De Gaulle, stratège au long cours (Perrin, 2020)

Dans l’excellente collection « Maîtres de guerre » chez Perrin, François KERSAUDY s’attaque cette fois-ci à Charles de GAULLE. Il en résulte un portrait de la construction de l’homme puis de ses réalisations (les titres du sommaire sont limpides). Avec limpidité, l’auteur explique comment se sont progressivement forgés sa pensée et son approche stratégique, tous deux fruits d’une longue maturation alliant prédispositions naturelles, épreuves et influences familiales. D’une lecture agréable propre au format et au style, cette biographie apporte d’utiles clefs de compréhension et une perspective dépassant le seul cadre de la Seconde Guerre mondiale.

Publicités
Lire la suite « De Gaulle, stratège au long cours (Perrin, 2020) »

Les carnets secrets du général Huntziger (Pierre de Taillac, 2019)

Un témoignage indispensable doublé d’un formidable travail éditorial ! Un livre incontournable pour tous ceux qui s’intéressent aux événements de 1940, qui cherchent à comprendre la chute de la France face au III. Reich et plus globalement pour tous ceux qui cherchent à comprendre la personnalités par nature particulière des leaders, quelle que soit leur époque. Si le commandant de la 9ème Armée, André CORAP, est souvent accusé de tous les mots pour ne pas avoir tenu la Meuse, son homologue de la 2ème Armée est cependant bien plus coupable à bien des égards…

Publicités
Lire la suite « Les carnets secrets du général Huntziger (Pierre de Taillac, 2019) »

Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2020)

L’équipe éditoriale animée par Jean LOPEZ et Olivier WIEVIORKA proposent d’analyser vingt erreurs considérées comme les plus grandes de la Seconde Guerre mondiale. L’exercice est périlleux car il concerne aussi bien le conflit en Europe qu’en Asie et dans le Pacifique. Le spectre est large et donc le choix cornélien. Il y aura toujours débat sur les vingt thèmes retenus, mais ils ont le mérite d’être proposés et de pointer du doigt certains moments et certaines décisions.

Publicités
Lire la suite « Les grandes erreurs de la Seconde Guerre mondiale (Perrin, 2020) »

Juin 1940, le mois maudit (Fayard, 1980)

Paru en 1980 et réédité en 1990 à l’occasion des célébrations des combats de 1940 (quarantième et cinquantième anniversaire), ce livre est en quelque sorte la synthèse du travail accompli par son auteur, Roger BRUGE. Celui-ci est en effet l’un des pionniers en France qui s’attache à défricher l’histoire refoulé des soldats de 1940 et entreprend un magnifique travail de réhabilitation de ceux qui font face à la seconde partie de la bataille de France face à l’avance allemande lancée dans l’opération Fall Rot.

Publicités
Lire la suite

1940, vérités et légendes (Perrin, 2020)

D’un format poche avec un peu plus de deux cinquante pages, ce livre de Rémy PORTE est l’une des meilleures synthèses à destination du grand public publiées à l’occasion du quatre-vingtième anniversaire des opérations de mai et juin 1940. Construit sur la base de trente questions qui sont autant de chapitres, le livre se lit très facilement. Parfait pour accompagner des vacances ou un déplacement.

Publicités
Lire la suite « 1940, vérités et légendes (Perrin, 2020) »

Mai-juin 1940, les causes de la défaite, panorama inédit des responsabilités politiques et militaires (Alisio, 2020)

Fidèle à son habitude et avec son entrain coûtumier, Dominique LORMIER entreprend de revisiter les causes de la défaite française de 1940 et de défendre l’honneur des soldats tricolores dans un ouvrage grand public, très facile à lire. Un sous-titre annonçant un « panorama inédit des responsabilités politiques et militaires » ne peut qu’attirer l’attention…

Lire la suite « Mai-juin 1940, les causes de la défaite, panorama inédit des responsabilités politiques et militaires (Alisio, 2020) »

Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)

Un très beau numéro du magazine Histoire de Guerre qui donne une autre image de l’armée française en mai et juin 1940 que celle communément admise. Deux légendes en prennent pour leur grade. La première et l’absence de l’aviation française. Si les scores de la chasse et le rôle des bombardier contre les points de passage allemands sur la Meuse représentent l’engagement et le scrifice méconnus des ailes françaises, la reconnaissance n’est pas en reste ! En témoigne le repérage des colonnes allemandes dans les Ardennes. L’autre légende est l’absence des chars français ou de leur faible engagement. Or, force est de constater qu’ils sont quotidiennement sur la brèche. C’est encore vrai dans les heures et jours qui suivent le déclenchement de l’opération Fall Rot sur la Somme le 5 juin 1940. Tous les blindés de la 7ème Armée donnent le maximum pour tenter l’impossible : contenir l’assaut allemand.


Publicités

Sont ainsi engagées les unités suivantes : 1ère Division Cuirassée (DCR) (reconstituée avec les 24ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), 25ème Bataillon de Chars de Combat (BCC), 28ème Bataillon de Chars de Combat (BCC) et 34ème Bataillon de Chars de Combat (BCC)) et le 1er Bataillon de Chars de Combat (BCC). Roye, Noyon, Saint-Just-en-Chaussée, Clermont sont autant de lieux qui méritent d’être aussi connu que ceux de Hannut/Gembloux, Flavion, Montcornet, Crécy-sur-Serre ou Abbeville. L’article comporte de nombreux témoignages et plusieurs cartes détaillées.

Autre drame méconnu, celui de l’ouvrage de Villy- La Ferté. A découvrir dans le détail des faits et des installations.

Symbole quasi légendaire de la bataille de France en 1940, le Junker Ju 87 Stuka n’est déjà pas loin de passer en correctionnel…

A ne pas rater, une étude passionnante de l’industrie française engagée dans l’effort d’armement qui se retrouve un enjeu de négociation entre Allemands et Français dans le cadre de l’Armistice… Un volet sous-estimé des pourparlers.

Sommaire :

  • Patrick TOUSSAINT, Le Stuka dans la campagne à l’Ouest, le temps de la gloire, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Michel TRUTTMANN, La Ferté, naissance et mort d’un ouvrage et de son équipage, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Erik BARBANSON et Régis POTIE, Picardie, juin 1940, les chars de la 7ème Armée dans la tourmente, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Jean-Robert GORCE, 12 mai 1940, la « reco » française a vu les Panzer dans les Ardennes, in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Patrick VEYRET, Les débuts de la collaboration d’Etat entre Vichy et le III. Reich, l’exemple des industries de guerre (juin-octobre 1940), in Histoire de Guerre n°15 (Edipol, 2001)
  • Vous nous avez écrit
  • L’Histoire sur le web
  • Lu et vu pour vous

Revue d’Histoire Européenne n°3 (Histoire Militaire, 2020)

C’est une belle brochette d’auteurs connus et reconnus qui s’attellent à la difficile tâche de décrire et d’analyser l’effondrement de la France en mai et juin 1940. Huit articles permettent de dresser un portrait global de l’impréparation militaire à l’éclosion des premiers résistants. Toute la complexité du sujet resurgit : isolement diplomatique, doctrine défensive et attentiste, mue inachevée faute de crédits militaires suffisants, fragilisation du complexe militaro-industriel (conflits sociaux, gestion des programmes, industrialisation), inadéquation de la chaîne de commandement, manœuvre Dyle-Breda trop ambitieuse par rapport aux capacités de l’armée française…

Lire la suite « Revue d’Histoire Européenne n°3 (Histoire Militaire, 2020) »

Mémorial de la bataille de France, volume 4 (Heimdal, 2018)

Dernier volume du Mémorial de la bataille de France, ce livre couvre la période du 17 au 25 juin 1940. La seconde phase des opérations militaires à l’Ouest a commencé le 5 juin 1940 avec le déclenchement de Fall Rot. La fragile Ligne Weygand est percée après de durs combats. Pour l’armée française, plus rien ne peut militairement empêcher une défaite totale.

Ces derniers jours sont particulièrement confus. D’un côté, les bruits d’une armistice se précisent de plus en plus sachant que le nouveau chef du gouvernement Philippe PETAIN exprime publiquement à la radio dès le 17 juin 1940 qu’il faut cesser le combat. Si le constat parait alors logique, l’exprimer ainsi est désastreux pour les armées et les civils. A quoi bon désormais se battre et se sacrifier ?

Lire la suite « Mémorial de la bataille de France, volume 4 (Heimdal, 2018) »

Ligne de Front n°61 (Caraktère, 2016)

Ligne de Front 061

Premier article, première surprise… Décidément, la défaite de 1940 n’a pas fini de se dévoiler sous de nouveaux jours. En témoigne ce très bon article sur le général WEYGAND quand il est rappelé pour prendre en main le destin de l’armée française quand la première partie de l’offensive allemande à l’Ouest est déjà consommée. Il dévoile le rôle majeur joué par le nouveau commandant en chef au cours des semaines qui précèdent et suivent l’Armistice. Lire la suite « Ligne de Front n°61 (Caraktère, 2016) »