Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Boris LAURENT’

Batailles n°47 (Histoire & Collections, 2011)

23 janvier 2016 Laisser un commentaire

Batailles 047

A l’exception d’un seul et du circuit, tous les articles de ce numéros sont consacrés à la bataille de Normandie. Deux d’entre eux font l’inventaire d’unités allemandes engagées dans la bataille, à savoir les unités parachutistes et les unités « inconnues » non endivisionnées mais qui sont néanmoins intervenues. Les textes sont très inspirés de l’ouvrage de Niklas ZETTERLING « Normandy 1944 German Military Organization, Combat Power and Organizational Effectiveness » qui donne effectivement un inventaire complet des troupes allemandes engagées lors des combats de l’été 1944 avec une foule de détails sur l’état réel de leurs forces. Lire la suite…

Publicités

39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)

4 juillet 2015 1 commentaire

3945_Magazine_324

 

 

Sommaire :

  • Georges BERNAGE, 6 juin 2014, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Bayeux, 6 juin 2014, in 39/45 Magazine n°324, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Ravenoville, 5 juin 2014, in 39/45 Magazine n°324, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Kurt Keller, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Carentan, 7 juin 2014, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Sannerville, 7 juin 2014, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Tilly, 8 juin 2014, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Georges BERNAGE, Bayeux, sur les pas du général de Gaulle, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Yan FRAGNEAU, 1940, prisonnier au cœur du III. Reich, cinq ans de captivité au Stalag XVII A, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Loïc JANKOWIAK, La Ranger Force de William Darby sur la tête de pont d’Anzio, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Bruno RENOULT, De la LVF à l’Armée rouge, histoire du lieutenant Jean-Marie Louis, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Alain Henry de FRAHAN, Hélicos et avions de liaison en Birmanie, 1943-45 (1ère partie), in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Boris LAURENT, La dernière victoire, le coup de génie de Manstein, février-mars 1943 (2), in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Charles TRANG, La Waffen-SS à Kiev, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Alain TAUGOURDEAU, L’insigne de sport SA, SA-Sportabzeichen (1), in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Sébastien HERVOUET, Les bunkers de Mussolini à Rome, in 39/45 Magazine n°324 (Heimdal, 2014)
  • Bibliothèque 39/45

Boutique :

 


www.3945km.comDes origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Ligne de Front n°52 (Caraktère, 2014)

21 octobre 2014 1 commentaire

revue_ldf_052

Il est parfois bon de rappeler que le résultat d’une guerre n’est pas que la conséquence d’une seule stratégie militaire et politique ou d’une succession d’engagements. La mobilisation du potentiel économique (et plus particulièrement industriel) et humain sont deux conditions essentielles notamment dans l’optique de conflits longs et totaux comme l’ont été les deux guerres mondiales. Ce numéro en donne deux exemples. Le premier concerne la mobilisation de l’industrie d’armement du III. Reich. Tout le monde ou presque connaît la progression spectaculaire des chiffres de production dans la deuxième partie du conflit. Pourtant, l’une des causes évidentes de la défaite allemande réside dans son impréparation économique, des choix matériels et industriels hasardeux. La technologie sans la production n’est rien. Et paradoxalement, la Wehrmacht a connu ses plus grands succès militaires quand son industrie était balbutiante. Les excellentes synthèses chiffrées données dans l’article sont évidentes : le Reich atteint son plein potentiel industriel en 1943 et 1944 quand la guerre est déjà perdue. Il manque malheureusement une facette à ces chiffres : celles des pertes. Car si l’industrie participe à l’expansion du potentiel militaire jusqu’en 1941, elle ne réussit pas à combler les pertes qui s’accumulent dès 1942 et qui cumulées à la multiplication des théâtres d’opérations conduisent à une défaite inéluctable malgré quelques coups défensifs et un mordant jusqu’au bout.

Le second exemple concerne la mobilisation humaine française au cours de la Première Guerre mondiale. Les chiffres donnent la mesure de l’effort accompli et du sacrifice consenti. Ils expliquent aussi en partie le poids qu’aura à supporter le pays pour s’occuper des blessés et le contrecoup moral qui touchera ensuite la France pour des années, voire plus…

Pour commémorer les 70 ans de l’opération « Market-Garden » ce numéro propose une vision allemande de la bataille d’Arnhem. C’est l’occasion de comprendre pourquoi il est fondamental pour les Allemands de reprendre le contrôle du pont d’Arnhem afin de convoyer renforts et ravitaillement vers Nimègue.

Deux études étudient plus spécifiquement deux batailles dont l’une a eu lieu et l’autre n’aura jamais lieu. La première décrit les affrontements autour de Gomel que la Panzergruppe Guderian, devant la résistance acharnée de l’Armée Rouge à Smolensk et à  Yelnia, glisse vers le Sud et rend possible le futur encerclement gigantesque autour de Kiev. Malgré une nouvelle victoire, les germes de la défaite allemande à l’Est apparaissent… La seconde compare les plans d’invasion américains et de défense nippons du Japon. Le largage des bombes atomiques précipitera de toute façon la fin de conflit et résumera l’invasion du Japon à un cas d’école dont les hypothèses de pertes des deux côtés ne pourront heureusement jamais être vérifiées…

Côté systèmes d’armes, ce numéro passe en revue les « Nebelwerfer » allemands avec un très bel organigramme théorique dessiné véhicule par véhicule.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

39/45 Magazine n°321 (Editions Heimdal, avril 2014)

29 mars 2014 2 commentaires

revue_3945magazine_321**** Excellent / *** Très bien / ** Bien / * Moyen / x A éviter

Ce numéro de 39/45 Magazine revient sur un épisode connu du Front de l’Est, le sauvetage du sud du Front de l’Est après Stalingrad grâce au contre conçu par MANSTEIN autour de Kharkov en février / mars 1943. La première partie de cette étude revient sur la situation des deux belligérants après l’encerclement de la VI. Armee et les options qui s’ouvrent aux deux camps. C’est donc l’occasion de revenir sur la retraite menée avec brio des forces allemandes et sur les ambitions démesurées soviétiques qui surestiment leur potentiel et surtout l’effondrement de la Wehrmacht.

Sont également offerts aux lecteurs deux portraits de combattants français qui continuent la lutte après la défaite du printemps 1940. L’un se retrouve sur le « Georges Leygues » et participe ainsi aux débarquements de Normandie et de Provence. L’autre portrait s’attarde sur l’un des héros de l’escadrille Normandie-Niemen qui combat aux côtés des forces aériennes soviétiques (VVS).

Original, la seconde partie du dossier sur l’OSS en Birmanie apporte fait découvrir un théâtre d’opération peu connu de la Seconde Guerre mondiale et l’intérêt de ces opérations un peu particulières dans cette région particulière.

La rubrique archéologique quitte encore une fois la terre pour sonder les fonds sous-marins et s’attarder sur un sous-marin italien coulé dans l’estuaire de la Gironde par un submersible britannique en décembre 1940.

Quelques très beaux profils couleurs accompagnent l’iconographie. Les cartes sont par contre de pauvre qualité. De nombreuses reproductions couleurs d’objets d’époque accompagnent également les photos.

=> Sommaire détaillé

=> 39/45 Magazine n°321, Editions Heimdal, mars 2014, 6,90 € (prix à parution, France métropolitaine), 66pages

=> Texte, photos N&B et couleurs, cartes, profils couleurs, reproductions couleurs d’objets d’époque.

www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Reportages de guerre n°6 (Editions Regi’Arm, juillet / août / septembre 2013)

reportagesdeguerre006

Le numéro 6 de Reportages de guerre propose un sujet particulièrement vendeur de la Seconde Guerre mondiale : la Waffen-SS à Koursk en juillet 1943. Bien entendu, la question qui surgit est : quoi de neuf sur le sujet ? Un a priori dubitatif est de mise.

Pourtant, ce numéro mérite le détour.

Tout d’abord pour ses photos. Certes, elles sont loin d’être toutes totalement inédites. Mais elles sont admirablement mises en valeur et la mise en page en fait un magazine très plaisant à regarder.

Ensuite, pour son texte particulièrement synthétique. Le sujet ne se limite pas seulement à l’engagement des unités de la Waffen-SS à Koursk. L’auteur, Boris LAURENT, aborde en fait l’ensemble de la bataille, de ses origines jusqu’à son dénouement.

Le bilan du choc de Koursk qu’il le tire en quelques lignes seulement est une excellente synthèse qui s’appuie non sur les légendes, mais sur les dernières avancées historiques.


www.3945km.com – Des origines aux conséquences de la Seconde Guerre mondiale, un siècle d’histoire militaire planétaire !

Batailles n°44 (Histoire & Collections, 2011)

29 janvier 2011 Laisser un commentaire

Ce numéro de Batailles, « du Jour-J à la Victoire », illustre assez bien que la Libération de l’Ouest de l’Europe en 1944 et 1945 ne fut pas une paisible promenade de santé pour les Alliés qui doivent faire face à un adversaire certes affaibli, mais encore plein de ressources.

La Libération ne commence pas uniquement le 6 juin 1944. Plusieurs épreuves ont été nécessaires pour préparer l’opération Overlord, comme le raid sur Dieppe en 1942 qui apporte de très nombreuses leçons bien interprétées par les Alliés. Le premier article du n°44 se penche plus particulièrement sur un des aspects de l’opération Jubilee, l’assaut de la batterie Goebbels du N°3 Commando à Berneval. C’est un demi-succès ou un demi-échec… Certes, la batterie n’a pas pu tirer sur la flotte alliée, mais elle n’a pas été détruite et les commandos britanniques ont particulièrement souffert. Très descriptive et très centrée sur des sources anglaises, l’étude aurait mérité de faire un comparatif de cette opération avec ce qui se passera sur les plages normandes le 6 juin 1944. Lire la suite…