Archive

Posts Tagged ‘Arme aéroportée allemande Fallschirmjäger’

39/45 Magazine n°349 (Heimdal, 2018)


Les opérations militaires d’avant septembre 1939 sont assez peu étudiées dans la littérature consacrées à la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, elles sont l’occasion pour certains pays ensuite engagés de forger leurs outils guerriers. C’est notamment le cas du III. Reich dont l’éclatante victoire de 1940 est le fruit d’une maturation doctrinale au cours de l’Entre-Deux-Guerres et expérimentée au cours de la guerre d’Espagne, de l’invasion de la Tchécoslovaquie et même lors de l’intégration de l’Autriche (cf. La Wehrmacht de Fall Gelb). Le récit du volet militaire de l’Anschluβ qui introduit ce numéro comble ainsi un manque dans la littérature spécialisée. Non seulement les troupes rapides sont mises à contribution mais également les troupes aéroportées qui sont en l’occurrence aérotransportées.

L’épopée du sous-marin Narval est relatée en s’appuyant sur des images d’archive mais également de superbes clichés contemporains de l’épave qui repose au large de la Tunisie. Lire la suite…

Publicités

Ligne de Front hors-série n°32 (Caraktère, 2017)

10 décembre 2017 1 commentaire

Ligne de Front HS 032Dans son numéro hors-série n°32, le magazine Ligne de Front des Editions Caraktère entreprend de présenter une à une les unités terrestres de la Luftwaffe, l’armée de l’air allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale.

En fait, ce sont trois grandes familles qui sont présentées. La première est celle des unités issues de la formation de prestige qui devient le Regiment General Göring. Ce régiment suit une progression identique à celle de la Leibstandarte au sein de la Waffen-SS : régiment, puis division, divisions blindée et enfin corps d’armée. Lire la suite…

Catégories :Magazines, Recension, Revues, Sommaire Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ligne de Front hors-série n°11 (Caraktère, 2010)

14 novembre 2010 2 commentaires

Couverture_Ligne_de_Front_HS011Le succès de l’offensive allemande en mai 1940 est le résultat de la combinaison de plusieurs facteurs qui se combinent les uns avec les autres.

Le premier est une conception stratégique qui tient compte de la stratégie adverse, qu’elle soit française ou des pays neutres (Pays-Bas, Belgique, Luxembourg).

Le second est l’avènement du binôme chars / aviation d’appui.

Le troisième, en soutien des deux premiers, est l’utilisation d’opérations spéciales en utilisant l’espace aérien à des fin terrestres au travers d’opérations aéroportées et de raids commandos en des points bien précis que ce soit en Hollande, en Belgique ou au Luxembourg. Grâce à eux, la lutte à mort qui s’engage avec la France s’annonce sous les meilleurs auspices. Lire la suite…