Panzers in Berlin 1945 (Panzerwrecks, 2019)

Panzerwrecks 2019 ARCHER Lee Panzers in Berlin 1945Ce livre est un véritable joyau ! Présenté à l’italienne, il regorge de photos idéalement mises en valeur et de dessins couleurs époustouflants. Bien loin d’un énième ouvrage sur Berlin… Incontournable.

Le sujet est, comme son titre l’indique, les blindés allemands engagés dans la bataille pour la défense de la capitale du III. Reich. Y compris les Hauts de Seelow et la banlieue berlinoise (voir aussi Batailles & Blindés hors-série n°39). Pour cela, les auteurs utilisent deux angles d’approche : les unités et les lieux. Le tout supporté par iconographie en très grande partie inédite. Lire la suite « Panzers in Berlin 1945 (Panzerwrecks, 2019) »

Trucks & Tanks Magazine hors-série n°30 (Caraktère, 2018)

Ce nouvel opus de l’encyclopédie des engins et véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale proposée par Trucks & Tanks Magazine est en fait la première partie d’une étude consacrée aux projets et prototypes de l’armée du III. Reich. Ce sont ainsi cinquante-trois modèles qui sont présentés de façon synthétique sur deux pages comprenant plans, profils couleurs et photos quand ces dernières existent.

Aux côtés des projets parfois irréalisables déjà bien connus (voir Les chars lourds, projets & prototypes (Trucks & Tanks Magazine hors-série n°11), Les projets fous de la Seconde Guerre mondiale (Trucks & Tanks Magazine hors-série n°25), ce numéro présente aussi des matériels bien moins connus et évoque aussi des projets issus de plateformes ayant réellement existé telles que des Panzer IV renforcés (avant même le déclenchement de la guerre) ou les solutions d’urgence élaborées dans la foulée de l’opération Barbarossa et la rencontre avec les T-34 et KV-1 soviétiques (dont une copie conforme de T-34, souvent évoquée mais jamais présentée ainsi dans le détail).

Quelques projets hyper spécialisés méritent d’être découverts tels que le véhicule de franchissement de coupures humides Panzerfähre IV ou le Raketenwerfer IV.

Bien évidemment, les grands classiques sont bien présents : Panzer VII Löwe, Panzer VIII Maus, Landkreuzer P.1000 Ratte, Panther Ausf. F, Jagdpanther II, Jagdpanzer E-100, Sturmgeschütz E-75, Flakpanzer 38(d) Kügelblitz, Flakpanzer V Coelian… Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine hors-série n°30 (Caraktère, 2018) »

Trucks & Tanks Magazine hors-série n°29 (Caraktère, 2018)

Poursuivant son « encyclopédie des engins et des véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale« , Trucks & Tanks Magazine présente ici les matériels de la Flak, la défense antiaérienne allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Les matériels sont présentés un par un et regroupés dans cinq chapitres qui illustrent à eux seuls la métamorphose de cette arme en quelques années de guerre. Tout d’abord simples canons, la Flak gagne en mobilité avec des premières installations de pièces sur véhicules à roue. La soucis de protection devient de plus en plus critique. Montés d’abord sur des semi-chenillés, les Allemands mettent en oeuvre dans les derniers mois de la guerre le concept de char antiaérien (Flakpanzer). Mais la révolution technologique ne s’arrête pas là. Confrontées à d’incessants bombardements sur leurs agglomérations, leurs centres industriels et leurs voies de communication ainsi qu’à une domination aérienne ennemie totale du champ de bataille, les armées du III. Reich sont poussées à rechercher des solutions novatrices qui préfigurent les armes modernes : missiles sol-airs, armes portatives individuelles antiaériennes, dispositifs de saturations d’un espace aérien par une nuées de projectiles… Le futur est déjà là (à compléter par l’artillerie sur la Flak du futur paru dans Ligne de Front74 et l’inévitable Wehrmacht 46 volume 2). Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine hors-série n°29 (Caraktère, 2018) »

Wehrmacht 46, volume 1 , Heer & Panzerwaffe (Caraktère, 2016)

Si la Wehrmacht capte l’attention de nombreux passionnés de la Seconde Guerre mondiale, cela est dû en partie par le poids doctrinal et technologique que les forces armées du III. Reich ont fait peser sur la façon de mener le combat. L’un des paradoxes les plus frappants de la Seconde Guerre mondiale est que les Allemands remportent leurs plus grands succès alors qu’ils sont loin d’être parés pour un conflit d’une telle ampleur (Pologne 1939, Ouest 1940, Balkans 1941, début de l’opération Barbarossa), mais sont défaits alors qu’ils bénéficient d’une avance technologique indéniable en fin de conflit.

Les luttes intestines inhérentes à la nature même du pouvoir nazi tournent à la gabegie, des préjugés raciaux éloignent certains ingénieurs ou certaines thèses scientifiques, un système de commandement du plus en plus centralisé et coupé des réalités entraînent les III. Reich dans la défaite.

Les recherches et les technologies développées par les Allemands voient très souvent leur aboutissement, leur industrialisation et leur engagement au combat… sous les couleurs de leurs adversaires. La guerre achevée, ces derniers ne s’y sont pas trompés. Américain, Britanniques, Soviétiques, Français : tous ont cherché à mettre la main sur les plans, les prototypes et surtout les cerveaux qui en possèdent les secrets. Quitte à passer un pudique voile sur leur engagement auprès du régime nazi ou leur implication dans un système industriel reposant sur le travail forcé et exploitant les camps de la mort. Lire la suite « Wehrmacht 46, volume 1 , Heer & Panzerwaffe (Caraktère, 2016) »