Archive

Posts Tagged ‘Forces aériennes belges’

Avions de combat hors-série n°5 (Heimdal, 2019)

12 octobre 2019 Laisser un commentaire

avions-de-combat-hs-005.pngAprès une encyclopédie des escadres de l’Armée de l’Air, Avions de combat entame une revue des forces aériennes de l’OTAN en trois numéros, également disponibles en version reliée un fois publiés.

L’idée est bonne. D’une part, elle permet de balayer l’ensemble des pays engagés au sein de l’OTAN, à l’origine ou plus tard, mais surtout elle offre un panorama des avions de combat aérien utilisés sur soixante-dix ans – du Republic F-84 à l’Eurofighter en passant par les Gloster Meteor, Hawker Hunter, Alpha Jet, F-86,  F-100, F-101, F-102, F-104, F-105, F-4 Phantom II, F-16, CF-18, T-33, Mirage III, Mirage 5, Mirage F1,  CL-13, CF-100, MiG-21, Su-25, MiG-29. C’est donc presque toute l’histoire de l’aviation militaire de combat occidentale d’après la Seconde Guerre mondiale jusqu’à nos jours qui défile à laquelle s’ajoutent quelques transfuges des anciens pays de l’Est soviétique. Lire la suite…

Aérojournal n°68 (Caraktère, 2018)

16 décembre 2018 Laisser un commentaire

Hommage à son créateur et à son rédacteur-en-chef décédé quelques semaines avant sa parution, ce numéro est orné d’un bandeau noir de deuil et contient une émouvante biographie de Christian-Jacques EHRENGARDT. Pour de nombreux lecteurs, ce sont des années de souvenirs qui resurgissent. Un petit brin d’histoire méconnue aussi des magazines Aérojournal, Dogfight et Batailles & Blindés. Bel hommage, à la fois personnel et professionnel. Merci pour lui…

Après les pages d’actualités de l’aviation et de la littérature spécialisée, place au premier article. Superbe histoire qu’est celle d’Eugène BULLARD, obligé de fuir les Etats-Unis pour se libérer de la ségrégation. Boxeur à ses heures, engagé volontaire dans la Légion Étrangère, il paye de sa personne lors de la Première Guerre mondiale. Sa blessure reçue à Verdun est l’occasion de se recycler dans l’aviation et de remporter ses premières victoires. Engagé volontaire à nouveau en 1940, il est encore gravement blessé à Orléans quand les Allemands franchissent la Loire. Héros oublié de tous, des deux côtés de l’Atlantique, c’est là aussi un bel hommage.

Lire la suite…