Aérojournal n°72 (Caraktère, 2019)

Aerojournal 072Si le magnifique Ta 152 fait la une de ce numéro d’Aérojournal, ce n’est pourtant pas lui qui pèse le plus lourd. L’article de Yann MAHE se penche sur ses conditions de mise en oeuvre opérationnelle dans le contexte de délitement total qu’est celui du III. Reich en 1945.

Plusieurs aspects méconnus de la guerre aérienne de 1939 à 1945 sont utilement rappelés et représentent la majorité de la pagination. Tout d’abord la lutte fratricide entre alliés américains et soviétiques au-dessus des Balkans en novembre 1944 qui aboutit quand même à la perte de plusieurs appareils des deux côtés et surtout à la mort d’un commandant de corps d’armée de l’Armée Rouge. Egalement passionnant, le récit de l’utilisation des Messerschmitt Bf 109 dans un rôle de chasseur-bombardier lors de la bataille d’Angleterre. Le concept fait des vagues au sein de la Luftwaffe et montre un certain degré d’improvisation mais aussi de réactivité. Pourtant, si le concept est prometteur mais sa mise en oeuvre n’est pas totalement satisfaisante… pour des questions de résistance au changement notamment. Lire la suite « Aérojournal n°72 (Caraktère, 2019) »

Aérojournal hors-série n°32 (Caraktère, 2019)

Partageant sa passion, Herbert LEONARD livre ici un nouvel historique solide et trapu de l’aviation soviétique de la Seconde Guerre mondiale au travers des chasseurs MiG et plus spécifiquement des MiG-1 et MiG-3. Les textes livrent bien plus qu’un seul descriptif technique et opérationnel des avions. Ils illustrent la vie, les développements, les échecs, les réussites, les contraintes, les difficultés de ces grands programmes aéronautique où s’entremêlent besoins des armées, capacités techniques et industrielles, décisions politiques. Lire la suite « Aérojournal hors-série n°32 (Caraktère, 2019) »

Trucks & Tanks Magazine n°72 (Caraktère, 2019)

Êtes-vous un « Wehraboo » ? La question qui ouvre ce numéro de Trucks & Tanks Magazine sous ce mot étrange est à la fois truculente et fort sérieuse. Truculente devant la capacité des forums, jeux en ligne et autres réseaux instantanés à imaginer des notions plus virtuelles les unes que les autres. Bien plus sérieuse quand l’Histoire la plus dramatique est détournée aussi légèrement. Les polémiques qui agitent la France actuellement montrent qu’il est primordial de ne pas s’amuser de tout d’autant que le poids de cette époque se fait encore sentir. Et dire que tout n’a pas été encore exploré sur la Seconde Guerre mondiale, comme en témoignent heureusement les études qui régulièrement lèvent un voile ou portent un regard nouveau grâce à la distanciation des faits… La guerre est bien trop sérieuse pour être laissée aux seules mains des militaires (et des politiques), mais l’Histoire est trop grave pour être laissée aux seuls claviers des réseaux numériques. Lire la suite « Trucks & Tanks Magazine n°72 (Caraktère, 2019) »

Aérojournal n°68 (Caraktère, 2018)

Hommage à son créateur et à son rédacteur-en-chef décédé quelques semaines avant sa parution, ce numéro est orné d’un bandeau noir de deuil et contient une émouvante biographie de Christian-Jacques EHRENGARDT. Pour de nombreux lecteurs, ce sont des années de souvenirs qui resurgissent. Un petit brin d’histoire méconnue aussi des magazines Aérojournal, Dogfight et Batailles & Blindés. Bel hommage, à la fois personnel et professionnel. Merci pour lui…

Après les pages d’actualités de l’aviation et de la littérature spécialisée, place au premier article. Superbe histoire qu’est celle d’Eugène BULLARD, obligé de fuir les Etats-Unis pour se libérer de la ségrégation. Boxeur à ses heures, engagé volontaire dans la Légion Étrangère, il paye de sa personne lors de la Première Guerre mondiale. Sa blessure reçue à Verdun est l’occasion de se recycler dans l’aviation et de remporter ses premières victoires. Engagé volontaire à nouveau en 1940, il est encore gravement blessé à Orléans quand les Allemands franchissent la Loire. Héros oublié de tous, des deux côtés de l’Atlantique, c’est là aussi un bel hommage.

Lire la suite « Aérojournal n°68 (Caraktère, 2018) »

AceS hors-série n°1 (Heimdal, 2018)

Les amateurs et nostalgiques de la série « Les Têtes brûlées » vont apprécier ce premier numéro hors-série du magazine Aces. Entièrement dédié au Chance Vought F4U Corsair. Première partie d’une étude sur cet avion mythique de la guerre du Pacifique au cours de la Seconde Guerre mondiale, il combine à la fois un texte simple et relativement succinct avec une profusion de photos (parfois en pleine page et en couleurs) et de profils couleurs. Au-delà de la légende véhiculée par la série télévisée, le découvre des facettes peu ou pas connues : version nocturne ou à long rayon d’action.

Du projet initial aux différentes versions, c’est donc l’aperçu d’une brillante carrière opérationnelle qui est ainsi offerte avec un zoom très intéressant sur les appareils utilisés par les Britanniques.

Pour être complet et parfait, ce numéro aurait mérité quelques données statistiques (unités engagées, pertes, victoires), plans et synthèses techniques.

La seconde partie sera consacrée à sa carrière post-1945, notamment au sein de l’armée française en Indochine. Lire la suite « AceS hors-série n°1 (Heimdal, 2018) »

AceS n°8 (Heimdal, 2018)

Trois as de l’aviation militaire sont au menu de ce numéro d’AceS : l’Allemand Heinz BÄR, le Français René FONCK et le Néo-Zélandais Edgar KAIN.

Débutant sa carrière opérationnelle dès septembre 1939 sur Bf 109, Heinz BÄR traverse toute la Seconde Guerre mondiale qu’il termine aux manettes de Me 262 et à la tête du Jagdverband JV 44 à la suite d’Adolf GALLAND. Crédité d’un palmarès éloquent de deux-cent-vingt-et-une victoires, dont plus de la moitié obtenues à l’Ouest, c’est un pilote brillant qui survit au conflit pour mourir dans un accident d’avion le 28 avril 1957 en testant l’un des prototypes de l’étonnant Langsamflugzeug LF-1. L’article décrit son parcours militaire qui offre finalement un aperçu de la grandeur et de la chute de la Luftwaffe des jours de gloire du début du conflit, à l’opération Barbarossa, en Tunisie avant de combattre les bombardiers et chasseurs alliés en France puis en Allemagne. Au-delà des exploits militaires, les problématiques de burn-out sont évoquées et avec elles l’attitude constructive ou non de certains de ses chefs, et pas les moins célèbres. De la difficulté de gérer et de ménager les talents, soumis à des très fortes contraintes et parfois au bord de la rupture. L’article est complété par la présentation du kit du Me 262 A-1 de Hobby Boss. Lire la suite « AceS n°8 (Heimdal, 2018) »

Avions de combat hors-série n°3 (Heimdal, 2018)

Dans la longue série des ouvrages et magazines publiés par les Editions Heimdal sous forme de dictionnaires historiques, Avions de combat propose ici le troisième volume des escadres de l’Armée de l’Air française après 1945 (cf. Avions de combat hors-série n°1 et Avions de combat hors-série n°2).

Ce numéro est dédié aux escadres de bombardement et de transport. Sont traitées les unités opérationnelles ainsi que d’entraînement et de formation. L’évolution des dénominations montre également la métamorphose des appareils et de leur emploi : les escadres de bombardement en tant que telles disparaissent pour faire place à des escadres de chasse bien plus polyvalentes.

Trois articles plus thématiques complètent ce numéro. Le premier décrit l’engagement des groupes de B-26 Invader en Indochine et en Algérie, le second se concentre sur les ravitailleurs en vol Boeing C-135 tandis que le troisième rappelle l’emploi de Fairchild C-119 Flying Boxcar prêtés par les Américains pour compenser, déjà, le manque de moyens de transport stratégique des Français. Lire la suite « Avions de combat hors-série n°3 (Heimdal, 2018) »

AceS n°7 (Heimdal, 2018)

Trois as de la Seconde Guerre mondiale constituent l’ossature de ce numéro du magazine AceS des Editions Heimdal consacré à l’histoire de l’aviation à piston : l’Américain Richard BONG au record de quarante-cinq victoires dans le Pacifique, le Français Jacques ANDRIEUX servant au sein des Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL) et l’Allemand Helmut WICK, as typique des mois de la première partie de la guerre en France et au-dessus de la Manche dans laquelle il disparaît. Lire la suite « AceS n°7 (Heimdal, 2018) »

AceS n°6 (Heimdal, 2018)

Edité par les Editions Heimdal, le magazine AceS et dédié aux as de l’aviation militaire avant qu’elle ne soit à réaction. Chaque numéro présente une sélection de pilotes ainsi que leurs appareils et leurs unités. Quelques pages sont également consacrées au modélisme.

Ce sixième numéro inclut deux nouvelles rubriques : un courrier des lecteurs et une recension des derniers kits maquettes sortis.

Le portrait principal est consacré au parcours de René MOUCHOTTE, ce qui est l’occasion de revenir sur la création des Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL) et le Supermarine Spitfire. S’ajoute également un article très original sur Philippe LIVRY-LEVEL qui devient observateur et participa à de nombreuses missions contre les sous-marins allemands et en soutien de la Résistance. C’est au cours de l’un de celles-ci qu’il récupère Jean de LATTRE de TASSIGNY qui peut ainsi rejoindre les Forces Françaises Libres. Il participe également à des missions spéciales destinées à attaquer des prisons utilisées par les Allemands pour permettre à des prisonniers de s’échapper (opération Jericho sur la prison d’Amiens le 18 février 1944, attaque d’un immeuble de la Gestapo le 21 mars 1945 à Copenhague). Lire la suite « AceS n°6 (Heimdal, 2018) »

Aérojournal n°58 (Caraktère, 2017)

Aerojournal 059L’aviation militaire prend son envol au cours de la Première Guerre mondiale. Les attaques au sol restent rares et en tout cas, la puissance de feu déversée est limitée. Le bombardement de zones d’habitation au-delà de la zone principale des combats est réservé à quelques dirigeables ou canons à longue portée, plus symboliques qu’autre chose. La guerre civile espagnole laisse entrevoir le destin qui pourrait être réservé aux grands centres urbains lors d’un prochain conflit de grande ampleur. Et c’est effectivement le cas lors de la Seconde Guerre mondiale. Le III. Reich est le premier à l’initiative de bombardements aériens sur des populations civiles dans un but de terroriser et non militaire. C’est le cas en Pologne en septembre 1939, à l’Ouest en mai et juin 1940 (sur Rotterdam par exemple), lors de la bataille d’Angleterre, dans les Balkans au printemps 1940. Compte tenu des limitations du complexe militaro-industriel nazi, les bombardiers perdent progressivement leur place dans l’arsenal aérien de la Luftwaffe et il faut attendre les fusées V1 et V2 pour voir le III. Reich se doter à nouveau d’une capacité de frapper les centres urbains adverses. Lire la suite « Aérojournal n°58 (Caraktère, 2017) »