2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011)

Vaste question que celle-ci : la France pouvait-elle gagner en 1940 ? En effet, contrairement aux idées reçues, les soldats français se sont battus, bien battus même. Les matériels n’ont pas à rougir devant ceux de l’adversaire. Rien n’est toujours parfait, mais en face aussi il y a des faiblesses. La manœuvre Dyle-Breda se justifie, mais l’armée française pensée, conçue et entraînée pour la défensive ne prend-elle pas un trop risque à s’exposer ainsi ? Le sens du sacrifice est évident mais trop d’attaques ou de contre-attaques échouent ou ne sont pas décisives. L’incapacité à réduire les têtes de pont allemandes sur la Somme fragilise la Ligne Weygand alros que les effectifs sont déjà tendus. A son habitude, Dominique LORMIER défend avec acharnement l’armée française et croit en la poursuite des combats en Afrique du Nord. Faut-il encore être en capacité de l’organiser. Chacun se fera son idée. Ce qui est clair, c’est que la possibilité de renverser sérieusement le cours des événements se situe au cours des dix premiers jours qui suivent le déclenchement de Fall Gelb une fois passées les opportunités des toutes premières heures…

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011) »
Publicités

2e Guerre Mondiale Thématique n°20 (Astrolabe, 2010)

Rédigé à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de 1940, ce numéro thématique du magazine propose une introspection de l’armée française de 1919 à 1940. Articulé en trois parties (de 1919 à 1935, de 1935 à 1940, la bataille de Belgique et de France), il souligne la complexité d’un jugement définitif et le manque d’analyse d’un nombre conséquent d’archives encore non exploitées. Dans les trois dimensions (terre-air-mer) la question est tout autant de volonté politique, de moyens financiers, de capacités industrielles et de doctrine. Mais aussi d’effectifs alors que l’impact des classes creuses issues de la Première Guerre mondiale se fait sentir. Un très grand numéro.

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale Thématique n°20 (Astrolabe, 2010) »

2e Guerre Mondiale n°53 (Editions Astrolabe, mars / avril 2014)

revue_2gm_053**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

La couverture de ce numéro peut alimenter tous les fantasmes de certains et toute la haine des autres. Le principal dossier du numéro est consacré l’ésotérisme et à l’occultisme nazi. La première question qui peut se poser est : quoi de neuf ? En fait, sur le fond pas grand-chose. Les articles reviennent sur la société de Thulé, Heinrich HIMMLER, le château du Wewelsburg et les codes de la SS. Mais au-delà de cette synthèse bien faite, l’intérêt de ce dossier réside surtout sur le mythe et sa déclinaison dans les milieux néonazis ou d’extrême-droite ainsi que l’exploitation que le cinéma en a faite avec notamment Indiana Jones. En bref, passionnant et questionnant sur les propres interprétations qui peuvent être faites de l’Histoire.

Justement, les deux articles de la rubrique « comprendre l’Histoire » analysent d’un côté la pratique de la reconstitution (certains diront de l’histoire vivante) et ses questions morales, et de l’autre côté l’image des soldats de la Seconde Guerre mondiale dans l’esprit du grand public où les clichés jouent un rôle prépondérants, souvent entretenus par le cinéma et certains ouvrages loin d’être exemplaire d’un point de vue rigueur historique et scientifique.

Trois articles plus centrés sur les aspects militaires du conflit sont également présents et méritent tous une grande attention. Le premier est une très bonne synthèse des généraux limogés. Si les exemples allemands viennent le plus facilement à l’esprit, et sont les plus nombreux, des généraux américains et britanniques furent aussi l’objet de limogeage. L’article ne propose pas une succession de portraits, mais au contraire chercher à faire une synthèse des motivations (défaite, désobéissance, santés, difficultés relationnelles…) et des conséquences. Comme le rappelle son auteur, l’article est vraiment une construction originale qui n’est pas la transcription de tel ou tel ouvrage.

L’autre synthèse particulièrement bien réussie est celle qui analyse la réaction allemande face au Débarquement allié en 1944, non pas sous un angle purement militaire, mais sous celui des conséquences sur la répression qui s’instaure, notamment face à la multiplication des actes de résistance et de sabotage. Après quelques exemples, l’auteur essaye de comprendre l’origine de cette brutalité (idéologie nazie, expérience du Front de l’Est, lutte contre les partisans, priorité aux impératifs militaires).

Enfin, un article revient sur les combats dans la région d’Orel à l’automne 1941 lors de la course final vers Moscou. Les blindés allemands se font durement étrillés par les chars soviétiques à Mtsenk, bataille peu connue, mais qui est un épisode de plus qui va progressivement stopper, user et laminer les forces combattantes de la Wehrmacht à l’Est. Deux superbes profils couleurs de chars allemands aux couleurs pré-hivernales sur des pleines pages A4 accompagnent l’article.

=> Sommaire détaillé

=> 2e Guerre Mondiale n°53, Editions Astrolabe, mars / avril 2014, 6,95 € (prix à parution, France métropolitaine), 84 pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, profils couleurs

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

2ème Guerre Mondiale thématique n°34 (Editions Astrolabe, février / mars / avril 2014)

2guerremondialehs034**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

Les combats en milieu urbain ont toujours marqué l’histoire militaire, même si comparés aux autres engagements, ils demeurent minoritaires. Il est vrai qu’à chaque fois, ils atteignent des niveaux d’intensité particulièrement forts et marquent très souvent une étape majeure dans un conflit.

L’extension des cités et des métropoles notamment aux XIXème et XXème siècles ne peuvent qu’entraîner une multiplication des affrontements en zone urbaine. La Seconde Guerre mondiale n’y fait pas exception et quelques villes ont durablement marqué l’Histoire : Sébastopol, Stalingrad, Arnhem, Budapest, Berlin… Aussi connus soient-ils, ces engagements titanesques ne sont pas les seuls. L’armée allemande est confrontée dès septembre 1939 à l’âpreté des combats urbains quand elle atteint Varsovie.

Le numéro hors-série du magazine 2ème Guerre Mondiale propose une plongée dans les combats urbains de la période 1939-1945. L’immense avantage de ce thématique est de ne pas rester sur les grands « classiques » mais d’évoquer d’autres affrontements en milieu citadin quelques soient les fronts : Cassino et Ortona en Italie, Aachen en Allemagne, Taierzhuang en 1938 entre Japonais et Chinois, Manille dans le Pacifique.

Rédigé par Stéphane MANTOUX, ce numéro propose une introduction assez généraliste qui essaye essentiellement de préciser comment les différents belligérants ont cherché à maîtriser dès le début du conflit cette science particulière qu’est le combat urbain.

Malheureusement, le format du journal oblige un certain nombre de raccourcis et d’impasses (Lille, Brest-Litovsk, Rostov, Kharkov, Leningrad, Cherbourg, Brest, etc.) malgré un texte concis qui évite toute répétition. Particulièrement appréciable, l’inclusion du front asiatique et pacifique qui évite tout tropisme trop centré sur l’Europe. Pour un prix particulièrement attractif le lecteur peut posséder une bonne base de départ pour défricher les combats en milieu urbain de la Seconde Guerre mondiale… en langue française !

Il faut également apprécier les repères bibliographiques fournis à la fin même si forcément la liste est réduite et limitée.  Force est d’ailleurs de constater l’absence de références francophones…

Deux ouvrages généraux retiennent l’attention : WWII Street-Fighting Tactics chez Osprey et WWII Infantry Tactics chez Pen & Sword.

=> 2ème Guerre Mondiale hors-série n°34, Editions Astrolabe, février / mars / avril 2014, 6,95 € (prix à parution, France métropolitaine), 84 pages

=> Texte, photos N&B, cartes, profils couleurs, reproductions couleurs d’objets d’époque.

www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

En kiosque ! 2ème Guerre Mondiale n°42

Le magazine 2ème Guerre Mondiale fait encore évoluer sa formule avec le numéro 42 avec deux changements importants : une parution désormais trimestrielle (et non plus bimestrielle) et la suspension des numéros spéciaux « Matériel ».

Les rubriques apparues avec le numéro 41 (uniformologie, interview d’un historien, écrire l’histoire) continuent.

La charte graphique reste la même et le style identique, les habitués retrouvent facilement la revue qu’ils apprécient.

Ce numéro aborde trois sujets : le bombardement stratégique américain, la Bataille de France en 1940 avec la question de savoir si la défaite était inéluctable, la Bataillde de Boulogne-sur-Mer en mai 1940.

Le dossier « France 1940 » est rédigé par Dominique LORMIER, grand spécialiste de cette période et grand partisan de la réhabilitation de l’armée française de cette époque.

Les textes sont accompagnés d’une iconographie en progression, de quelques cartes et profils couleurs réalisés par Thierry VALLET ainsi que des photos couleurs d’uniformes de l’époque.

=> Commandez La Bataille de Dunkerque de Dominique LORMIER !

=> Commandez L’apport capital de la France dans la victoire des Alliés de Dominique LORMIER !

=> Commandez Omaha Beach de Christophe PRIME !


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !