Interview Dominique LORMIER

A l’occasion du quatre-vingtième anniversaire de mai-juin 1940 et de la parution de ses deux derniers ouvrages (Les vérités cachées de la défaite de 1940 et Mai-juin 1940 : les causes de la défaite), Dominique LORMIER répond à quelques questions sur le sujet et ses recherches. Merci à lui !

Lire la suite « Interview Dominique LORMIER »

Mai-juin 1940, les causes de la défaite, panorama inédit des responsabilités politiques et militaires (Alisio, 2020)

Fidèle à son habitude et avec son entrain coûtumier, Dominique LORMIER entreprend de revisiter les causes de la défaite française de 1940 et de défendre l’honneur des soldats tricolores dans un ouvrage grand public, très facile à lire. Un sous-titre annonçant un « panorama inédit des responsabilités politiques et militaires » ne peut qu’attirer l’attention…

Lire la suite « Mai-juin 1940, les causes de la défaite, panorama inédit des responsabilités politiques et militaires (Alisio, 2020) »

Revue d’Histoire Européenne n°3 (Histoire Militaire, 2020)

C’est une belle brochette d’auteurs connus et reconnus qui s’attellent à la difficile tâche de décrire et d’analyser l’effondrement de la France en mai et juin 1940. Huit articles permettent de dresser un portrait global de l’impréparation militaire à l’éclosion des premiers résistants. Toute la complexité du sujet resurgit : isolement diplomatique, doctrine défensive et attentiste, mue inachevée faute de crédits militaires suffisants, fragilisation du complexe militaro-industriel (conflits sociaux, gestion des programmes, industrialisation), inadéquation de la chaîne de commandement, manœuvre Dyle-Breda trop ambitieuse par rapport aux capacités de l’armée française…

Lire la suite « Revue d’Histoire Européenne n°3 (Histoire Militaire, 2020) »

2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011)

Vaste question que celle-ci : la France pouvait-elle gagner en 1940 ? En effet, contrairement aux idées reçues, les soldats français se sont battus, bien battus même. Les matériels n’ont pas à rougir devant ceux de l’adversaire. Rien n’est toujours parfait, mais en face aussi il y a des faiblesses. La manœuvre Dyle-Breda se justifie, mais l’armée française pensée, conçue et entraînée pour la défensive ne prend-elle pas un trop risque à s’exposer ainsi ? Le sens du sacrifice est évident mais trop d’attaques ou de contre-attaques échouent ou ne sont pas décisives. L’incapacité à réduire les têtes de pont allemandes sur la Somme fragilise la Ligne Weygand alros que les effectifs sont déjà tendus. A son habitude, Dominique LORMIER défend avec acharnement l’armée française et croit en la poursuite des combats en Afrique du Nord. Faut-il encore être en capacité de l’organiser. Chacun se fera son idée. Ce qui est clair, c’est que la possibilité de renverser sérieusement le cours des événements se situe au cours des dix premiers jours qui suivent le déclenchement de Fall Gelb une fois passées les opportunités des toutes premières heures…

Lire la suite « 2e Guerre Mondiale n°42 (Astrolabe, 2011) »

La bataille de Stonne (Perrin, 2010)

Victoire ou défaite ? Comme l’affrontement du Corps de Cavalerie à Hannut/Gembloux, celui de Stonne cultive l’ambiguïté. Pris isolément, les deux sont un rayon de soleil parmi la succession de désastres de mai 1940. Au point d’en être presque transformés en victoires tricolores. L’intention primaire est louable, il s’agit de réhabiliter les combattants et d’honorer leur courage et leur sacrifice. En effet, une armée vaincue n’est pas obligatoirement une armée de lâches. Pourtant, malgré tout le mérite qui revient aux hommes qui écrivent ces pages épiques, il n’en reste pas moins que ces épisodes durant lesquelles l’armée allemande n’apparaît pas comme insolemment triomphante sont autant d’opportunités manquées d’inverser le cours des choses.

Lire la suite « La bataille de Stonne (Perrin, 2010) »

Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale Thématique hors-série n°4 (Conflits & Stratégie, 2010)

Publié à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de 1940, ce numéro de Champs de bataille Seconde Guerre mondiale se concentre sur le franchissement de la Meuse de Dinant à Sedan au débouché des Ardennes. Largement illustré de cartes explicites et profils couleurs, il propose en outre un certain nombre de scènes de reconstitution toutes en couleurs, notamment autour de l’ouvrage de Villy-La Ferté.

Lire la suite « Champs de Bataille Seconde Guerre mondiale Thématique hors-série n°4 (Conflits & Stratégie, 2010) »