Publicités

Archive

Posts Tagged ‘Avions soviétiques’

Aérojournal n°69 (Caraktère, 2019)

Après avoir abordé la naissance contrariée et avortée de l’aéronavale allemande (cf. n°67), ce numéro d’Aérojournal se plonge dans celle de la Grande-Bretagne, réussie celle-là. Les vues des premiers aéronefs sont magnifiques tout comme celles des premiers porte-avions avec leur camouflage qualifié de « disruptif », en tout cas très abstrait. L’attaque de la base de Tondern qui est l’acte fondateur de cette arme qui marie mer et air est un véritable roman d’action. A découvrir absolument ! Lire la suite…

Publicités

Aérojournal hors-série n°32 (Caraktère, 2019)

14 mars 2019 1 commentaire

Partageant sa passion, Herbert LEONARD livre ici un nouvel historique solide et trapu de l’aviation soviétique de la Seconde Guerre mondiale au travers des chasseurs MiG et plus spécifiquement des MiG-1 et MiG-3. Les textes livrent bien plus qu’un seul descriptif technique et opérationnel des avions. Ils illustrent la vie, les développements, les échecs, les réussites, les contraintes, les difficultés de ces grands programmes aéronautique où s’entremêlent besoins des armées, capacités techniques et industrielles, décisions politiques. Lire la suite…

Aérojournal n°68 (Caraktère, 2018)

16 décembre 2018 Laisser un commentaire

Hommage à son créateur et à son rédacteur-en-chef décédé quelques semaines avant sa parution, ce numéro est orné d’un bandeau noir de deuil et contient une émouvante biographie de Christian-Jacques EHRENGARDT. Pour de nombreux lecteurs, ce sont des années de souvenirs qui resurgissent. Un petit brin d’histoire méconnue aussi des magazines Aérojournal, Dogfight et Batailles & Blindés. Bel hommage, à la fois personnel et professionnel. Merci pour lui…

Après les pages d’actualités de l’aviation et de la littérature spécialisée, place au premier article. Superbe histoire qu’est celle d’Eugène BULLARD, obligé de fuir les Etats-Unis pour se libérer de la ségrégation. Boxeur à ses heures, engagé volontaire dans la Légion Étrangère, il paye de sa personne lors de la Première Guerre mondiale. Sa blessure reçue à Verdun est l’occasion de se recycler dans l’aviation et de remporter ses premières victoires. Engagé volontaire à nouveau en 1940, il est encore gravement blessé à Orléans quand les Allemands franchissent la Loire. Héros oublié de tous, des deux côtés de l’Atlantique, c’est là aussi un bel hommage.

Lire la suite…