Le Fana de l’Aviation n°606 (Larivière, 2020)

Quatre-vingtième anniversaire de 1940 oblige, Le Fana de l’Aviation ne peut que faire sa couverture sur le sujet. Et de splendide manière en choisissant de l’illustrer par l’un des symboles de la victoire allemande mais aussi de l’impuissance apparente française : le Junkers Ju 87 Stuka. Et pas pour n’importe quel engagement : à Sedan. L’avion d’attaque en piqué fait partie intégrante de la légende maudite de la traversée de la Meuse. Mais comme le souligne l’article en conclusion, le mythe est en trompe-l’œil et ses équipages souffrent à l’image de Günter SCHWARTZKOPFF, commandant du Sturzkampfgeschwader (StG) 77, abattu le 14 mai 1940. Derrière la victoire éclatante pointent déjà de criantes faiblesses qui sont déjà exploitées par l’aviation française avant de l’être par les Britanniques durant la bataille d’Angleterre… A travers le mythe du Stuka, il est bien de rappeler que la bataille de France n’est quand même pas une promenade de tout repos pour la Luftwaffe.

Lire la suite « Le Fana de l’Aviation n°606 (Larivière, 2020) »

Le Fana de l’Aviation n°567 (Larivière, 2017)

fana-aviation-567A la (très belle) une de ce numéro, les programmes secrets entre la France et l’Irak entre 1977 et 1984. C’est l’occasion de découvrir les dessous de grands contrats d’armement modernes et d’appréhender ce que furent les enjeux entraînés par l’arrivée de l’électronique dans les avions et les missiles. Cette première partie de l’étude revient sur la vente de Mirage F1 équipés notamment de missiles ARMAT (dérivés de l’AS37 Martel). Au détour des pages, le lecteur croise quelques personnages célèbres dont plus d’un connaîtra un destin tragique à l’instar de René-Pierre AUDRAN à la tête des affaires internationales de la DGA qui sera assassiné en 1985. Egalement instructif, un encart présente le déroulement d’une mission antiradar. En clair, c’est un article passionnant ! Lire la suite « Le Fana de l’Aviation n°567 (Larivière, 2017) »