L’armée de Terre française du 10 mai 1940 (Economica, 2021)

Enfin ! Il aura fallu attendre plus de 80 ans pour enfin avoir un ouvrage entièrement et exclusivement à l’armée de terre française de 1940. Quelques ouvrages présentent déjà bien le sujet, mais uniquement de façon parcellaire et surtout au milieu d’un cadre plus général. C’est le cas par exemple de Blitzkrieg à l’Ouest paru en 2000 ou du premier volume du Mémorial de la Bataille de France. D’autres sont plus thématiques et ne s’intéressent qu’à l’un des aspects. C’est le cas de l’Arme blindée française volume 1 ou Tous les blindés de l’armée française 1914-1940. Il existe aussi l’indispensable magazine GBM. Mais de volume synthétique, point, enfin jusqu’à la parution de ce livre d’Eric DENIS qui parait particulièrement dense et fourni au premier coup d’œil…

Publicités
Lire la suite « L’armée de Terre française du 10 mai 1940 (Economica, 2021) »

Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°75 (Histoire & Collections, 2007)

Quelle stratégie adoptée face à la menace allemande en 1940 ? Faute d’avoir pu aider la Pologne envahie par l’Allemagne puis par l’URSS en septembre 1939, la France se retrouve désormais dans la ligne de mire. Quand les Allemands déclenchent leur opération Fall Gelb le 10 mai 1940, la France et la British Expeditionary Force (BEF) réagissent promptement en partant à la rencontre de l’adversaire avec la manœuvre Dyle-Breda… Une attitude réactive qui montre qu’avoir une posture défensive ne signifie pas être totalement passif.

Publicités
Lire la suite « Histoire de Guerre, Blindés & Matériels n°75 (Histoire & Collections, 2007) »

GBM n°136 (Histoire & Collections, 2021)

Par son ampleur et sa rapidité de diffusion, la révolution technologique de l’arrivée de la motorisation dans les armées au début du XXème siècle est aussi spectaculaire que celle qui touche leurs contemporains cent ans plus tard avec la numérisation du champ de bataille. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à lire ce numéro de GBM. L’analyse historique ne peut se contenter ressasser le seul déroulé des opérations militaires mais doit bien bien comprendre et analyser comment l’innovation se diffuse et comment les doctrines évoluent en conséquence. Un nouveau numéro particulièrement bien réussi.

Publicités
Lire la suite « GBM n°136 (Histoire & Collections, 2021) »

GBM n°135 (Histoire & Collections, 2021)

L’année des quatre-vingts ans des événements de 1940 symbolise le renouveau de l’historiographie francophone sur cette période. Après l’ère des précurseurs prêchant quelque peu dans le désert mais ouvrant la voie aux générations suivantes, voilà le temps de l’épanouissement. GBM symbolise parfaitement cette évolution tout en y ayant largement contribué. Au point d’avoir amené l’étude des forces françaises de 1914 à 1940 à un niveau comparable de celle des forces germaniques. Après un exceptionnel numéro de synthèse sur Charles de GAULLE, ce numéro apporte une regard sur le dynamisme doctrinal méconnu de l’armée française à travers ses projets de chars individuels ou l’accélération de la métamorphose de son arme blindée entre mai et juin 1940.

Publicités
Lire la suite « GBM n°135 (Histoire & Collections, 2021) »

Batailles hors-série n°9 (Ysec, 2020)

Premier numéro du magazine Batailles portant également le logo de feu 2e Guerre Mondiale symbolisant le rapprochement des rédacteurs en chef, celui-ci propose un recueil de profils couleurs au sujet de l’aviation et de l’arme blindée française lors des opération à l’Ouest en mai/juin 1940 à l’occasion du quatre-vingtième anniversaires de ces événements.

Publicités
Lire la suite « Batailles hors-série n°9 (Ysec, 2020) »

GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020)

Pour commémorer les quatre-vingts ans de 1940, GBM livre un numéro assez exceptionnel avec deux articles qu’il est indispensable de lire et de posséder. Ils symbolisent le degré de maturité qu’atteint l’historiographie de cette époque après des décennies d’errements. L’aboutissement d’un long travail. Un numéro aussi important que le précédent mais également le 92 paru pour les soixante-dix ans des mêmes événements.

Publicités
Lire la suite « GBM n°133 (Histoire & Collections, 2020) »

Histoire de Guerre n°49 (Histopresse, 2004)

Dans un numéro au sommaire particulièrement varié, les événements de mai et juin 1940 occupent néanmoins une place prépondérante. En couverture, les opérations aériennes au-dessus de Dunkerque font l’objet d’une superbe étude qui pousse au-delà de la narration des combats eux-mêmes en s’interrogeant sur les conséquences de la bataille aérienne sur l’évolution des forces aériennes respectives destinées à s’affronter de nouveau dans un futur très proche. Bien vu de présenter Dunkerque comme le premier round de la bataille d’Angleterre. A compléter avec Histoire de Guerre8 concernant le Haltbefehl.

Lire la suite « Histoire de Guerre n°49 (Histopresse, 2004) »

Militaria hors-série n°96 (Histoire & Collections, 2015)

En mai 1940, les chars français sont partout ! C’est en tout cas une impression bien réelle qui ressort de ce numéro hors-série de Militaria Magazine et d’une analyse un peu fin des engagements en mai 1940. En effet, dès le 10 mai 1940, chacun des belligérants met en action les forces blindées développées durant l’Entre-Deux-Guerres.

Lire la suite « Militaria hors-série n°96 (Histoire & Collections, 2015) »

La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique (Economica, 2007)

Choquée par la brutalité de sa défaite en 1940, la France considère que le résultat ne peut être différent. Plombés par le jugement qu’en fait Vichy puis la fracture française issue de l’opposition entre gaullistes, pétainistes et communistes, les combats menés à l’Ouest en 1940 ne condamnent pas obligatoirement l’armée française. Cet exercice d’uchronie, aussi théorique soit-il, comprend une fine analyse des six premiers jours de combat et rappelle que chaque décision entraîne un ensemble de réactions, bonnes et/ou mauvaises.

Publicités
Lire la suite « La défaite française, un désastre évitable, le 16 mai 1940, il fallait rester en Belgique (Economica, 2007) »

Science & Vie Guerres & Histoire n°47 (Mondadori, 2019)

Pour tout amateur de Seconde Guerre mondiale et de conflits contemporains, le regard est de suite attiré dans ce numéro par l’article qui oppose Somua S35 à Panzer III. Malgré un entrefilet succinct sur la bataille de Hannut, l’intérêt du texte est de proposer une étude parallèle du développement et de la conception des deux engins avant le déclenchement du conflit. Dans les deux cas, les contraintes budgétaires et industrielles sont évidentes mais ont des conséquences différentes. Dans le deux cas cependant, la gestation est laborieuse et prend du retard au point de forcer les états-majors à trouver des expédients dans des solutions palliatives. Les différences résident dans les transmissions et surtout dans l’ergonomie du poste de combat. Ce à quoi ne répond pas l’article, est la question de savoir pourquoi les Allemands ont fait le choix d’un équipage à cinq hommes et d’une tourelle pour trois, concept pertinent qui perdure ensuite toute la durée du conflit. Le potentiel d’évolution des cellules montre également une différence notable. Résultat des expérimentations passées ? Et pourtant, si le constat est peu près unanime, comprendre la raison des choix d’un côté comme de l’autre est une autre histoire qui n’est pas encore vraiment éclairée. Lire la suite « Science & Vie Guerres & Histoire n°47 (Mondadori, 2019) »