blindés se penche uniquement sur la période d’avant-guerre. Son rôle au cours du premier conflit mondial est peut-être moins étincelant que pour d’autres, mais il développe une expertise dans les transmissions alors en plein essor. Il se montre néanmoins très bûcheur et affiche déjà des bonnes qualités tactiques. La défaite est un traumatisme pour lui et il s’engage dans les corps francs. Episode passé sous silence dans ses mémoires, l’article rappelle qu’il est affecté à l’Eiserne Division qui se rend coupables de crimes dans les pays baltes et notamment à Riga. Lire la suite…

Publicités

Trucks & Tanks Magazine n°68 (Caraktère, 2018)

Deux sujets de controverse occupent une place de choix dans ce numéro de Trucks & Tanks Magazine des Editions Caraktère. Le premier est l’utilité ou non du PzKpfw V Panther par rapport au PzKpfw IV. La conclusion est assez vite évidente, mais l’intérêt de l’article est de découvrir les différentes options étudiées pour muscler en protection et armement le PzKpfw IV. Nul besoin remettre en cause de tous les mythes même si rien acquis comme le montre nombre de sujets où la compréhension des choses a beaucoup évolué ces dernières décennies.

Le blindé de reconnaissance à huit roues SdKfz 234/2 Puma fait l’objet lui aussi d’une tentative de relecture. En fait l’article traite l’ensemble des versions du SdKfz 234 et non uniquement de cette version spécifique. Il est clair que la puissance de feu est limitée, ce qui est un handicap à un moment du conflit où la course aux monstres blindés atteint des sommets. L’engin est développé initialement pour les grandes distances nord-africaines ou soviétiques, mais son engagement se fait au final dans des espaces de combat bien plus restreints. La conclusion n’est pas si évidente que cela et il est un peu présomptueux d’afficher la remise en cause d’un blindé qualifié de mythique… En tout ca, le concept de reconnaissance blindée en force est novateur comme le montre près d’un siècle plus tard l’actualité du Combat Reconnaissance Vehicle CRV Boxer présenté en début de magazine. Lire la suite…

Trucks & Tanks Magazine n°61 (Caraktère, 2017)

Trucks and Tanks TnT 061.jpgPanzerwaffe, encore et toujours ? Décidément, l’arme blindée allemande de la Seconde Guerre mondiale n’en finit plus de continuer à alimenter les librairies et les kiosques à journaux. Alors que c’est souvent pour rien (ou pour le pire tant les fausses idées continuent d’alimenter certaines parutions récents qui ne sont que des plagias), c’est ici pour le plus grand bonheur des passionnés. En effet, ce numéro de Trucks & Tanks Magazine propose un dossier sur le tournant de 1943 avec une interrogation : le Blitzkrieg était-il encore possible ? Avec en exergue, une équation impossible à résoudre. Le niveau de technicité de l’arme blindée allemande est alors à son apogée, mais le contexte stratégique est devenu totalement défavorable. La supériorité ne peut dès lors qu’être tactique… Le sommaire recèle également quelques pépites avec un article consacré au char B1 Bis qui symbolise un peu la défaite française de 1940 : blindé le plus puissant engagé alors au combat, il est néanmoins dépassé et est incapable de freiner et d’arrêter l’avance des troupes allemandes. Sans parler des raretés comme le T-34M, le Matilda lance-flammes ou le M4 Sherman transformé en char de défense antiaérienne sous l’impulsion des Canadiens. Lire la suite…