Aérojournal n°82 (Caraktère, 2021)

A l’instar de l’arme blindée au sol, le bombardement aérien parvient à sa maturité au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dans les deux cas, les armées allemandes sont les premières à percevoir le potentiel de ces nouveaux armements qui apparaissent au cours de la Première Guerre mondiale. Si le Traité de Versailles bride leurs effectifs et leurs équipements, il ne peut rien contre la profonde entreprise de réflexion mise en place par la Reichswehr. Le réarmement officialisé par Adolf HITLER après sa prise de pouvoir bénéficie à plein des concepts doctrinaux étudiés dans les années 1920 et au début des années 1930. Grâce au travail ainsi accompli dans l’ombre et à ses déploiements en Autriche, Tchécoslovaquie et Espagne, la Wehrmacht possède un temps d’avance doctrinal sur ses adversaires immédiats. Mais au sol dans le domaine de l’emploi des blindés ou dans les airs au niveau du bombardement et de l’appui feu, elle perd finalement son ascendant initial et peut regretter certains choix comme en témoigne ce numéro d’Aérojournal

Publicités
Lire la suite « Aérojournal n°82 (Caraktère, 2021) »

Vae Victis n°151 (Cérigo, 2020)

L’opération Rösselsprung ou la tentative allemande de capturer TITO à Drvar en été 1944 représente le plat principal de ce numéro de Vae Victis. Le jeu proposé en encart fait partie de la série « Raids » (voir également Bruneval 1942 et Dieppe 1942) qui se joue en solitaire. Il simule plus spécifiquement l’assaut aéroporté du SS-Fallschirmjäger-Bataillon 500 (voir aussi l’album Les paras de la Waffen-SS, tome 1). Ce thème donne l’opportunité de brosser dans un article de six pages un rapide historique des partisans yougoslaves avant de s’attarder sur l’opération Rösselsprung tant dans sa dimension aéroportée que terrestre. Un scénario pour Advanced Squad Leader (ASL) complète le tout.

Publicités
Lire la suite « Vae Victis n°151 (Cérigo, 2020) »